Les Géotrupes présente les Fourberies de Scapin

les Fourberies de Scapin

Qui dit Géotrupes dit Christian Esnay. Comédien et metteur en scène, après avoir foulé les planches entre autre de l’Odéon, La Colline, le TNB, le Festival d’Avignon, le Théâtre de la Cité Internationale…et réalisé en 1998 sa première mise en scène à Strasbourg avec Le Songe d’une nuit d’été, il crée en 2002 sa propre compagnie « Les Géotrupes ».

Tout comme Molière voulait faire du théâtre un art démocratique, Christian Esnay se réclame d’un théâtre populaire, ouvert à tous, alliant exigence et qualité. Pour se faire, depuis ses débuts, la compagnie des Géotrupes entend concrétiser l’accessibilité au théâtre au plus grand nombre. Ainsi, les comédiens de cette troupe, travaillent du premier au dernier jour, en répétitions ouvertes au public.

C’est alors le début d’une aventure artistique unique constituée d’échanges humains emplis de surprises, d’originalité et de générosité qui se reflète dans le répertoire des Géotrupes. Après la mise en scène du diptyque de Howard Barker au Théâtre de l’Odéon en 2009, Les Européens et Tableaux d’une exécution, puis la tétralogie d’Euripide, Les Géotrupes nous présente un Scapin dont Molière n’aurait pu qu’être fier ; les mots s’emballent tout comme Scapin qui emmêle et démêle à souhait toutes les situations, c’est aussi gai et enjoué que critique et philosophique.

Se voulant les porte-drapeaux d’un théâtre public, les Géotrupes ne pouvaient mieux y parvenir en reprenant cette espièglerie qui « fait descendre une sorte de merveilleux sur les êtres, sur la vie », comme le souligne Christian Esnay. Un grand moment de spectacle qui réconcilie autour et grâce au théâtre populaire et festif de cette troupe pleine de joie et de bonne humeur communicative, des spectateurs de tous les horizons.

Informations pratiques

Du 13 au 18 janvier 2015

Théâtre de Châtillon
3 rue Sadi Carnot
92320 Châtillon
www.theatreachatillon.com

Tournée 2015 :

21 et 22 janvier – Salle des Fêtes (Verdun) ; 27 janvier – Théâtre TCM (Charleville Mézières) ; du 27 au 30 avril – Théâtre à l’Italienne (Cherbourg) ; 5 mai – Théâtre du Casino Barrière (Deauville).

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

La Damnation de Faust

La Damnation de Faust le 21 décembre à 20h

Sous la direction de Philippe Jordan, La Damnation de Faust d’Hector Berlioz, à l’affiche ...

Marie Saadi

« In Thy Beauty » Une histoire d’amour entre Richard Wagner et Mathilde Wesendonck

Lorsque Richard Wagner rencontre Mathilde Wesendonck, en 1852, la jeune femme est mariée à ...

Amélie Cornu - Le Cri des Anges

Amélie Cornu : Le Cri des Anges

Parler de l’amour et de la mort en mots et en musique, tel est ...