• Participez au sixMic Crowfunding !

Le rapport mondial de l’Unesco sur la culture pour le développement urbain durable

culture future urbain

La culture est un facilitateur et un moteur du developpement durable economique, social et environnemental !

La culture a le pouvoir de rendre nos villes plus prospères, plus sûres, et durables, d’après le Rapport mondial de l’UNESCO sur la culture pour le développement urbain durable. Culture : Futur urbain, sera lancé à Quito le 18 octobre. Ce rapport montre que la mise en oeuvre de politiques de promotion de la culture et du patrimoine conformes à l’esprit des conventions culturelles de l’UNESCO a un impact positif sur les villes.

A en juger par les tendances actuelles, l’urbanisation devrait se poursuivre à une échelle et un rythme accrus, notamment en Afrique et en Asie, où l’urbanisation passera de 54 à 64% d’ici 2050. Le monde devrait compter d’ici 2030, 41 mégalopoles abritant chacune au moins dix millions d’habitants. L’urbanisation massive et rapide a souvent pour effet de mutliplier les défis pour les villes en créant plus de bidonvilles et en rendant l’accès aux espaces publics plus difficile. Elle peut aussi avoir un impact négatif sur l’environnement. Par ailleurs, ce processus se traduit souvent par une hausse du chômage, des inégalités sociales, de la discrimination et de la violence.

Le Rapport Culture : Futur urbain montre que la culture doit être pleinement intégrée dans les stratégies urbaines pour garantir leur durabilité et une meilleure qualité de vie pour les habitants.

« La culture est au coeur du renouveau des villes et de leur capacité d’innovation. En rassemblant de nombreuses informations et expériences concrètes, le présent rapport démontre que la culture est un atout stratégique pour construire des villes plus inclusives, créatives et durables », déclare dans la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans la préface du Rapport.

Alors que les Nations Unies s’emploient à mettre en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable, il est crucial de mettre en œuvre des politiques permettant de renforcer les villes, notamment au regard de l’Objectif de développement durable numéro 11, qui appelle à la création de villes inclusives, sûres et durables.

Le Rapport analyse la situation, les menaces, et les opportunités dans différents contextes régionaux. Il dresse un état des lieux de la conservation et de la sauvegarde du patrimoine urbain matériel et immatériel ainsi que de la promotion des industries culturelles et créatives, fondements d’un développement urbain durable. Il présente aussi les défis en matière de conservation et de gestion du tourisme auxquels font face les zones urbaines inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, soit près d’un tiers des 1052 sites inscrits.

Plus d’une centaine d’études de cas sur l’impact de la culture dans les villes, notamment dans les situations de conflit et de post-conflit, figure dans le Rapport. Suite aux destructions de sites inestimables comme le sanctuaire Al-Askari dans la ville de Samarra (Iraq) en 2006 et des mausolées anciens de Tombouctou au Mali en 2012, les efforts de reconstruction et de réhabilitation ont montré la capacité de la culture à rétablir la cohésion sociale entre les communautés et améliorer les moyens de subsistance tout en jetant les bases du dialogue et de la réconciliation.

Le Rapport identifie également des stratégies innovantes pour la préservation de l’habitat dans des zones historiques, un point crucial pour l’identité et le bien-être des communautés. Ainsi à Quito (Equateur), des subventions publiques sont allouées aux propriétaires pour rénover des logements et empêcher la gentrification des zones historiques.

Le rôle des industries créatives dans la croissance économique à long-terme des villes est aussi mis en lumière à travers le cas de Shanghai (Chine), membres du Réseau des villes créatives de l’UNESCO pour le design depuis 2010. La ville est l’un des principaux centres créatifs au monde, avec 7,4% des habitants travaillant dans les industries créatives.

Le Rapport présente une série de recommandations visant à reconnaître et promouvoir la diversité culturelle dans les villes, utiliser la culture pour lutter la violence urbaine, investir pour promouvoir la culture dans la planification urbaine, favoriser le patrimoine culturel et la créativité dans la planification urbaine. Le Rapport sera lancé au cours d’un événement organisé avec le Sous-Directeur général de l’UNESCO pour la culture, Francesco Bandarin, dans le cadre de la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III) au terme de laquelle les décideurs du monde entier adopteront un Nouvel agenda urbain.

Toutes les infomrations sur : http://fr.unesco.org/sustainable-cities

Les recommandations du rapport sur la Culture :

1 : Les villes centrées sur l’humain sont des espaces centrés sur la culture

1 : Les villes centrées sur l’humain sont des espaces centrés sur la culture

1.1. Améliorer la qualité de vie dans les villes et sauvegarder les identités urbaines :la conservation et la sauvegarde du patrimoine culturel urbain sous toutes ses formes devraient être intégrées dans des stratégies de régénération urbaine centrées sur l’humain pour améliorer la qualité de vie dans les villes et respecter les identités urbaines.

1.2. Assurer l’inclusion sociale dans les villes grâce à la culture : au vu des évolutions continues des identités urbaines,les décideurs devraient adopter des politiques volontaristes pour reconnaître et promouvoir la diversité culturelle comme une ressource pour l’inclusion sociale dans les villes.

1.3. Promouvoir la créativité et l’innovation dans le développement urbain grâce à la culture : la créativité et l’innovation, y compris dans le domaine des technologies numériques, devraient être encouragées, en tant que ressources essentielles au développement urbain durable et à l’amélioration des conditions de vie.

1.4. S’appuyer sur la culture pour promouvoir les initiatives de dialogue et d’édification de la paix : la culture devrait être au cœur des initiatives urbaines,pour encourager la cohésion sociale et la compréhension mutuelle, lutter contre la violence urbaine et contribuer à l’édification de la paix.

2 : La culture est indispensable à un environnement urbain de qualité

2.1. Encourager le développement de villes à échelle humaine et aux usages mixtes, en s’inspirant des pratiques de conservation urbaine : le patrimoine urbain offre des exemples d’ensembles urbains à échelle humaine et aux usages mixtes, susceptibles d’inspirer des modèles durables de développement urbain, intégrant les composantes culturelles et naturelles. A cet égard,les autorités locales devraient revisiter leurs stratégies de développement urbain, en approfondissant leurs connaissances des biens culturels historiques.

2.2. Promouvoir un environnement bâti et naturel de qualité : le patrimoine culturel et naturel des villes devrait être sauvegardé pour permettre aux habitants de s’approprier l’environnement urbain.

2.3. Améliorer la qualité des espaces publics grâce à la culture : l’aménagement, la conception et l’usage des espaces publics devraient incorporer une dimension culturelle, en tenant compte du patrimoine et des activités culturelles et créatives, en vue de favoriser l’inclusion sociale.

2.4. Améliorer la résilience des villes grâce à des solutions fondées sur la culture : les autorités locales devraient s’inspirer du patrimoine et des savoirs traditionnels dans les stratégies urbaines pour répondre aux préoccupations environnementales.

3 : Les villes durables nécessitent des politiques intégrées qui tirent pleinement parti de la culture

3.1. Régénérer les villes et renforcer les liens villes/campagnes en intégrant la culture au cœur de l’aménagement urbain : la sauvegarde du patrimoine culturel et la promotion de la créativité devraient être parties intégrantes des stratégies urbaines, de la conception à la mise en œuvre. Les ressources culturelles, matérielles et immatérielles,des petites villes devraient être sauvegardées pour optimiser les retombées économiques et sociales à l’échelle du grand territoire.

3.2. S’appuyer sur la culture en tant que ressource durable pour un développement économique et social inclusif des villes : les décideurs devraient tirer parti de la culture pour contribuer au développement économique et social local, en renforçant les industries culturelles et créatives, tout en garantissant des retombées équitables pour les communautés et les individus. Les autorités nationales et locales devraient développer des indicateurs spécifiques et collecter des données sur l’impact de la culture au plan local, afin d’améliorer le processus d’élaboration des politiques.

3.3. Promouvoir, à travers la culture, les processus participatifs et renforcer le rôle des communautés dans la gouvernance locale : la gouvernance urbaine basée sur la culture implique l’engagement, la collaboration, la coordination et la synergie de l’ensemble des acteurs à tous les niveaux. La coopération et le partenariat entre les villes devraient être renforcés à l’échelle régionale pour permettre un développement commun.

3.4. Créer des modèles de financement innovants et durables pour soutenir les initiatives culturelles : les autorités locales devraient s’assurer qu’une aide financière appropriée soit consacrée à la culture, afin de contribuer au développement économique et social et à l’amélioration de la qualité de vie urbaine.

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

sortir du nucléaire

EELV traite le gouvernement japonais d’irresponsable et d’inconscient

Quatre ans après l'accident de Fukushima qui avait entraîné l'arrêt de toutes les centrales ...

kim hong-ji

MORTS pour la France !

Depuis des siècles, des hommes massacrent d'autres hommes au nom de religions qui ont ...