le Top To Bottom festival : le rendez-vous de la street culture

Top To Bottom

Le Top to Bottom vous donne rendez-vous les 16 et 17 septembre pour un événement festif et culturel entièrement gratuit

Culturel, festif et artistique, le Top to Bottom est un événement de culture urbaine que l’on doit à 4 passionnés devenus des amis et qui ont souhaité partager avec le plus grand nombre la culture dans laquelle ils ont toujours baigné.

Le Top to Bottom décline la street culture tant au niveau culturelle, artistique que sportive au sein de la Halle Pajol, ancien entrepôt de la SNCF rénovée en éco-quartier.

Le Top to Bottom s’inscrit dans une démarche intergénérationnelle pour ouvrir les yeux vers une liberté artistique ; il est gratuit afin que personne ne soit exclu, et tous y sont bienvenus, qu’ils soient experts de la street culture ou néophytes.

En 2016, des records d’affluence avaient été battus avec plus de 4 000 personnes venues pour ce week-end consacré à la culture street. Grapheurs, DJs, musiciens, skateurs, danseurs et autres artistes créatifs vous fixent rendez-vous les 16 et 17 septembre prochain pour cette nouvelle édition de Top to Bottom à l’occasion de laquelle ils vous proposent une véritable immersion dans leurs univers pluridisciplinaires afin de vous faire connaître ce milieu qui ne cesse, depuis des années, de surprendre et de se réinventer et sur lequel souffle inlassablement un grand vent de créativité.

Le Top To Bottom accueillera plus de 30 artistes confirmés de la scène Street art française et internationale parmi lesquels Taroe, Tictone, Vaper, Shone, Senar, Rise Skill, Faker, Chek, Nasty…….

Une occasion unique de les voir performer en live sur des modules triangulaires dépassant les 7 mètres, sur des totems ou des camions disposés sur toute l’esplanade Nathalie Sarraute durant tout le week end.

La programmation musicale sera également des plus soignées avec DJ set, performance live, tracks inédits et featuring secrets …Cette année, la grande nouveauté réside dans la terrasse de 300m2 sur laquelle se dérouleront tous les petits bonus de la programmation « lifestyle» !

Si le Top To Bottom est pensé pour être familial, certaines activités ont été conçues spécialement pour les enfants afin qu’ils découvrent tous les petits secrets de la street culture. Ainsi, plusieurs initiations leur sont proposées : l’une au graf avec un artiste de la team Posca, une autre au skate en compagnie de la Vans et une dernière au Double Dutch.

Durant ces deux jours, comprendre et s’adonner au lifestyle de l’univers de la Street culture sera possible grâce à la présence de stands de mode de créateurs émergents et affirmés tels Caaps et Reptil clothing, deux jeunes marques urbaines prometteuses, Foxden et La sergerie x sneakmystyle qui mettent à l’honneur la mode des années 80-90 sans oublier Inka qui propose la pose de tatouages éphémères qui durent jusqu’à 3 semaines grâce à un fruit provenant du Pérou.

Côté tatouage, un salon investira le bistrot gourmand «Les Petites Gouttes » où Shane officiera durant tout le week end.

La célébrissime marque californienne Vans des amateurs de skate sera présente ; 10 paires de Slip-on blanches seront être confiées à des artistes de renoms qui réaliseront ainsi des sneakers uniques.

Et pour s’éclater jusqu’au bout, des jeux d’eau, piscines gonflables et pistolets avec même une rampe pour les skates sera installée sur le parvis durant le festival !

Enfin, le Top To Bottom propose une exposition de l’artiste Djohr dont les graf’ se conjuguent avec le Street art,  mêlant ici aux volutes et aux motifs floraux de l’Art nouveau et s’offrant un petit détour par l’Orient et ses arabesques ou par le Japon et ses mangas. Un résultat des plus originaux et subtils révélant une puissance artistique hors du commun. (djohr.com)

Le site du festival Top To Bottom : www.toptobottomfestival.com

Top To Bottom 2015

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Prix de Kyoto

Toyoki Kunitake, Michel Mayor, John Neumeier, Prix de Kyoto 2015

la Fondation Inamori, pour sa 31ème édition, vient de révéler le nom des trois ...

Eux Six

Eux Six au musée de l’illustration jeunesse  de Moulins

Eux Six, c’est l’histoire d’une rencontre, celle d’Eric Battut avec Cécile Gambini, Fabienne Cinquin, ...