• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Le festival Carrefour du cinéma d’animation au Forum des images

Carrefour du cinéma d'animation

Le Carrefour du cinéma d’animation revient pour sa 14e édition avec dix longs métrages inédits ou en avant-première, une compétition de films d’écoles, des découvertes (films amateurs, cinéastes américaines), un work in progress… et un invité d’honneur à la renommée internationale : Michael Dudok de Wit !

Créé par le Forum des images, le festival Carrefour du cinéma d’animation célèbre l’actualité du cinéma d’animation, en France et dans le monde, à travers une nouvelle édition particulièrement riche et dense. Pendant 4 jours, le public à l’opportunité de découvrir près de 160 films, panorama exceptionnel de visions et d’expressions artistiques, de rencontrer lors des projections débats des réalisateurs de renommée internationale et les talents de demain ou encore de pénétrer dans les coulisses des processus créatifs et techniques.

Au menu, pas moins d’une dizaine de longs métrages inédits ou en avant-première, de Manang Biring du Philippin Carl Joseph Papa à La Vengeresse de Bill Plympton et Jim Lujan ; la présence d’auteurs prestigieux notamment Michael Dudok de Wit (La Tortue rouge), invité d’honneur du festival, ou Sébastien Laudenbach (La Jeune Fille sans mains) ; une sélection des meilleurs courts métrages français les plus récents et, pour la première fois, une compétition des films réalisés par les étudiants des principales écoles françaises, sous le regard d’un jury professionnel.

Le festival réserve des focus particuliers, sur les femmes réalisatrices notamment américaines et sur le cinéma d’animation politique, avec des invités tels que Borislav Sajtinac ou Justine Vuylsteker. Des séances à la découverte de films amateurs du Forum des images ou d’œuvres en Réalité Virtuelle complètent cette exploration unique de la planète animée. Côté secrets de fabrication, le festival propose plusieurs rendez-vous : un coup de projecteur sur la technique de l’Ecran d’épingles, avec la présentation de travaux récents, sous l’impulsion du CNC ; un « work in progress » en présence de Denis Do pour son premier long métrage Funan, le peuple nouveau et, comme chaque année, le « cadavre exquis animé », court métrage que réalise une cinquantaine d’étudiants en cinéma d’animation, pendant le festival, sous les yeux des spectateurs ! Des rencontres professionnelles ouvrent le débat sur la création en résidence, sur l’utilisation du logiciel TVPaint ou encore les moyens pour diffuser les œuvres d’animation.

Au programme, notamment :

– Plusieurs séances avec Michael Dudok de Wit (La Tortue Rouge), parrain de cette 14e édition, Sébastien Laudenbach (La Jeune Fille sans mains) invité d’honneur, et Borislav Sajtinac, Justine Vuylsteker et Dia’ Azzeh pour un focus sur le cinéma politique.
– Une sélection de 10 longs métrages en avant-première ou inédits, faisant honneur à la production indépendante, aux quatre coins du monde : Manang Biring, La Vengeresse, On the White Planet, Nova Seed, April 25 et Psiconautas, The Forgotten Children notamment.
– Une centaine de courts métrages, dont un florilège français d’œuvres tout juste terminées et, pour la première fois, une compétition des films réalisés par les étudiants en école d’animation, soumise à un jury de professionnels.
– Des coups de projecteur sur les artistes américaines indépendantes, sur la technique de l’écran d’épingles, une séance « work in progress » avec Denis Do pour son premier long métrage, Funan, le peuple nouveau, en cours de fabrication.
– La réalisation, sous les yeux des festivaliers, d’un court métrage animé par une cinquantaine d’étudiants en cinéma d’animation, à partir d’une image de Michael Dudok de Wit.

DEUX FOCUS : LES FEMMES ET LA POLITIQUE

Autre temps fort de la programmation, le cinéma d’animation au féminin, avec notamment l’invitation à l’association Les Femmes s’Animent. Au menu, une séance de films qui bousculent les codes, les genres et se moquent des conventions (10 déc – 20h) et une conférence animée par Federico Rossin, consacrée aux artistes américaines indépendantes, s’inscrivant dans le courant « Hand Craft Animation ». Extraits à l’appui, il évoque le travail d’un cinéma artisanal et méconnu en Europe, celui de Martha Colburn, Helen Hill, Stacey Steers ou encore Lauren Cook, notamment.

Le festival réserve une place particulière au cinéma d’animation qui par le dessin raconte et dénonce les travers de la marche du monde. Un florilège d’une douzaine de films courts est présenté en présence de Borislav Sajtinac (Quand les armes parlent), Dia’Azzeh (End the Nightmares) et Justine Vuylsteker (What Does it Means to be Refugee ?) (10 déc – 16h30).

En regard de cette séance, le festival propose de découvrir le long métrage de la néozélandaise Leanne Pooley qui, avec April 25, plonge les spectateurs au plus près des événements tragiques de la bataille de Gallipoli (9 déc – 17h).

La 14e édition du festival Carrefour du cinéma d’animation se tiendra au Forum des images du 8 au 11 décembre 2016.

Informations pratiques :

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité