Marc Lambron : Quarante ans

Marc Lambron - Quarante ans

C’était l’année des 40 ans de Marc Lambron, le Goncourt lui a échappé, et il vient de perdu son père. C’était en 1997. Aujourd’hui, il publie le journal qu’il a tenu pendant ces douze mois.  

Marc Lambron est l’auteur chez Grasset de plusieurs romans : 1941 (1997), Étrangers dans la nuit (2001), Les Menteurs (2004) ; de récits : Une saison sur la terre (2006), Mignonne, allons voir… (2006), Eh bien, dansez maintenant… (2008), Tu n’as pas tellement changé (2014) et des fameux Carnets de bal. Marc Lambron est né le 4 février 1957 à Lyon, « ville au savoir secret ». Ancien élève de Normale Sup, il est agrégé de lettres, énarque et Maître des Requêtes au Conseil d’Etat. Elu en 2014 il est aussi membre de l’Académie française. Quarante ans , paru le 11 janvier, est le journal qu’il avait tenu pendant l’année de ses 40 ans, en 1997.

Le livre : 

Vingt ans après, quel miroir tend à notre époque le Journal d’un quadragénaire de la fin des années 1990, devenu un académicien des années 2010 ? Quels étaient alors les personnages publics, les événements privés, les bonheurs et les déboires d’un écrivain français ? Avec la patine du temps, on y trouve les portraits savoureux de figures alors rencontrées au fil d’une intense activité journalistique, tels Woody Allen, Isabelle Huppert, Philippe Sollers, Frédéric Mitterrand, Claudia Cardinale, Jean Paul Gaultier ou Alain Juppé. Ils tournent toujours dans notre actualité, mais étaient-ils les mêmes il y a vingt ans ? Cette année-là, Marc Lambron publiait chez Grasset 1941, roman sur les débuts du régime de Vichy. Engagé dans la bataille des prix d’automne, l’ouvrage cristallisa polémiques et passions en plein procès Papon. Au jour le jour, on suit dans Quarante ans les spasmes déclenchés par cette brûlure de la mémoire française, en même temps que l’on découvre le témoignage sans précédent d’un auteur jeté dans les jeux du cirque d’une rentrée littéraire. Au cœur intime de ce Journal, loin des tumultes parisiens, il y a le dialogue poignant que l’auteur engage avec son père dans les derniers mois de son existence. C’est un livre de deuil, c’est un livre de vie.

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : Grasset
  • Collection : Littérature Française
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246863694
  • ISBN-13: 978-2246863694
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

escales-musee-de-la-marine

Escales au musée de la Marine

C’est à la fois à une promenade artistique et historique et à un voyage ...

douceur angevine

Douleur angevine de Valérian Venet

Si vous n’avez pas encore acheté, voire choisi, votre roman de l’été, ou bien ...

Antoine Sire - Hollywood, la cité des femmes

Antoine Sire signe Hollywood, la cité des femmes

Ecrivain et cadre dirigeant dans la communication, après un roman et de nombreux articles ...