L’été s’installe à la galerie Daniel Templon

City of Glass #3

Habitué de la galerie Templon, il aurait été difficile d’imaginer l’artiste américain Jim Dive fêter ses 80 ans ailleurs que dans la célèbre galerie parisienne. Pour cette huitième exposition anniversaire, il nous présente « City of Glass », sa toute dernière installation inédite, qui, au bout de plus de deux ans de travail, rassemble des sculptures faites de bronze, verre, peinture et outils, Jim Dine nous prouvant une fois de plus le grand expérimentateur de techniques qu’il a toujours été. Ici, l’artiste a lui même procéder à la fonte des outils qui composent son œuvre, utilisant pour la première fois le verre soufflé afin de se faire sculpteur de lumière. Une série de grands dessins d’outils fera écho à ces installations.

Unique et singulier, à la fois poète, peintre et sculpteur à l’imagination créatrice indéfectible, pionnier du happening et compagnon du Pop Art, Jim Dine explique : «  Tout ce que j’ai fait, tout ce que je continue à faire, a seulement à voir avec le feu. J’ai passé les soixante dernières années à entretenir la flamme pour être sûr qu’elle ne disparaisse pas ».

Jim Dine a exposé dans les plus grandes institutions internationales depuis les années 1970. Récemment, il a exposé ses sculptures au J. Paul Getty Museum à Los Angeles (2008) et à l’Ohio University (2011) et ses dessins au Morgan Library & Museum à New York (2011). Le Cincinnati Art Museum a célébré son fameux Pinocchio en 2012. Le Museum Folkwang Essen (Allemagne) consacrera en octobre 2015 une grande rétrospective à son œuvre graphique.

Jim Dine est représenté dans plus de 70 collections publiques à travers le monde, dont celle du Metropolitan Museum of Artde New York, du Musée national d’art moderne – Centre Pompidou à Paris, de la Tate Collection à Londres. L’exposition Jim Dine jusqu’au 22 juillet.

Photo : City of Glass #3, 2014 – Bronze, glass, stainless steel and found object with oil enamel – 195,6 x 114,3 x 116,8 cm – 77 x 45 x 46 in. 

A quelques pas, à l'impasse Beaubourg

Oda Jaune: Masks

Peintre bulgare née à Sofia, Oda Jaune a étudié de 1998 à 2003, dans la classe de Jörg Immendorff à la Kunstakademie de Düsseldorf . Elle a remporté en 2012, le Prix Pierre Cardin dans la catégorie « Meilleur Peintre » et quelques années avant en 2003, le deuxième prix de l’ Art Award Emprise . Ses toiles sont emplies d’une forte violence qui exprime fantasmes, rêves, cauchemars et unions charnelles dans des huiles effervescentes pleines de turbulences. Elle est représentée par la Galerie Daniel Templon , Paris.

L’exposition Oda Jaune  jusqu’au 22 juillet.

Photo : Sans Titre, 2015 – watercolor on canvas – 35 x 45,5 cm – 13 3/4 x 17 7/8 in.

Pendant ce temps là à BRUXELLES... rue Veydt-Veydtstraat

Sudarshan Shetty
Mimic Momento, 2015 Exhibition view Mimic Momento, 2015 Exhibition view Mimic Momento, 2015 Exhibition view Untitled, 2015 Ceramic, recycled teak wood, and table 137 x 41 x 41 cm 53 7/8 x 16 1/8 x 16 1/8 in. Mimic Momento, 2015 Exhibition view

Photo : Untitled, 2015 Recycled wood – 243,8 x 183 x 27,9 cm _ 96 x 72 x 11 cm 

Sudarshan Shetty

Artiste contemporain indien vivant et travaillant à Mumbaï, Sudarshan Shetty a travaillé la peinture, la sculpture, l’installation, la vidéo, le son et la performance. Exposé depuis longtemps en Inde, c’est plus récemment qu’ il est devenu présent sur la scène internationale, s’imposant comme une voix importante de l’art contemporain.  Il investit la galerie Templon de Bruxelles avec des œuvres basée sur l’illusion, oscillant entre vie réelle et ce qui ne l’est pas, expliquant qu’une vie sans intérêt ne peut être vécue qu’en se réfugiant dans l’illusion.

Exposé au Musée des Arts Asiatiques de Fukuoka, il a été le seul artiste indien à ce jour à réaliser une sculpture publique au Japon . Parmi les plus récentes expositions personnelles de Shetty, on peut citer Vienne, Bangalore (2011), la Galerie Tilton de New York (2010), le centre parisien Pompidou, le musée Guggenheim de New York, le Danemark, Oslo et le Musée d’Art Contemporain de Lyon en 2011. La Galerie Daniel Templon à Paris lui a consacré une exposition personnelle en 2009, et son travail fait partie de nombreuses collections publiques importantes. 

L’exposition Sudarshan Shetty jusqu’au 22 juillet.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Israël-Arino

Israel Ariño « Le nom qui efface la couleur »

Le photographe espagnol, Israël Arino, expose et présente son livre « le nom qui efface ...

Festival copy

Le Festival du Regard 2016

Le Festival du regard, c’est Éric Vialatel, qui a décidé d’installer la photographie dans ...