• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

le Festival Un état du monde au Forum des images

état du monde au Forum des images

Le festival Un état du monde : Un rendez-vous unique à ne pas manquer au Forum des images !

Créé par le Forum des images, le festival Un état du monde s’apprête à ouvrir sa 9e édition, une nouvelle édition désireuse de créer un dialogue entre le monde géopolitique et le cinéma, afin de découvrir, grâce aux images, ce que vivent les hommes au-delà de nos frontières, tout en appréhendant les enjeux internationaux en confrontant les points de vue. Comme les années précédentes, le festival reconduit ces ambitions à l’occasion d’avant-premières, rétrospectives et sections thématiques, en présence d’invités et sous l’égide de l’ex-garde des Sceaux et ministre de la Justice, Christiane Taubira.

Afin d’interroger les évolutions actuelles de la société en confrontant questions géopolitiques et cinéma contemporain, une cinquantaine de films sélectionnés sont inscrits au programme, et donneront lieu à de nombreux débats, en présence des cinéastes, artistes et spécialistes invités.

• Le réalisateur chilien Pablo Larrain est l’invité d’honneur du festival avec une rétrospective de ses films et une master class exceptionnelle. 2017 est bien l’année Pablo Larraín, marquée par la sortie consécutive de Neruda et Jackie. La combinaison de la poésie et du politique est au cœur de son œuvre.

• Un hommage au cinéaste Mohammad Rasoulof, retenu actuellement en Iran par les autorités. Au sein de la rétrospective de son œuvre incisive, à l’esthétique remarquable, son dernier long métrage, Un homme intègre, ouvre le festival, lors d’une soirée de soutien.

• Une sélection de films en avant-première, en présence de leurs auteurs, croisent les problématiques sociales d’ici et d’ailleurs: Jusqu’à la garde de Xavier Legrand,L’Amour des hommes de Mehdi Ben Attia, Mariana de Marcela Saïd, Western de Valeska Grisebach, L’Insulte de Ziad Doueiri, Les Gardiennes de Xavier Beauvois où Nathalie Baye tient le premier rôle. L’occasion de revenir sur ce couple de cinéma particulier que forment le réalisateur et son actrice fétiche, par une sélection de films et une rencontre exceptionnelle.

• Le rappeur militant et cinéphile Hamé du groupe La Rumeur prend la parole et dresse un portrait de sa génération à travers six films de son choix.

• Deux sections thématiques : l’une consacrée au cinéma contemporain libanais, hanté par la guerre civile, en présence des cinéastes Danielle Arbid, Ziad Doueiri, Jocelyne Saab, Joana Hadjithomas… ; l’autre interroge la représentation de la communauté noire dans le cinéma américain et français, ces dernières années.

• Coups de projecteur sur le parcours de l’actrice Ariane Ascaride et le duo formé par Xavier Beauvois et Nathalie Baye, que le festival est heureux d’accueillir.

• des apéros « géomusicaux », pilotés par le journaliste Juan Massenya, réunissent plusieurs invités autour du rôle contestataire de la musique, à travers le monde.

Et tous les jours, des apéros géopolitiques, des rencontres, des débats, une librairie et une expo viennent rythmer le Forum des images, plus que jamais ouvert sur le monde qui l’entoure.

Photos : WILLIS FROM TUNIS

Festival Un état du monde
Du 17 au 26 novembre

Forum des Halles
2 rue du cinéma
75001 Paris

http://www.forumdesimages.fr/

Ce qu’ils en disent :
Edgar Morin : « L’ennemi de façon humaine »

Edgar Morin : « Le cinéma doit avoir une conscience planétaire »

Philosophe et sociologue français né à Paris en 1921, Edgar Morin découvre le cinéma à travers des films qu’il apprécie pour leur beauté formelle et leur engagement. Entré au CNRS en 1950, il applique au cinéma les outils de la sociologie. Il signe Le cinéma ou l’Homme imaginaire et Les Stars, livres de référence de la recherche cinématographique. Il coréalise avec Jean Rouch Chroniques d’un été, Prix de la Critique au Festival à Cannes en 1961.

WILLIS FROM TUNIS
WILLIS FROM TUNIS
Nadia Khiari : « Ne pas céder à la peur »

Nadia Khiari est une dessinatrice tunisienne. Publiés dans Siné MensuelCourrier InternationalZelium, ses dessins ont reçu de nombreuses distinctions internationales. Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège en 2013, elle incarne une nouvelle figure du rebelle à la conscience aiguisée, observateur sans concession d’une révolution en cours. En français ou en arabe, sa causticité et ses attaques des tabous font souffler un air de liberté inédite dans un pays jusque-là bâillonné.

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité