Mahtob Mahmoody « Vers la liberté »

Mahtob Mahmoody

Vingt-cinq ans après le best-seller mondial Jamais sans ma fille, écrit par Betty Mahmoody, sa mère, Mahtob Mahmoody a décidé de raconter toute l’histoire. Fille d’une Américaine et d’un médecin iranien installé depuis plusieurs années aux États-Unis, Mahtob a 4 ans lorsqu’elle part pour des vacances en Iran avec ses parents. Une fois sur place, son père révèle la véritable raison de ce voyage : « Maintenant, vous êtes dans mon pays. Vous devrez respecter mes règles. Vous resterez ici jusqu’à la mort. » Pendant un an et demi, la fillette et sa mère seront retenues prisonnières, subissant les coups et la folie d’un père. Elles finiront par s’évader.

Dans Vers la liberté, Mahtob Mahmoody revient sur ces événements dramatiques et raconte sa vie après leur fuite d’Iran : comment, des années durant, elle a vécu dans la peur d’un nouvel enlèvement ; l’obligation de prendre un nom d’emprunt pendant toute sa scolarité, la maladie grave qui a failli lui voler la vie à l’adolescence ; l’ombre menaçante et les chantages de son père, la célébrité de sa mère, les trahisons, la haine, les cauchemars, les petits bonheurs de l’existence et la force de l’espérance aussi…

Ce récit est l’histoire extraordinaire d’une jeune femme qui a réussi à dépasser des expériences profondément traumatisantes pour se construire une vie normale. À travers son témoignage bouleversant, qui nous emmène du Michigan à Téhéran en passant par Istanbul ou Paris, Mahtob Mahmoody nous emporte dans les méandres de son âme blessée. Elle décrit avec émotion sa capacité de résilience et comment, peu à peu, elle est parvenue à surmonter la haine de son père, à lui pardonner et à accepter sa culture perse.

Mahtob Mahmoody est née en 1979 au Texas, en pleine tempête. Au même moment en Iran, l’ayatollah Khomeiny accède au pouvoir. Avec la révolution iranienne, le pays devient une République Islamique. Une vie qui a commencé au milieu des tempêtes et des conflits et qui semblait destinée à continuer comme telle.

La mère de Mahtob, Betty, est une américaine originaire d’une petite ville du Midwest et son père, Bozorg, un médecin d’origine iranienne. En 1984, à l’âge de quatre ans, Mahtob et ses parents se rendent en Iran pour voir la famille de Bozorg. Il leur promet alors, que ce voyage durera deux semaines. Betty connaissait les risques d’un tel voyage mais elle craignait qu’il ne kidnappe Mahtob si elle refusait de l’accompagner. Sachant que le système juridique américain en vigueur n’offrait aucune protection à Betty, elle a accepté de partir.

Une fois en Iran, le pire scénario devient réalité. Bozorg décide que sa famille restera dans son pays natal de gré ou de force : Vous êtes dans mon pays maintenant. Vous respectez mes règles. Vous resterez en Iran jusqu’à la mort. Betty et Mahtob sont prisonnières. Pendant dixhuit mois, elles endureront les règles sévères de captivité de Bozorg, les humiliations quotidiennes et les coups. Pendant dix-huit mois, leur vie sera rythmée par les raids aériens irakiens. Dix-huit mois de désespoir muet, de persévérance, de foi et de rêve de liberté.

Après leur évasion miraculeuse, Betty a écrit un livre intitulé Jamais sans ma Fille, nommé pour le prix Pulitzer. Il devient un best-seller international vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde. De ce livre a été tiré un film incontournable, sacré aux Oscars, qui met en scène Sally Field et Alfred Molina.

Les tourments ont persisté dans la vie de Mahtob. Elle a grandi en proie à la menace d’être enlevée par son père. A l’âge de treize ans, on lui a diagnostiqué un lupus, une maladie autoimmune chronique qui lui a presque volé sa vie. Après le succès du livre mais également du film consacré à la fuite de Mahtob, son père a également réalisé un documentaire intitulé Without My Daughter (2002), lequel met en lumière les retrouvailles entre un père et sa fille après l’enlèvement de cette dernière. Bozorg se place alors en vieil homme solitaire et affectueux qui ne veut rien de plus que raviver une relation avec sa fille bien-aimée. En 2009, il décède sans l’avoir revue.

Depuis l’obtention de son diplôme en science de la psychologie, Mahtob travaille dans le domaine de la santé mentale. Elle s’est spécialisée dans les systèmes médicaux et juridiques partant d’assurer aux patients leurs droits dans le cadre d’une hospitalisation. Mahtob a passé la majeure partie de sa vie à diffuser des messages d’espoir, de pardon et d’entraide, convaincue que les bonnes comme les mauvaises expériences permettent de façonner les caractères. Très attachée à son héritage iranien et américain, elle souhaite valoriser les échanges multiculturels.

Extrait : 

– Je m’appelle Mahtob, ai-je répondu en souriant et en tendant la main par dessus la table.
– Mahtob. Quel beau nom. De quelle origine est-il ?
– Perse.
– Perse, comme iranien ?
– Hmm, ai-je fait en buvant une gorgée de riesling. Mon père était originaire d’Iran.
– J’ai lu un livre vraiment très intéressant il y a quelques années, a-t-elle commencé et j’ai aussitôt su ou cela allait nous mener. Il parlait d’une femme qui habitait dans le Michigan. Elle a épousé un Iranien. Il l’a emmenée, avec sa fille, en Iran pour voir sa famille puis il les y a séquestrées. Pour arranger les choses, c’était en temps de guerre et la ville où elles se trouvaient était bombardée. C’est une histoire vraie. Peut-on imaginer une histoire pareille ? Après plusieurs tentatives et autant d’échecs, la femme a finalement réussi à s’échapper avec sa petite fille. Cette histoire était tout simplement étonnante. Il y a même eu un film.
Comment s’appelait-il déjà ?
– Jamais sans ma fille.
– C’est ça, Jamais sans ma fille. Vous l’avez lu ?
– Non, répondis-je en gloussant. Je l’ai vécu !

Vers la liberté sur Amazon

  • Broché: 464 pages
  • Editeur : JC GAWSEWITCH EDITEUR (22 août 2013)
  • Collection : DOCUMENTS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2350134237
  • ISBN-13: 978-2350134239
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité