Le Havre présente « Ciné Salé » le festival int’l du film de mer et de marins

Festival Ciné Salé

Virginie Ledoyen et Thierry Lhermitte seront les parrains de l’édition 2015 de Ciné Salé et participeront à la librairie La Galerne, vendredi 16 octobre à 18 h, à des lectures de poèmes et d’extraits de textes « marins ». « Ciné salé » est un nouveau festival de cinéma, sur le monde de la mer et des marins, et qui va débuter avec une vingtaine de films de fiction et de documentaires plus particulièrement centrés sur les exploits maritimes. Son but est de « Faire du Havre un lieu où les cinéastes pourront se retrouver« , comme l’a déclaré à la presse le président de ce festival, Gérard Mordillat, cinéaste, écrivain, et ancien président de la SRF (Société des réalisateurs de films).

De Marcel Carné (Le quai des brumes) à Aki Kaurismäki (Le Havre), de Marcel Pagliero (Un homme marche dans la ville) à Lucas Belvaux (38 Témoins), Le Havre a été le décor de nombreux films français et étrangers. Le port, les grues, la plage, et, depuis l’après-guerre, les constructions de Perret ont toujours attiré les cinéastes. Premier port français pour les conteneurs, port de plaisance, port de pêche, Le Havre est intimement liée au monde marin : c’est parce qu’il voulait un port en eau profonde que François Ier fonda la ville, en 1517.

Pour faire écho à la Transat Jacques Vabre, qui s’élancera du Havre le 25 octobre, Ciné Salé a adopté pour son lancement une programmation qui privilégie les films liés aux courses en mer ou aux exploits maritimes, en solitaire ou collectifs.

Sans compétition cette année, le festival va projeter quelques films à succès comme « En solitaire » de Christophe Offenstein, avec François Cluzet (2013), « All is lost » de J.C. Chandor avec Robert Redford, ou encore la plus ancienne adaptation du roman d’Ernest Hemingway « Le vieil homme et la mer » (1958) de John Sturges avec Spencer Tracy, et d’autres réalisations beaucoup moins connues, dont des films d’animation pour le jeune public.

Pour le maire du Havre, « l’idée c’est d’utiliser ce festival pour diffuser une culture cinématographique et maritime« . Demandez le programme :

http://www.cine-sale.com/1/upload/1_programmepourweb.pdf

Ciné Salé 2015!

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Le Dernier Gaulois

Le Dernier Gaulois une bande-dessinée interactive signée France 2

Le Dernier Gaulois a été pensé dès l’origine comme une œuvre transmédia dont la ...

cinema 8 au 15 juin

Au cinéma cette semaine du 8 au 15 juin

Les films au cinéma cette semaine : Vicky, The neon demon, Ouragan, Ma Ma, ...

Terminator Genisys

Schwarzy le gentil Terminator de Terminator Genisys

Schwarzy le retour encore et encore est une nouvelle fois fidèle au poste et ...