le Multimedia Art Museum : Alexandre Rodtchenko, et Sergey Eizenshtein

Multimedia Art Museum - Alexander Rodchenko

Dans le cadre de la célébration de son 20e anniversaire, le Multimedia Art Museum de Moscou (MAMM) présente deux expositions majeures : Alexandre Rodtchenko « Expériences pour le Futur » et Sergey Eizenshtein « Le Montage D’attractions« .

L’exposition Alexandre Rodtchenko, « Expériences pour le Futur«  se tiendra jusqu’à la fin février 2017 sous le commissariat d’Olga Sviblova et d’Alexandre Lavrentiev, à l’occasion du 125e anniversaire de la naissance et du 60e anniversaire de la mort de ce grand leader du mouvement avant-gardiste russe du début du XXe siècle.

Le MAMM, qui célèbre cette année les 20 ans de sa fondation, possède la plus grande collection de photographies d’Alexandre Rodtchenko. Plus de 50 expositions de l’artiste ont été organisées à ce jour tant en Russie qu’à l’étranger, mais celle-ci présente un caractère inédit cat elle reflète toutes les étapes de l’évolution de l’oeuvre d’Alexandre Rodtchenko et révèle la logique de son parcours. Pour la première fois, des documents uniques, tels que les esquisses de décors et de costumes pour le théâtre et le cinéma ainsi que des fragments de films auxquels Rodtchenko a directement participé, côtoieront tableaux, dessins, linogravures, objets à trois dimensions, montages photographiques et expériences architecturales.

« Dans la vie nous autres, les humains, sommes des expériences pour le futur », écrivit Alexandre Rodtchenko, qui n’a jamais créé de frontières entre les différents genres d’arts visuels. Rodtchenko ne poursuivait toujours qu’un seul but, celui de transfigurer le présent au nom du futur, et ce but l’animait quoiqu’il fasse, qu’il s’agisse de peintures, d’ oeuvres graphiques, de montages photographiques ou d’ affiches, qu’il travaillât à la création d’une nouvelle police de caractères, connue partout aujourd’hui comme « la police Rodtchenko », ou bien qu’il travaillât au titrage de films,. « J’ai créé l’aujourd’hui pour chercher demain du nouveau, bien qu’il se révèle nul comparé au jour d’hier, par contre après-demain je surpasserai l’aujourd’hui. » expliquait-il.

Son oeuvre a contribué à provoquer les changements survenus au XX siècle dans le domaine des arts et dans celui du milieu environnant. Tout ce que Rodtchenko a exposé dans ses oeuvres théoriques, le vecteur qu’il a choisi pour progresser et son art d’imaginer le futur continuent à influencer notre monde d’aujourd’hui. Les bases de la création d’un musée d’un type nouveau sur lequel il avait travaillé dans les années 20 et dans lequel les frontières entre les genres et les différents arts n’existeraient plus ont servi de base à la création et au développement du MAMM actuel et de l’Ecole Rodtchenko de photographie et des multimedia qui vit le jour il y a dix ans. Grâce aux partenaires du Multimedia Art Museum de Moscou qui donnèrent des oeuvres uniques pour cette exposition, le MAMM a la possibilité de montrer le plus pleinement possible les multiples facettes du talent de ce grand maître. Ce sont la galerie nationale Tretiakov, le Musée national Russe, le Musée national des beauxarts Pouchkine, le Musée national du théâtre Bakhrouchine, le Musée des arts contemporains de Moscou, l’Académie nationale des Arts appliqués Stroganov, la galerie Dogadine d’Astrakhan, le Musée régional des beaux-arts des frères Vasnetsov de la ville de Viatka, le Musée national des beaux-arts de Nijni-Novgorod, la galerie nationale d’art de la ville de Perm et des collectionneurs privés. Aucune des oeuvres ou des idées d’Alexandre Rodtchenko n’a été due au hasard. « Si on regarde tout ce que j’ai fait au cours de toute ma vie, on aura une oeuvre énorme et absolument nouvelle.» écrivit Rodtchenko…L’exposition que lui consacre aujourd’hui le MAMM est la digne synthèse de l’œuvre de ce grand artiste.

Photo : Alexander Rodchenko. Lily Brik. Portrait for the Poster “Knigi”. 1924. Collection of the Moscow House of Photography Museum. © A. Rodchenko – V. Stepanova Archive. © Moscow House of Photography Museum – Alexander Rodchenko. Lily Brik. Portrait for the Poster “Knigi”. 1924. Collection of the Moscow House of Photography Museum. © A. Rodchenko – V. Stepanova Archive. © Moscow House of Photography Museum

Alexandre Rodtchenko, « EXPERIENCES POUR LE FUTUR »
Jusqu’à fin février 2017

Multimedia Art Museum
16, rue Ostojenka à Moscou

http://www.mamm-mdf.ru/

Sergey Eizenshtein « Le Montage D’attractions« , sous le commissariat d’Olga Sviblova et d’Anna Zaïtseva, est une exposition en hommage à l’oeuvre du grand réalisateur, artiste, scénariste, pédagogue et auteur d’oeuvres théoriques fondamentales sur le cinéma que fut Sergueï Eisenstein, et s’inscrit dans le cadre de l’année du cinéma en Russie.

L’influence qu’a eue Sergueï Eisenstein, réalisateur du célèbre film « Le cuirassé Potemkine », sur le développement du cinéma contemporain aussi bien russe qu’étranger est incomparable. L’exposition permet d’aborder différentes facettes de l’artiste, les dessins qu’il a réalisés depuis son enfance jusqu’à la fin de ses jours, des caricatures bienveillantes qu’il a faites de ses amis les plus proches comme Mikhail Romm, Grigori Rochal, l’acteur Maxime Strauch, le cameraman et photographe Victor Dombrovski ainsi que de nombreuses caricatures de lui-même. Seront également présentées des esquisses de décors et de costumes pour les spectacles qu’il a montés dans les années 1920, y compris des costumes pour le film « Ivan le Terrible ».

De nombreuses photographies liées à la vie et à l’oeuvre du réalisateur seront exposées, entre autres des portraits de Sergueï Eisenstein faits par des classiques de la photographie russe tels qu’Alexandre Grinberg, Dmitri Debabov, Moisei Nappelbaum etc. ; des prises de vues de spectacles connus d’Eisenstein de l’époque de son travail au Proletkult, organisation culturelle prolétarienne, des photos de son voyage en Amérique, des photos d’Eisenstein aux côtés de personnalités du monde de la culture russe et internationale et, bien entendu, des prises de vues faites pendant les tournages de ses fameux films La grève, Octobre, Le cuirassé Potemkine, L’ancien et le nouveau, Le pré Bejine, Alexandre Nevski, Ivan le Terrible, ainsi que de films créés par ses collègues et amis Victor Dombrovski, Boris Francisson, Alexandre Sigaiev et Iakov Toltchan.

Outre une série de photos liées au travail de Sergueï Eisenstein sur l’opéra de Richard Wagner la Walkyrie monté au Théâtre Bolchoï en 1940, ce sont les passages des films d’Eisenstein qui occupent la place la plus importante.

A propos du montage des attractions, on peut lire cette déclaration d’Eisenstein: « Au niveau du théâtre, l’attraction c’est tout élément agressif du théâtre, autrement dit c’est tout élément agissant sur les sens et la psychologie du spectateur, tout élément vérifié par l’expérience et calculé avec une précision mathématique pour produire en lui un bouleversement émotionnel bien précis… J’établis l’attraction au plan formel comme un élément premier et indépendant de la construction du spectacle, comme l’unité moléculaire (autrement dit composée) de l’efficacité du théâtre ou du théâtre en général. « La pièce brute figurative » de Gross ou les éléments d’illustrations photographiques de Rodtchenko en sont les analogies absolues. » Eisenstein a écrit cet article lorsqu’il travaillait encore au théâtre mais c’est précisément alors qu’il exposa sa méthode créatrice – « le montage des attractions » – qu’il développera plus tard en travaillant au cinéma, théorie révolutionnaire qui est aujourd’hui actuelle comme jamais auparavant.

Le MAMM célèbre donc son anniversaire en mettant à l’honneur deux grands novateurs de l’art russe dont les débuts correspondent avec le début du XXe siècle et ses grands bouleversements révolutionnaires – Alexandre Rodtchenko et Sergueï Eisenstein, deux grands artistes qui ont vécu et travaillé tous deux au nom du futur. Toujours d’actualité, leur œuvre a contribué à donner impulsion et grandeur à la culture russe.

Photo : Erik Pyriev on filming of Sergey Eizenshtein’s movie « Ivan the Terrible ». 1943-1944. Silver-gelatine print. – Sergey Eizenshtein on the filming of the movie « Old and new » (« General line »). 1929. Silver-gelatine print. State Central Museum of movie.

Sergey Eizenshtein « Le Montage D’attractions« 
Jusqu’à fin février 2017

Multimedia Art Museum
16, rue Ostojenka à Moscou

http://www.mamm-mdf.ru/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité