Le Grand Voyage : Un grand spectacle de rue déambulatoire et participatif

dunkerque de la culture

Après Valenciennes en 2007 et Béthune en 2011, Dunkerque sera la capitale régionale de la culture en 2013, d’avril à décembre. L’évènement « Dunkerque 2013 Capitale régionale de la Culture » est un partenariat Conseil Régional Nord – Pas-de-Calais et Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD).

Il se compose d’initiatives émanant et de la Région et de la CUD et de projets sélectionnés par un « appel à propositions » qui a été lancé pour que des compagnies de la région, voire au-delà de la région, puissent s’intégrer à la manifestation. Le territoire de la manifestation s’étendra de Bray-Dunes à Grand-Fort-Philippe.

Cette parade, imaginée par Stanislas du Théâtre attrape et organisée par Le Bateau Feu, sera réalisée par quinze compagnies professionnelles belges et françaises avec la participation de plusieurs centaines d’habitants du Dunkerquois.

Dix-sept tableaux spectaculaires et poétiques composeront, le 7 juillet 2013 à Dunkerque ce grand spectacle de 2 h 30. Machines et personnages extraordinaires déambuleront sur un parcours de 2,5 km dans le centre-ville de Dunkerque. Le scénario est simple. Il raconte le plus extraordinaire des voyages : celui de toute une vie ! « Monsieur et Madame Toulemonde » naissent, grandissent… et meurent. Chaque tableau se succèdera dans ce parcours, chacun évoquant une étape de la vie de ces héros de l’ordinaire (la naissance, l’apprentissage, les vacances, le travail…).

Tableau 1 : Prélude Construction : Métalu à chahuter Représentation – Métalu à chahuter + percussionnistes

  • Ce premier tableau spectaculaire évoquera la mer, la construction navale et la sidérurgie. Le « Bato fracas » est un bateau métallique de grande envergure, qui est aussi un instrument de percussions. Il sera tracté manuellement.

Tableau 2 : La Naissance – échasses Construction et représentation – Les Quidams et participants amateurs

  • La compagnie d’échassiers français, Les Quidams, avec leurs extraordinaires costumes gonflables et leurs silhouettes blanches à têtes lumineuses vont créer une danse étrange qui introduit l’univers de la naissance.

Tableau 2 : La Naissance – danse Représentation – Les Quidams + Betty La Commare et participants amateurs

  • A partir de l’image de ces « mères géantes », les interprètes vont sans cesse se « recharger d’enfants » par le biais d’un chariot, auprès de jeunes gens qui leur donnent des ballons gonflés d’hélium, qui s’envolent en continu.

Tableau 3 : On roule Construction : Magic Land Théâtre + Le Kopo Représentation – Magic Land Théâtre et participants amateurs

  • Un groupe d’hommes, de femmes et d’enfants, constitué en différentes familles pousse des poussettes personnalisées et sonorisées qui émettront des bruits incongrus (vagissements de bébé, grognements monstrueux, voix d’opéra…).

Tableau 4 : On marche Construction et représentation – Cie La Pluie qui tombe et participants amateurs

  • Il s’agira de représenter les premiers pas et l’acquisition de la marche sous forme de phrases chorégraphiques en solo, couples ou groupes. Des outils d’aide à la marche seront construits, inspirés de croquis anciens, et utilisés lors des chorégraphies.

Tableau 5 : Le Voyage Construction : Le Kopo Représentation – Compagnie Roultabi et participants amateurs

  • C’est le grand jour, le grand départ, l’exode… c’est les vacances ! Les familles prennent la route, elles deviennent nomades. Des adultes et des enfants rassemblés en familles sont sur le chemin des vacances. Chaque groupe illustre un type de famille bien décidé à profiter de ses congés payés. Le chemin des vacances est long… et pas de tout repos !

Tableau 6 : On joue (la marelle) Construction : Le Kopo Représentation – Cie Gilles Verièpe et participants amateurs

  • Des danseurs portant des tapis sur lesquels sont dessinés des jeux de Marelle, déroulent ces tapis sur le sol. Ils sont suivis par des « enfants » qui parcourent la Marelle. Une chorégraphie est ainsi composée. D’autres danseurs récupèrent les Marelles et le procédé se répète en avançant.

Tableau 6 : On joue (comptines) Représentation – Théâtre attrape et chorale participants amateurs

  • Le tableau 6 est accompagné par une chorale d’enfants qui chante des chansons ayant trait aux jeux de l’enfance (chansons de récréation, comptines, etc.).

Tableau 7 : On apprend Construction : Le Kopo Représentation – Cie Roultabi et participants amateurs

  • Il s’agit ici de créer une classe ambulante. Le grand tableau noir, les grandes règles en bois, les grandes cartes, les grand compas, les vieux pupitres, les craies… accompagnent un professeur et ses écoliers. Les élèves écoutent, posent des questions… font des bêtises. Le professeur est accompagné par un « chien de berger » qui ramène les élèves égarés.

Tableau 8 : On défile (les chants du voyage) Représentation Théâtre attrape et participants amateurs

  • Une grande chorale avance en chantant des chansons de voyage. Il n’y a pas d’encadrement spécifique en dehors de la préparation de la déambulation elle-même.

Tableau 8 : On défile (les drapeaux) Construction : Le Kopo Représentation – Cie Alkuone et participants amateurs

  • En préambule au tableau, la Compagnie Alkuone maniera des drapeaux. La tradition des lanceurs de drapeaux est une tradition vivace, en Belgique, en Italie et dans le Nord de la France. Ici, les mouvements seront plus acrobatiques et contemporains.

Tableau 9 : Le Mariage Construction et représentation – Turak Théâtre, Philippe Cancel et participants amateurs

  • Ce tableau retracera ce transport amoureux qui suit traditionnellement toute cérémonie de mariage : une procession de jeunes mariées dont les robes tractent des appareils ménagers à roulettes et autres meubles du quotidien, meubles dans lesquels sont cachés leurs « maris honnêtes ». Des musiciens joueront avec un fer à repasser qu’ils glissent sur des cordes de guitare, accompagnés par un groupe de musiciens qui ouvrent la marche.

Tableau 10 : Le Travail Construction : Compagnie des Arts NA Coeur Représentation – Théâtre attrape et participants amateurs

  • Au centre de ce tableau, installée sur un char tracté : la « machine inutile », une grosse machine qui produit son propre carburant et qui ne sert à rien, avec pour actionner les rouages de la machine un jeu d’acteurs, d’ouvriers stressés.

Tableau 11 : La Guerre Construction et représentation – La Licorne et participants amateurs

  • Un tableau contenant plusieurs tableaux, comme différents choeurs. Les personnages seront masqués, quasiment identiques comme si la guerre avait enlevé toute identité. Des objets métalliques articulés et animés seront très présents. L’ensemble donnera à voir un univers plastique important ainsi qu’une froideur robotique et mécanique.

Tableau 12 : L’Espoir Construction et représentation – Compagnie Off et participants amateurs

  • D’étranges personnages manipulent d’impressionnantes roues de couleurs qui avancent et virevoltent, manoeuvrées par des hommes vêtus de lunettes jaunes intégrales. Autour de ces « ailes » de l’affranchissement, s’agitent des technocrates prolongés de valises d’où s’échappent des fumées de couleur…

Tableau 13 : On transmet Construction et représentation – Les Quidams et participants amateurs

  • Un artifice visuel, mêlant dans un seul costume comédiens et marionnettes, est à l’origine de ce tableau symbolisant la transmission du savoir. Au sol, des danseurs accompagnent ce processus.

Tableau 14 : La Mort Construction et représentation – Magic Land Théâtre

  • Le principe est de décliner la mort sous toutes ses formes, mystique, chamane, festive, grand guignolesque… et mettre au point des saynètes de théâtre burlesque, des effets de chorale autour d’un thème.

Tableau 15 : On résume Construction : Le Kopo Représentation – Théâtre attrape

  • Sur un char, évoluent des marionnettes montées sur une chaîne mécanique sans fin et évoquent en résumé les différents tableaux de la parade.

Tableau 16 : La Fête Construction : Bidou Représentation – Théâtre attrape + Fanfare La Belle image

  • De grandes marionnettes s’animent… Elles sont construites de ballons et portées par des danseurs au masque et au costume étrange.

Tableau 17 : C’est fini Construction et représentation – Théâtre attrape

  • Pour clôturer le défilé, la famille Toulemonde « ferme la marche »…

LE BATEAU LE LE FEU / Scène nationale Dunkerque

  • Auberge du « Bateau Feu en promenade »
  • Place Paul-Asseman – Dunkerque
  • www.lebateaufeu.com
  • Voir les commentaires : (0)

Publicité