l’Opéra Comique et ses trésors

l’Opéra Comique

Pour fêter le tricentenaire de l’Opéra Comique en 2015, le Centre national du costume de scène a organisé une exposition dont la scénographie a été confiée à Macha Makeïeff, et qui regroupe les plus beaux et anciens costumes en regard des créations contemporaines de l’Opéra Comique tout en racontant l’histoire de cette salle parisienne de spectacle lyrique.

C’est l’histoire de l’art lyrique français depuis ses débuts forains à la fin du règne de Louis XIV, au moment où les chants sont mélangés au texte, à la fin du règne de Louis XIV jusqu’aux créations de ces dernières années sous la direction de Jérôme Deschamps, en passant par les œuvres majeures qui mettent en scène les héroïnes emblématiques que sont Carmen de Bizet, Giullietta des Contes d’Hoffmann d’Offenbach, Manon de Massenet ou bien encore Ciboulette de Reynaldo Hahn.

costume de scène et de la scénographie
Costume pour Isoline,
conte de fées de Messager,
décors et costumes
de Jean-Pierre Ponnelle, 1958.
costume de scène et de la scénographie
Costume pour le rôle
de Momus dans Platée,
comédie lyrique de Rameau,
costumes et décors
de Beni Montresor, 1977.
Costume pour Les Contes
d’Hoffmann, d’Offenbach,
costumes d’Yvon Henry, 1965.

Ce qui distingue l’Opéra Comique, c’est son humour, son esprit satirique son inventivité scénique et son art d’impliquer les spectateurs dans son jeu, l’Opéra Comique répond au besoin de faire rire tout en étant un théâtre de l’intime, du sentiment et de l’émotion. Son art du costume, dès le début du XVIIIe, présente deux spécificités : la vérité et le caractère.

Ce sont la lisibilité, la pertinence, le soin du détail et l’efficacité dramatique qui sont recherchés beaucoup plus que le faste. Deux salles mythiques de l’Opéra Comique sont reconstituées dans l’exposition : le foyer de la Salle Favart où le visiteur pourra prendre connaissance de l’histoire du théâtre à travers ses scandales, ses ragots et ses catastrophes, et le Central Costumes où les ces derniers sont imaginés, façonnés et créés et lieu pionnier aujourd’hui pour la teinture naturelle dont quelques secrets sont révélés.

Informations pratiques

Exposition du 7 février au 25 mai 2015

Centre national du costume de scène (CNCS)
Quartier Villars, Route de Montilly 03000 Moulins

www.cncs.fr

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?