• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Le Musée Sainte-Croix célèbre le Centenaire de la mort d’Auguste Rodin

Auguste Rodin : Le Musée Sainte-Croix célèbre le Centenaire de la mort de Rodin

Le 17 novembre 1917 disparaissait Auguste Rodin, le Musée Sainte-Croix célèbre le centenaire de sa mort en accueillant une exposition sur le maître de la sculpture en France.

Le 17 novembre 1917 disparaissait l’artiste alors le plus célèbre de France et même d’Europe, le maître de la sculpture : Auguste Rodin. En écho au fonds Camille Claudel conservé à Poitiersle Musée Sainte-Croix, célèbre le centenaire de sa disparition et accueille trois œuvres significatives de l’artiste, prêtées par le Musée Rodin afin de permettre non seulement de comprendre les techniques de création des deux artistes mais aussi d’évoquer leur relation artistique et sentimentale passionnée.

Conjugués avec les œuvres du parcours permanent, Fugit Amor (bronze, 1886) en vis-à-vis de l’Adolescent désespéré et L’Éternel printemps (bronze, 1898) mettront en lumière la collaboration du Maître avec son élève et amante ainsi que les couples créés par l’un et l’autre (dont L’Abandon et La Valse du fonds Claudel du Musée de Poitiers). Enfin, l’emblématique plâtre original du Portrait de Rodin (1888) par Camille Claudel enrichira la diversité des matériaux présentés (bronzes, terre cuite, marbre). Le Musée des Beaux-Arts de Guéret a, de son coté, prêté l’œuvre de Rodin Le Baiser en bronze, œuvre emblématique de la relation passionnée entre les deux artistes.

D’autres œuvres du parcours permettront d’insister sur le contexte artistique de création de Rodin et de Claudel; l’enseignement (Antoine-Louis Barye), les amis (Eugène Carrière et le non finito) ainsi que les praticiens ou élèves (François Pompon, Aristide Maillol,  Jean Escoula …).

L’exposition sera également l’occasion d’aborder les différentes étapes de création, de l’exécution d’un tirage en plâtre à la fonte d’un bronze ou à la réalisation d’un marbre. Elle permettra en outre de mettre en lumière l’innovation de Rodin dans la reprise, l’assemblage et la multiplication de figures ou de fragments conçus antérieurement et leur association en de nouvelles compositions.

L’exposition sera complétée par de nombreuses manifestations :

Des conférences

  • Jeudi  7 décembre, 18h30 : Les techniques de la sculpture au 19e siècle, par François Blanchetière, conservateur au Musée des Beaux-arts de Tours
  • Mardi 16 janvier, 18h30 : Antoine Bourdelle (1861-1929) et l’Antique, par Claire Barbillon, professeure d’Histoire de l’art contemporain, Université de Poitiers, Ecole du Louvre, Paris
  • Mardi 6 février, 18h30 : Les femmes sculptrices, par Anne Rivière, historienne de l’art et commissaire d’expositions
  • Mercredi 7 mars, 18h30 : Rodin et la danse, de Christine Lancestremère, conservateur du patrimoine, Musée Rodin, Paris. Auditorium du Musée Sainte-Croix – entrée libre

Des visites commentées

  • Dimanche 19 novembre, 15h : Dans la sphère de Rodin, par Raphaële Martin-Pigalle responsable des collections beaux-arts
  • Dimanche 10 décembre, 15h : Auguste Rodin et Camille Claudel, par Sophie Bozier guide-conférencière
  • Dimanche 14 janvier, 15h : Auguste Rodin et Camille Claudel, par Sophie Bozier guide-conférencière
  • Samedi 17 mars, 15h (dans le cadre du Pass Télérama) : présentation de l’exposition, par Sophie Bozier guide-conférencière, et Raphaële Martin-Pigalle, responsable des collections beaux-arts

Des visites commentées sur le pouce

  • Mardi 5 décembre
  • Mardi 9 janvier
  • Mardi 20 février
  • Mardi 13 mars

RDV à 12h30 (env. 30 mn) – Entrée libre

Des films documentaires

Mardi 28 novembre, 12h30
-Jaillissements : Isadora Ducan et Auguste Rodin, de Raoul Sangla (30 mn) – CNC
Elisabeth Schwartz évoque Isodora Ducan, la danseuse aux pieds nus, dans un jeu de correspondances entre la danse et l’œuvre de Rodin. Elle mêle à cet hommage des compositions plus personnelles et un duo final avec le danseur et chorégraphe Dominique Petit.

-Auguste Rodin, sculpteur, de Michaël Gaumnitz (26 mn) – CNC
La création de « L’Âge d’Airain » (1876-77) sort de l’anonymat Rodin. Le cercle de ses commanditaires va s’élargissant malgré quelques vives critiques. En 1884, la ville de Calais lui commande le groupe des « Bourgeois » : les héros apparaissent fatigués, abattus, et ne suscitent aucun enthousiasme.

Mardi 12 décembre, mardi 2 janvier, mardi 13 février, 12h30
La turbulence Rodin, par Claire Duguet et Leslie Grunberg (52 mn) – Arte / RMN
Nourri des textes et des correspondances de l’artiste, le film revisite l’œuvre et la vie de Rodin et nous replonge dans le contacte social, politique, culturel et artistique dans lequel sont nées les créations du sculpteur. Auditorium du Musée Sainte-Croix – entrée libre

De la danse
Dimanche 10 décembre, 16h30 : Amours d’Airain, par Mickaël et Christine Pascault, danseurs et chorégraphes
Rencontre chorégraphiée de deux corps qui s’unissent, se déchirent, et rompent l’équilibre précaire d’un instant en écho aux couples créés par Rodin et Claudel.

Une bien belle exposition qui célèbrera la richesse de l’oeuvre de Rodin et l’influence qu’il a exercée sur nombre de ses élèves et praticiens ainsi que sur la jeune génération de sculpteurs de son temps.

Le Musée Sainte-Croix célèbre le Centenaire de la mort de Rodin
Exposition jusqu’au 18 mard 2018

Musée Sainte-Croix
3 bis rue Jean-Jaurès
86000 Poitiers

https://www.poitiers.fr/c__231_977__Accueil_musee_Sainte_Croix.html

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité