Lo'Jo : fonetiq flowers

Pour décrire la musique de LO’JO, il faudrait puiser à la fois dans un dico des rythmes du monde et une encyclopédie des harmonies universelles. 

Le groupe Lo’Jo est de retour avec fonetiq flowers, son quatorzième album qui nous emmène dans une voyage aventureux au mépris des étiquettes musicales.

Classer la musique de Lo’Jo a toujours été une gageure, et cela fait déjà près de trente-cinq ans que le groupe emmené par Denis Péan brouille les pistes, efface les traces, multiplie les artifices et les rencontres les plus improbables sur tous les continents affichant une liberté qui va de pair avec un souffle créatif qui ne semble pas prêt de se tarir. Après des centaines de concerts sur tous les continents, des collaborations prestigieuses (Robert Plant, Tinariwen, Robert Wyatt, Archie Shepp…), Lo’Jo resserre les rennes sur l’album fonetiq flowers avec des titres dépouillés et poignants comme Figurine, Chabalaï, ou Noisy Flower, qui nous ballade dans un monde pas si enchanté, (Tu Neiges qui évoque les attentats parisiens) où l’on croise la trompette d’Erik Truffaz, ou les synthé d’Albin de la Simone.

Lo’Jo apprivoise les chevaux de Zingaro.

Pour le premier extrait de l’album fonetiq flowers appelé Café des Immortels, Lo’Jo est allé chez Bartabas à la rencontre du théâtre équestre Zingaro. Suivant la musique poignante de Lo’Jo, les chevaux s’élancent et dansent un ballet hypnotisant au rythme animal, preuve que Lo’Jo sait mieux que personne se fondre dans le grand cirque du monde. A ne pas rater en concert, Lo’Jo sera le 17 novembre, au Café de la danse, puis la tournée d’automne du groupe fera halte à au centre des États-Unis, en Angleterre, et parcourra la France longuement.

Le facebook de Lo’Jo : https://www.facebook.com/lojomusic

Lo'Jo - Café des immortels

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité