• Participez au sixMic Crowfunding !

Les vestiges archéologiques de Hatra, nouvelle cible de l’organisation État islamique

Hatra

Le ministère irakien du Tourisme a annoncé aujourd’hui samedi 7 mars la destruction des vestiges archéologiques de Hatra, une cité vieille de 2 000 ans classée au patrimoine culturel de l’Unesco, située à 110 kilomètres au sud de Mossoul, en Irak, et a vivement regretté le manque de soutien de la communauté internationale qui d’après lui « encourage les terroristes à commettre de nouveau le crime de dérober et de détruire les vestiges « .

Après le musée de Mossou la semaine dernière et la cité de Nimrid hier, les djihadistes de l’EI poursuivent leur entreprise de destruction systématique de lieux saints d’Irak et de Syrie. Des témoins ont rapporté avoir entendu des explosions qui auraient démoli de grands édifices du site d’Hatra tandis que des bulldozer en auraient rasés d’autres. La construction d’Hatra remonte à près de deux mille ans, à l’époque de l’empire Séleucide et, soumise par la suite à l’empire des Parthes, elledevibt un grand centre religieux et commerçant. La ville fut prise et détruite au IIIe siècle de notre ère par les Perses sassanides.

Ce nettoyage culturel auquel se livre les membres du groupe l’État islamique en s’attaquant à des lieux de culte, notamment chiites constitue un crime de guerre selon l’Unesco. “La destruction délibérée de notre héritage culturel commun constitue un crime de guerre et une attaque contre l’humanité dans son ensemble”, a récemment souligné le Secrétaire général des Nations Unies, Ban ki-moon .

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité