• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Le magazine TÊTU liquidé le 23 juillet ?

TÊTU

Alors que les pertes du magazine TÊTU ont été réduites ces deux dernières années : de 2,35 millions d’euros en 2013 à 1,1 million d’euros en 2014 et 500 000 euros prévus en 2015, la société éditrice du titre, devrait être liquidée le 23 juillet. La menace de la disparition du magazine gay semble désormais imminente. Le jugement, rendu le 1 juin dernier à la demande de Jean-Jacques Augier, président de CPPD, fait suite à une déclaration de cessation de paiements effectuée le 28 mai dernier.

La cure de rigueur menée par Jean-Jacques Augier, ne lui a malheureusement pas permis de se développer suffisamment. Les ventes du journal sont passées sous les 30 000 exemplaires, tandis que son site touche moins de 500 000 visiteurs.

« Il est paradoxal que TÊTU dépose le bilan alors que la société est arrivée au terme de sa restructuration, que l’équipe en place, dynamique et motivée, a assuré la transition vers un magazine culture/société/art de vivre de très grande qualité, un site internet très fréquenté et plus récemment une appli de rencontres, SoTêtu, qui connaît déjà un beau succès. » indique dans un communiqué la direction du groupe.

« Notre modèle historique est celui du mécénat », rappelle Sylvain Zimmermann, rédacteur en chef adjoint. Les pertes étaient régulièrement épongées par Pierre Bergé, son propriétaire historique explique peut être en partie la fin du titre. Une opération Save my TÊTU est en court sur TÊTU

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Gad Weil

Gad Weil met en scène une Arche de Noé pour le climat

La biodiversité, c’est tout le tissu du vivant dont nous sommes à la fois ...

Espagne

Espagne, Salah Abdeslam, Cuba, Législatives, Gardanne… dans la revue de presse

Elles rentraient d'une des fêtes traditionnelles les plus courues du pays. Treize étudiantes de ...

sortir du nucléaire

EELV traite le gouvernement japonais d’irresponsable et d’inconscient

Quatre ans après l'accident de Fukushima qui avait entraîné l'arrêt de toutes les centrales ...