• Participez au sixMic Crowfunding !

Mac Lyon : Open Sea

NASIRUN, Bajaj Pasti Berlalu

Ouverts sur la mer, d’où le nom de l’exposition, onze pays d’Asie du Sud-Est, de la Malaisie au Vietnam, de l’Indonésie aux Philippines à partir de Singapour, nous présente 30 de leurs artistes.

Les relations entre le macLYON et la Biennale de Lyon avec le Singapore Art Museum (SAM) et le National Heritage Board datent de 2006, année de la première Biennale de Singapour. En 2012, le directeur du SAM écrivait :

« En tant que jeune nation dans une très vieille Singapour n’a pas pu bénéficier d’une longue histoire pour bâtir une collection. Nous avons pris le parti de la construire avec les artistes. »

C’est ainsi qu’est né le concept d’Open Sea, qui consiste à travailler à partir de quelque trois cents œuvres de la collection du SAM et de l’actualité des Biennales de Singapour, Open Sea s’inscrivant tout à fait dans la lignée des expositions du macLYON consacrées aux scènes étrangères, comme la Chine (Le Moine et le Démon en 2004), l’Inde (Indian Highway en 2011) ou le Brésil (Imagine Brazil en 2014).

Sur deux étages du mac LYON ,  soit 2000 m2, Open Sea invite les visiteurs à découvrir les œuvres de plus de trente artistes d’Asie du Sud-Est:

[vc_list icon= »dot-2″ icon_color= »#dd9933″]
  • Lina ADAM, BOO Junfeng, Jeremy HIAH, Muhammad IZDIHARUDDIN, Charles LIM, Dawn NG, Sherman ONG, Angie SEAH, Vertical Submarine et Ming WONG représenteront Singapour.
  • le Cambodge sera illustré par Anida Yoeu ALI
  • l’Indonésie par Apotik Komik, Eri DONO, Nasirun, Yudi SULISTIYO, Entang WIHARSO et Muhammad Ucup YUSUF
  • La Malaisie par CHANG Yoong Chia, Chris CHONG Chan Fui, CHONG Kim Chiew et Yee I-Lann
  • Les Philippines par Louie CORDERO
  • Le Laos par Marisa DARASAVATH
  • La Thaïlande par Sutee KUNAVICHAYANONT , Nawin RAWANCHAIKUL et SANPITAK
  • Le Vietnam par Uudam Tran NGUYEN et Jun NGUYEN-HATSUSHIBA
  • L’Inde par Akshay Taj Singh RATHORE
  • La Chine par SHEN Shaomin
  • La Birmanie par NGE Lay
[/vc_list]

qui exposeront installations, vidéos, photographies, peintures, dessins, etc.

Boo Junfeng, "Happy and Free"

Boo Junfeng, Happy and Free

Le soir de l’inauguration, quatre performances seront proposées :

[vc_list icon= »dot-2″ icon_color= »#dd9933″]
  • Experience of the Culinary History of Singapore Performance Art par Lina Adam : une dégustation de dix plats asiatiques, réalisés par l’artiste et partagés avec le public
  • Jeremy Hiah réalisera une performance spécifique, dans la lignée de ses oeuvres antérieures, pleines de surprises et d’humour
  • The Buddhist Bug par Anida Yoeu Ali est une créature fantastique, couleur safran, qui peut s’étirer jusqu’à 30 mètres de long. Cette performance ancrée dans une exploration de l’identité évoquera les questions d’appartenance et de déplacement, entre bouddhisme et Islam
  • Angie Seah réalisera une nouvelle installation dans laquelle elle évoquera la question du chamanisme et Muhammad « Ucup Yusuf » concevra avec le macLYON un workshop qui sera proposé aux jeunes en juillet.
[/vc_list]

Anida Yoeu Ali, "The Buddhist Bug "

Anida Yoeu Ali, The Buddhist Bug

Open Sea s’inscrit comme l’un des temps forts de Singapour en France – le festival, qui célèbre les 50 ans de relations diplomatiques entre la Cité-État Singapour et la France, ainsi que les 50 ans de l’indépendance de l’île. L’Asie du Sud-Est a toujours été ouverte au commerce mondial, aux voyages et aux migrations, et ce depuis le XIVè siècle, si bien que ses cultures ont subi de nombreuses influences internationales et se sont ouvertes aux modernités successives, inventant de nouveaux territoires d’expression.

Aujourd’hui en Asie du Sud-Est les changements se font à un rythme effréné. La société, la politique et la religion sont des questions majeures qui, tout en influençant la vie de tous les jours, sont relayées par les artistes qui font également références aux techniques et matériaux traditionnels qu’ils revisitent pour créer de nouvelles formes artistiques. Ces artistes aiment à la fois regarder vers l’avant et vers le passé, s’adapter et expérimenter.

Singapour, tout particulièrement, est depuis quelques années un carrefour en plein essor de la scène artistique sud-asiatique. Cette toute petite cité-état, ( 700 km2, 5 millions d’habitants ), est réellement multiculturelle et ouverte sur le monde. Afin d’instaurer un dialogue qui relie tout le continent, elle s’est dotée de nombreuses infrastructures muséales (musée d’histoire, musée d’art contemporain, le Singapore Art Museum , et courant 2015 la National Gallery dans un bâtiment restauré dont les dimensions seront comparables à celles du Musée d’Orsay).

Pour Singapour en France , outre Open Sea, le Palais de Tokyo présente l’exposition « Archipel » du 27 mars au 17 mai 2015, et Lille3000 à la Gare Saint-Sauveur « Art Garden » du 15 avril au 6 septembre 2015, une réelle opportunité de découvrir l’art, la culture et le patrimoine de Singapour – une cité-état unique.

Infos pratiques

www.singapour-lefestival.com

Musée d’art contemporain de Lyon Cité internationale
81 quai Charles de Gaulle – LYON

www.mac-lyon.com

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Mimi Le Meaux, Théâtre de la Cité, Paris, 2011

Stanislas Guigui : Cabaret New Burlesque

Si l’on devait présenter sommairement Stanislas Guigui, on dirait que c’est un photographe français ...

Eduardo Novillo Astrada, Jaeger-LeCoultre

Jaeger-LeCoultre : « Open a whole new world »

Trois personnalités hors du commun qui tracent leur vie avec conviction et passion, une ...

Ecriture Dessinée

« L’écriture dessinée » Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac

C’est à une exposition aussi originale que surprenante que nous convie la Maison de ...