le Festival international des écrits de femmes

Ecrits de Femmes

Cinquième édition du Festival International des Ecrits de Femmes organisé par la Maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye les 8 et 9 octobre 2016

L’une des caractéristiques de la littérature de langue française est indéniablement la présence de nombreuses femmes écrivains, celles-ci jouant un rôle primordial dans son image et son rayonnement à l’étranger.

Bien qu’à toutes les époques les femmes aient joué un rôle des plus actifs à travers leurs écrits, contribuant ainsi à la richesse et à la diversité de notre culture ainsi qu’au mouvement des idées et de l’histoire, aucun salon culturel ne leur avait été consacré jusqu’à ce que l’idée prenne vie au sein de l’association « La Maison de Colette « , désireuse de créer le Festival international des écrits de femmes .

Synonyme de talent et de génie littéraire, de liberté, d’indépendance avec juste ce qu’il faut d’audace pour marquer les esprits de son époque, Colette est de nos jours, au même titre que Mme de Sévigné, George Sand, Simone de Beauvoir ou Marguerite Duras, l’un des écrivains français les plus connus et les plus lus, traduits et étudiés dans le monde entier.

« Elle est en acier ! – Elle est “en femme”, simplement, et cela suffit. » disait-elle dans son roman La vagabonde (1910). Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), son village natal, était par conséquent le lieu idéal et mythique pour accueillir ces rencontres internationales, les premières du genre.

C’est ainsi que chaque année, depuis 2012, elles prennent place le deuxième week-end d’Octobre, réunissant autour d’un thème à chaque fois différent, pour des rencontres, lectures et débats, des lecteurs, des écrivains, des artistes et des chercheurs internationaux.

Les 8 et 9 octobre prochain, la cinquième édition du Fief, Festival International des Ecrits de Femmes, aura donc lieu dans la Maison de Colette.

« On n’existe pas sans faire. » disait Simone de Beauvoir, et il est vrai que l’écriture a longtemps représenté pour les femmes la seule arme qui leur a permis de se faire une place au sein d’une société qui les méprisait, d’affirmer leurs idées, leur désir de reconnaissance, d’égalité et d’indépendance, afin d’obtenir la dignité que le monde leur devait. En 1975, Benoîte Groult, dans  » Ainsi soit-elle  » (1975) proclamait : « Il a fallu cent ans pour effacer les discriminations les plus criantes entre les hommes et les femmes, qu’attend-on pour abroger celles qui restent ? »

A la naissance des mouvements féministes au 19e siècle, la littérature et la presse ont joué un rôle décisif pour dénoncer la condition des femmes et pour défendre leurs droits, et encore aujourd’hui, la culture, et en particulier la littérature, accompagnent les combats des femmes dans de nombreux pays.

La manifestation 2016 aura pour thème « Féminismes« , et s’intéressera aux combats pour la liberté et les droits des femmes. Le FIEF fera place à une diversité d’époques, de lieux, de thèmes, de positions et de sensibilités, sur lesquelles interviendront, entre autres, Laure Adler, Catherine Clément, Leïla Sebbar, Julia Kristeva, Josyane Savigneau, Pinar Selek…

Programme sur demande et réservations par mail  : groupes@maisondecolette.fr

Le site du Festival International des Ecrits de Femmes :  http://ecritsdefemmes.fr/edition-2016

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Prince is gone

Le Prince de Minneapolis is gone

Le Prince de Minneapolis is gone hier soir, sans laisser de mot, mais en ...

première fois - Christo The Floating Piers

Toute première fois au 22 Visconti

Imaginée par Francesca Napoli, et par Armelle Leturcq, l’exposition « Toute première fois » ...

Feytiat - Festival international du Pastel

Le Festival international du Pastel de Feytiat eu coeur de l’été en Limousin

La démocratisation de la culture, l’accès désormais facilité à la pratique d’un art, la ...