Les Êtres Aimés de Paris célébrés par trois artistes

C215
© C215

À partir du 16 septembre 2013, trois artistes de renommée internationale spécialisés dans le portrait de grand format vont peindre à Paris les visages d’Êtres Aimés choisis par la population.

A l’issue d’une large consultation des résidents, commerçants et habitués du 13e arrondissement de Paris, une liste de personnes chères au coeur de tous a été dressée. Une figure du quartier, un commerçant charismatique, un jeune espoir admiré, une bénévole au grand coeur… autant de héros du quotidien plébiscités au niveau local. La rencontre entre ces anonymes méritants et les artistes qui ont choisi de les peindre apportera à ces fresques urbaines une qualité émotionnelle hors pair comme l’ont prouvé les éditions précédentes. L’histoire personnelle de chacun de ces « élus du coeur », l’expression de son visage, sa manière d’être, son choix de vie, chaque nuance de l’âme se reflètera dans ces portraits grand format qui composeront un parcours artistique dans le 13e arrondissement de Paris.

Les portraits des Êtres Aimés seront réalisés dans l’espace public du 16 au 20 septembre 2013.

Pour son édition 2013, la campagne d’intervention artistique Êtres Aimés, implantée au Mexique et en France depuis quatre ans, a choisi de rendre hommage cette année au quartier populaire et historique du 13e arrondissement de Paris. Trois artistes de renommée internationale ont été choisis pour participer à cet événement: C215, Français vivant à Vitry, Jorge Rodriguez Gerada, Cubain vivant en Espagne, et El Mac, Américain vivant à Los Angeles.

Ces artistes seront rassemblés du 16 au 20 septembre, peignant dans la rue, visibles de tous. Il réaliseront les portraits géants des Êtres Aimés choisis par les Parisiens du 13e arrondissement. L’inauguration officielle de ce parcours d’art aura lieu vendredi 20 septembre 2013, à 18h30, Place Pinel, en présence du Maire du 13e arrondissement, M. Jérôme Coumet, Conseiller de Paris.

L’initiative culturelle, humaniste, citoyenne et ouverte au dialogue des Êtres Aimés a été conçue par NOBULO – Art and Culture Projects, présidée par Anna Dimitrova. Sous son impulsion, deux éditions à Monterrey et à Campeche (Mexique) ont vu le jour et connu un succès populaire et médiatique phénoménal. Associée à Emmanuel de Brantes, président de TOUS POUR L’ART, ils ont implanté avec succès les Êtres Aimés dans les 6ème et 1er arrondissements de Paris en 2011 et 2012. D’autres grandes villes internationales accueilleront prochainement cette initiative dont le but est d’injecter de l’émotion dans l’espace urbain, liée aux valeurs d’exemplarité, de partage, d’échange, et de promotion du dialogue par l’art.

C215
France

Christian Guémy, alias C215, est un artiste parisien qui crée ses oeuvres en utilisant le pochoir avec un style et une technique impressionnants. Influencé par les grands noms de la Renaissance et après avoir étudié l’histoire de l’art et l’architecture, il commence à dessiner en 1987, mais c’est seulement en 2006 qu’il réalise ses premières interventions dans l’espace public. Son discours créatif et poétique est continuellement nourri et enrichi des rencontres qu’il fait tout au long de ses voyages. Il photographie des personnes qu’il dessine ensuite sur des murs à des emplacements originaux, toujours en adoptant une attitude critique envers notre société.

Ses oeuvres peuvent être vues dans les rues de New York, Londres, Bristol, Paris, Jérusalem, Barcelone, Athènes, Berlin, Venise, Dakar, Fès, Casablanca…

Jorge Rodriguez Gerada
Cuba

Jorge Rodríguez-Gerada est un artiste cubain contemporain américain. Il est un des fondateurs du mouvement New York Jamming culture et un innovateur dans la scène urbaine de l’art international. Depuis la fin des années 90, il remplace les visages des icônes culturelles choisies par les publicitaires par les visages de personnes anonymes afin de contester les réglementations en vigueur dans l’espace public, les modèles désignés et le genre d’événements qui sont conservés dans la mémoire collective. L’orientation toute particulière de Jorge Rodríguez-Gerada, dont Naomi Klein a fait état dans son livre “No Logo”, fut précurseur de l’utilisation de portraits d’anonymes désormais courante dans l’art de rue. Ses interventions spectaculaires sont créées dans le but de sensibiliser aux questions sociales pertinentes. Ses gigantesques travaux éphémères évitent un impact négatif sur l’environnement, contestent la conformité de l’art contemporain et permettent de réfléchir au-delà de l’achèvement de la pièce, de se focaliser sur son concept, sur son processus et sur la métaphore qui en découle due aux matériaux choisis.

El Mac
Etats Unis

Depuis qu’il a commencé à bomber des graffiti sous le nom de «Mac» dans les années 90, cet artiste a peint d’innombrables oeuvres murales à travers le monde. Il a exposé dans de nombreuses galeries et musées et son travail a bénéficié de la couverture de très nombreuses publications.

El Mac a acquis une notoriété croissante avec des représentations réalistes de personnes ordinaires et anonymes, dans un style particulier et exclusif. Son coup de pinceau et ses peintures murales remarquables et complexes sont des points de référence. Incorporant des éléments, des thèmes et des techniques de l’art classique dans un contexte moderne, El Mac met un accent particulier sur le visage humain et la figure. Son travail est le résultat d’une vie dédiée à l’art. Aujourd’hui, il partage sa vie entre Phoenix et Los Angeles en mettant l’accent sur la culture « chicana » à l’iconographie religieuse.

 

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité