• Participez au sixMic Crowfunding !

Les voyages impressionnistes instants de bonheur au coeur de la Seine et Marne

impressionnistes - Les voyages impressionnistes

Les voyages impressionnistes – Instants de bonheur : Les régions Paris-île de France et Normandie vous emmènent à la découverte des lieux emblématiques de l’impressionnisme !

« Impressionnisme« , ce mot lancé presque au hasard par un journaliste à propos d’un tableau de Monet, est devenu en 1874 le nom de l’un des mouvements non seulement les plus fascinants de l’art pictural, mais sans aucun doute de celui qui a révolutionné l’histoire de l’art.

Jugées d’une modernité tellement scandaleuse qu’il fallut plus de trente ans à leurs contemporains pour, sinon les aimer, au moins les admettre, les œuvres impressionnistes constituent  le courant artistique le plus aimé du public. Les expositions ne cessent de se succéder, la littérature afflue et les ventes record témoignent de l’extraordinaire résonance des oeuvres des peintres impressionnistes.

Ces derniers, en remettant en cause des siècles de peinture académique et codifiée, se sont totalement affranchis du carcan du passé, par le libre choix des thèmes qu’ils abordaient, des thèmes de la vie quotidienne mais  traités par le biais d’un mode de représentation picturale entièrement nouveau, privilégiant l’impression instantanée sur la construction de l’esprit. Peindre la réalité réjouissante, celle des loisirs, de la beauté de la nature, poursuivre cette perpétuelle  quête de lumière…Les impressionnistes ont fait preuve d un certain art de vivre qui rejoint bien des aspirations de notre société.

Le Musée d’Orsay

Commencer une approche de la peinture impressionniste par une visite au Musée d’Orsay est une initiative des plus enrichissantes et permettra à chacun d’y puiser lumière et réflexion, ce musée abritant  aujourd’hui l’une des plus importantes collections de peintures impressionnistes du monde.

En regroupant de nombreuses oeuvres de jeunes peintres impressionnistes,  la Galerie qui leur est consacrée montre la diversité des courants qui ont conduit à ce mouvement artistique. Si de Manet le musée ne compte que des chefs-d’oeuvre dont le célèbre Déjeuner sur l’herbe et Olympia, c’est Monet le mieux représenté du groupe avec 75 peintures survolant l’intégralité de sa carrière de 68 ans !

Les œuvres de Renoir sont plus éblouissantes les unes que les autres, et le moins impressionniste de la bande, à savoir Degas, est à l’honneur avec 42 peintures. Le musée offre un hommage à Pissaro à travers ses splendides paysages,  et l’on suit avec bonheur les débuts parisiens de Sisley. Les autres membres du groupe, Bazile, Morisot et Caillebotte,  occupent certes une place plus modeste en nombre mais non pas en qualité. Leur période impressionniste n’ayant été qu’une étape avant leur exploration de voies nouvelles, Cézanne, Gauguin, Van Gogh et Toulouse Lautrec occupent une place à part.

Le site du musée d’Orsay : http://www.musee-orsay.fr/

Le château de Fontainebleau

A soixante kilomètres de Paris, la ville de Fontainebleau avec son château et ses jardins est un condensé d’histoire de France et ses 17 000 hectares de forêt  ont constitué une source inépuisable d’inspiration pour les impressionnistes. Corot, Millet, Rousseau, Monet et Renoir avaient pour habitude de venir faire des pèlerinages en forêt de Fontainebleau, à la recherche de leurs motifs : les arbres, les allées, les rochers, afin de peindre la nature sur le vif, créant des ateliers à ciel ouvert !

Tous les ans au château a lieu le Festival de l’histoire de l’art, créé à l’initiative du ministère de la culture et de la communication et organisé par l’Institut national d’histoire de l’art et le Château de Fontainebleau. Destiné à être à la fois le rendez-vous de tous ceux qui écrivent l’histoire de l’art et à faire connaître et aimer l’histoire de l’art à un large public, il accueille des manifestations autour d’un thème annuel (en 2017, la Nature) et d’un pays invité (en 2017, les Etats-Unis), ainsi que des rencontres autour de l’actualité de la discipline.

Le site du château de Fontainebleau : http://www.musee-chateau-fontainebleau.fr/

Barbizon

Ainsi, à l’entrée de la forêt, le village de Barbizon  est devenu, par sa situation, le coeur d’un mouvement qui porte son nom: l’école de Barbizon. Ici est née l’idée même du peintre romantique, en quête d’une nature pure et belle, comme le furent Corot, Millet et Rousseau dans un premier temps, puis inspirés par eux, Monet, Renoir ou encore Sisley, tous attirés par la proximité de la forêt . Cette forêt a joué un rôle primordial dans l’émergence du mouvement impressionniste car elle a attiré les peintres qui sont ainsi sortis de leurs ateliers pour travailler en extérieur et être en contact avec la nature, avec le « vrai ».

A Barbizon et ses alentours, une vaste étendue porte les empreintes des Impressionnistes. Ainsi, Gustave Caillebotte a peint une grande partie de ses tableaux dans sa propriété de famille à Yerres tandis que Sisley s’installa à Moret-sur-Loing pour les vingt dernières années de sa vie. Quant à « l’école de Barbizon », mouvement précurseur des Impressionnistes, il est toujours possible de marcher sur les traces de Millet et de Rousseau en bordure de la forêt de Fontainebleau.

C’est en 1820 que quelques peintres ont découvert les beautés de cette forêt ; déposés par la diligence à Chailly-en-Bière, ils poursuivent à pied jusqu’au hameau forestier suivant quI est Barbizon. On peut y visiter l’Auberge Ganne où résidaient autrefois les peintres et qui est devenue un musée.

François Ganne et sa femme l’avait ouvert en 1822, lui donnant le style d’un petit « bouchon » et Corot fut l’un de leurs premiers pensionnaires. Il partait s’installer dans la forêt avec le panier repas préparé par l’aubergiste à la recherche de solitude et de nature : « Soumettons nous à l’impression première ; si nous avons été réellement touchés, notre émotion passera » disait-il. L’ambiance chaleureuse et les décors d’époque de l’auberge ont été conservés, et l’on peut y admirer une centaine de toiles, la maison-atelier de Théodore Rousseau accueillant les expositions temporaires du musée.

Rousseau loua une petite maison de paysan avec une grange dont il fit son atelier. Il ne quitta plus Barbizon ; surnommé « l’homme des forêts », il y demeura jusqu’à sa mort.

L’atelier de Jean-François Millet est un lieu empli de charme. L’artiste y a vécu et travaillé de 1849 à sa mort en 1875 et y a peint les scènes rurales de l’Angélus et des Glaneuses, ses deux tableaux qui ont fait le tour du monde mais également des œuvres de l’école de Barbizon.  Des objets personnels peuvent toujours y être admirés, et notamment sa correspondance, ses dessins et ses gravures.

La ville propose un circuit de découverte des peintres paysagistes en suivant leurs pas sur leurs lieux de vie et en se plongeant  en pleine nature dans les sites qui les ont inspirés. Circuit téléchargeable sur www.fontainebleau-tourisme.com

Le site de Barbizon : http://www.barbizontourisme.fr/

Moret-sur-Loing

Forteresse royale durant trois siècles où de nombreux rois tels Louis VII et Philippe–Auguste séjournèrent, la cité romantique de Moret-sur-Loing vous transporte également au temps des impressionnistes et notamment en celui du britannique  Sisley qui s’y établit vers 1880 pour y vivre les vingt dernières années de sa vie. Un parcours, « sur les pas d’Alfred Sisley », composé de cinq ballades, permet d’admirer in situ les paysages peints par l’artiste à Moret et ses alentours. Prenez le temps de profiter du charme de cette cité médiévale en la parcourant à vélo puis en canöe en remontant le Loing.

Le sucres d’orge de Moret-sur-Loing :

Connu et apprécié depuis plus de 300 ans, il était fabriqué primitivement par les Religieuses Bénédictines qui, en 1638, avaient fondé une maison à Moret sous le nom de Prieuré de Notre Dame des Anges. Aujourd’hui encore, il est toujours fabriqué selon la méthode du XVIIème, aucun rajout, pas de colorant et sans agent de saveur… Rien d’autre qu’un sirop d’orge et le tour de main d’un savoir faire ancestral, transmis de génération en génération… Installé au Moulin Provencher, avec une nouvelle muséographie présentant une histoire pleine de rebondissements et de gourmandise, tout participe au succès de ce nouveau Musée qui abrite le plus vieux bonbon de France.

Le site de  : http://www.ville-moret-sur-loing.com/

Le musée Stéphane Mallarmé

Vulaines-sur-Seine abrite l’exceptionnel repère du poète français pour qui  le néant fut un point de départ qui le conduisit au Beau et à l’Idéal. Stéphane Mallarmé transforma les vers en couleur et en musique, dont la richesse de sensations en fit un « concours de tous les arts suscitant le miracle ».

C’est avec Mallarmé que la « suggestion » devient le fondement de la poétique antiréaliste et fit du symbolisme un impressionnisme littéraire. La petite maison de Mallarmé est devenue le musée départemental qui lui est dédié. On y découvre l’intimité de l’homme et la renommée « table des mardis littéraires » autour de laquelle de nombreux artistes se retrouvaient. Des expositions et manifestations animent également la vie du musée.

Le site du musée Mallarmé : http://www.musee-mallarme.fr/

Les voyages impressionnistes

Outre Paris et l’Ile de France, la Normandie permet également de contempler les fascinants tableaux des impressionnistes et de revivre les émotions qui  les ont inspirés. C’est dans ces régions qu’est né et que s’est épanoui ce mouvement pictural qui a révolutionné l’histoire de l’art. En quête de nature et de modernité, les impressionnistes ont planté leurs chevalets dans la nature avoisinant  les longs de la Seine et de l’Oise, sur les côtes normandes et au cœur de la capitale.

Les voyages impressionnistes proposés par ces régions vous invitent à vivre de véritables moments de bonheur. Le groupe disparaîtra peu à peu, chacun des artistes poursuivant des recherches personnelles, souvent solitaires, avec « cette obsession de peindre toujours et progresser encore, jusqu’à la fin », comme le dit Monet. Le succès durable de l’Impressionnisme ne tient-t-il pas d’abord à ce que nous sommes sensibles à la fois à sa modernité et à son traditionalisme ?

En savoir plus sur le tourisme en Seine et Marne : http://visit.pariswhatelse.fr/fr

Les voyages impressionnistes : Le musée d’Orsay

Barbizon

Moret sur Loing

Le château de Fontainebleau

Le musée Mallarmé

Les Guides :

Dans le cadre du contrat de destination « Normandie – Paris Ile-de-France : Destination Impressionnisme », les deux Comités Régionaux du Tourisme de Paris Ile-de-France et Normandie, ont engagé avec Hachette l’édition du Guide du Routard « Destination Impressionnisme, Paris Ile-de-France Normandie », sorti le 13 avril dernier en librairie.

Olympia - Musée d’Orsay,

  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Hachette Tourisme
  • Collection : Le Routard
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2019124947
  • ISBN-13: 978-2019124946

Impressionisms Routes

  • Editeur : Tourisme Decouv
  • ISBN-10: 2369370807
  • ISBN-13: 978-2369370802

L’Auberge Ganne: Musee Municipal De L’Ecole De Barbizon

  • Editeur : Gaud (1994)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 284080025X
  • ISBN-13: 978-2840800255
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

ASUS UX501

ASUS dévoile toute ses nouveautés et notamment l’arrivée en France du Zenfone 2

Jonney Shih, Chairman d’ASUS, a annoncé hier soir, lors d'une conférence de presse, l’arrivée ...

Appel à projets : services numériques innovants 2016

Appel à projets : services numériques innovants 2016

Le Ministère de la culture et de la communication lance un appel à projets ...

La Savoie Mont Blanc estivale - Le Grand Bornand

La Savoie Mont Blanc estivale : les événements culturels et musicaux

Des rendez-vous sportifs aux événements culturels et musicaux, la Savoie Mont-Blanc propose chaque année ...