L’œuvre géante de JR, embarque depuis HAROPA-Port du Havre pour la Malaisie

Nouveau défi imaginé, réalisé, collé et…embarqué pour le spécialiste des coups artistiques spectaculaires et pleins d’audace !

JR, street-artiste-photographe, vient de parachever sa dernière œuvre monumentale qui consistait à réaliser une gigantesque fresque collée sur des conteneurs dans le cadre du Festival Terre d’eaux, ce dernier ayant pour finalité de rapprocher les monde portuaire et artistique.

S’étendant sur plus de 5000 m2, « Un regard de femme kenyane » a recouvert plus de 150 conteneurs et a été placée au Havre sur la face tribord du porte conteneur CMA-CGM Magellan qui, au lever du soleil, le samedi 5 juillet 2014, a quitté HAROPA-Port du Havre pour la Malaisie avec pour première escale Tanger, au Maroc, puis le canal de Suez pour arriver en Malaisie dans une vingtaine de jours.

Ce regard géant est celui de la kényane Elizabeth Kamanga vivant à Kibéra le plus grand bidonville d’Afrique de l’Est.
Le photographe français l’avait photographiée pour son exposition « women are heroes » en 2009.

Le Magellan passe les digues du Havre

Le Magellan passe les digues du Havre photo d'Eaux G.B

« J’ai choisi cette histoire et ce regard car pour moi, ils symbolisaient un peu le combat de toutes les femmes que j’ai pu croiser dans le monde », explique JR

Il aura fallu 2 semaines à ce dernier et à une centaine de dockers, qui ont pris sur leur temps personnel, pour encoller 2600 bandes de papier représentant en tout 7 km, en épousant la forme des conteneurs et en respectant la numérotation afin de pouvoir, tels des pixels, reconstituer l’image exacte du regard.

C’est un très bel exemple de coopération, inédit entre artiste et dockers, qui vient d’être réalisé en milieu ultra-protégé car douanier donc hautement sécurisé.

Retrouvez ci-dessous la vidéo réalisée par le groupe CMA CGM.

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?