Le dictionnaire de la photographie aux Editions de la Martinière

Le dictionnaire de la photographie

Vous êtes amateurs de photographie et vous vous posez des questions ? Le dictionnaire de la photographie est conçu pour y répondre, et en plus, il vous dotera d’un bagage théorique indispensable à son appréhension. Vous pourrez y prendre connaissance de toute l’histoire de la photographie sur 180 ans, à travers plus de 1 200 entrées, en commençant avec le photoreporter iranien Abbas, jusqu’à Piet Zwart (1885-1977), figure de la Nouvelle photographie aux Pays-Bas, 300 illustrations viennent illustrer le propos, en noir et blanc et en couleur et la collaboration de 150 experts.

Les termes techniques vous y sont expliqués, des photographes vous sont présentés (905 de 46 pays) ainsi que des collectifs, des organisations, des collectionneurs, des historiens, des critiques, des expositions etc…

Pour parvenir à ce résultat aussi grandiose que surprenant, ce ne sont pas moins de cent cinquante experts du monde entier, de Quentin Bajac, responsable du département de la photographie du MoMA de New York à Simon Njami, ex-directeur artistique des Rencontres de la photographie de Bamako et concepteur de l’exposition « Africa Remix ». De la Chung-Ang University de Séoul au Helsinki City Art Museum, qui, durant plus de dix ans, ont planché sur le projet, sous la houlette de Nathalie Herschdorfer. Directrice du musée des beaux-arts de Locle en Suisse, cette historienne de l’art spécialisée en photographie a organisé de nombreuses expositions dont « Faire face : la mort du portrait ».

Malgré l’existence de nombreux livres concernant l’histoire de la photographie, aucun dictionnaire n’existait en langue anglaise ; c’est pour cette raison que le livre parut d’abord en anglais chez Thames and Hudson, puis en français aux Editions de La Martinière. Mais ce qui devait être un petit ouvrage de poche s’est transformé en un gros dictionnaire de quatre cent cinquante pages, qui permet de se promener d’une autre manière que sur Internet, sans être submergés, voire agressés, par un flot d’images.

Comme l’exprime très justement Nathalie Herschdorfer : « Ce que j’attends de la photographie, c’est qu’elle donne du sens. Je pense vraiment que les photographes peuvent nous aider à mieux digérer toutes ces images qui nous entourent. Mon souci, dans ce monde virtuel, c’est aussi que les images qui le méritent soient préservées en tant qu’objets et transmises aux générations futures. Tous les jours, j’apprends avec la photographie, et je crois en son avenir ».

Son dictionnaire est donc un livre à contre-courant de la tendance à tout chercher sur internet, même s’il ne s’y oppose pas et qu’il adopte le même genre de façon de naviguer, sur papier. Dans chaque notice, une série de mots-clés, qui renvoient à d’autres notices du dictionnaire, sont surlignés en rose, comme un lien hypertexte sur internet. On peut ainsi naviguer pendant des heures à travers l’ouvrage, d’un article sur un courant de la photographie à un nom de photographe, puis à une technique et ainsi de suite.

Nathalie Herschdorfer défend la qualité et le sérieux du travail accompli, « une œuvre de référence structurée et ordonnée » face au manque de hiérarchie de l’information sur internet. Il s’agissait de « freiner le flux de l’information qui nous submerge et de comprendre les connexions qui nous conduisent du passé au présent ».

Le dictionnaire de la photographie

Relié: 450 pages
Editeur : Editions de la Martinière (12 novembre 2015)
Collection : PHOTOGRAPHIE
Langue : Français
ISBN-10: 2732471267
ISBN-13: 978-2732471266

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

lui ou l'appel des elephants

Fred Forest « Lui ou l’appel des éléphants »

Artiste hors du commun, à la fois du multimédia et des réseaux, Fred Forest, ...

Bob Morane renaissance

Le nouveau BOB MORANE est arrivé !

En 60 ans, ce ne sont pas moins de 232 romans, 128 albums en ...

adrienne de la fayette

Mémoires imaginaires d’Adrienne de La Fayette

En 1774, Marie Adrienne Françoise de Noailles épouse à l’âge de 17 ans La ...