• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Le Bristol Paris et Don Carlos de Verdi à l’Opéra Bastille

Don Carlos à l'Opéra Bastille

C’est un Don Carlos exceptionnel qui sera présenté cet automne à l’opéra de Paris-Bastille. A cette occasion le Bristol Paris propose une expérience parisienne à la hauteur de l’événement.

C’est l’événement marquant de la rentrée de l’Opéra Bastille avec la présentation du Don Carlos de Verdi, qui sera interprétée en français, et dans sa version historique qui date de 1867. Réunissant à cette occasion un quatuor vocal exceptionnel composé de, Sonya Yoncheva, Elina Garanca, Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier, ils seront placés sous la direction musicale de Philippe Jordan. La mise en scène sera de Krzysztof Warlikowski.

A cette occasion le Bristol Paris propose une expérience parisienne à la hauteur de l’événement. Les meilleurs fauteuils sont d’ores et déjà réservés ! C’est La-Fugue Paris, partenaire culturel de Oetker Collection qui s’est vu confier l’organisation de ce séjour exceptionnel, destiné aux amoureux de l’opéra italien comme de la ville-lumière. Le prix est de 1340€ par personne – sur une base de deux personnes – en chambre Deluxe avec petit déjeuner et un billet d’opéra « carré d’or ».

Toujours en collaboration avec La-Fugue, les clients venant de loin pourront profiter d’offres particulières en jet privé au départ de Londres, Genève, Moscou ou New York. Les clients auront également un guide et une limousine à leur service, une visite des ateliers Louis Vuitton et un dîner le vendredi. Informations et réservations auprès de La Fugue : alienor.elbaz@lafugue.com

Don Carlos vu par l’Opéra Bastille :

S’il est un opéra qui se joue des frontières à tous les niveaux, dramatiques et dramaturgiques, c’est bien le Don Carlos de Verdi, oeuvre d’un Italien créée en français, où le climat de guerre avec l’Espagne et la mélancolie des êtres conduisent à porter le regard vers les Flandres. Les thèmes politiques, religieux, historiques, psychanalytiques, s’imbriquent les uns aux autres, resserrant toujours plus étroitement peurs et tabous entre les protagonistes. Krzysztof Warlikowski dépouille cette tragédie hantée par les fantômes, et fait advenir l’intime au cœur d’une fresque imaginaire – dont la vérité s’avère plus vraie que celle des historiens. Avec Philippe Jordan, il fait découvrir au public la toute première version de ce grand opéra en cinq actes : celle que Verdi avait lui-même amendée pour la création de l’œuvre en 1867. En écho à cette version historique, l’Opéra de Paris programmera en 2019 Don Carlo, version italienne de l’oeuvre en cinq actes.

Photo © Ben Zank

Krzysztof Warlikowski à propos de Don Carlos

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Chloé Lacan présente son « Ménage à trois »

Chloé Lacan, c’est l’histoire d’une roumaine née en 1975, qui arrive un jour Gare ...

les Fourberies de Scapin

Les Géotrupes présente les Fourberies de Scapin

Qui dit Géotrupes dit Christian Esnay. Comédien et metteur en scène, après avoir foulé ...

Faits d’hiver

le Festival Faits d’hiver danse sur sa dix-huitième édition

Poursuivant sa ligne de conduite qui consiste à aller de l’avant, à explorer, défricher, ...