• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Le bouddhisme de Madame Butterfly « Le japonisme bouddhique »

Le bouddhisme de Madame

La nouvelle exposition temporaire du musée d’ethnographie de Genève (MEG) porte sur le japonisme bouddhique qui s’est développé à partir de 1854, lorsque le Japon s’ouvrit aux Occidentaux, révélant son art, ses courants de pensée et ses religions, influençant les mouvements artistiques européens de l’époque, et surtout les beaux-arts notamment chez les peintres de l’Impressionnisme, chez les écrivains, comme Loti et son roman Madame Chrysanthème, et c’est ce même mouvement qui fit composer à Puccini l’un des opéras aujourd’hui les plus joués au monde, Madame Butterfly.

Photo : Programme du Grand Théâtre de Genève – Madame Butterfly, saison 1909 – 1910 – Bibliothèque municipale de la Ville de Genève

De nombreux voyageurs parmi lesquels Emile Guimet et les Genevois Gustave Revilliod, Alfred Bertrand, Alfred Étienne Dumont et Edmond Rochette ramenèrent des collections de statues et de peintures bouddhiques, dont une part importante est maintenant préservée dans les musées européens, notamment au musée Guimet y compris au MEG. L’exposition, à travers les nombreux objets qu’elle met en scène, présente cette rencontre des cultures et évoque aussi le bouddhisme nippon comme l’une des composantes de la spiritualité mondiale et de l’histoire des idées.

Pourront y être admirés entre autres sept grandes huiles du peintre japonisant Félix Régamey (1844-1907), qui suivit Guimet dans son voyage ; les croquis de voyage totalement inédits du Genevois Alfred Étienne Dumont, ainsi qu’une évocation, grâce à une scénographie ingénieuse, de la cérémonie bouddhique célébrée par deux religieux japonais au Musée Guimet en 1891, avec une partie du mobilier d’origine.

La participation de nombreux musées européens permettront d’admirer les portes du mausolée d’un shôgun venant du MAK Museum (Vienne) et d’autres chefs d’œuvre montrés, grâce notamment à la participation exceptionnelle du Musée national des arts asiatiques Guimet (Paris) et du Victoria and Albert Museum (Londres).

Cette exposition servira de cadre à une programmation culturelle variée pour tous les âges:

– des concerts de chant bouddhique (shōmyō), de luth de Biwa (shamisen) et de flûte (shakuhachi);

– des présentations de danse kabuki, de l’art oratoire des moines (rakugo), ainsi qu’une diffusion de films japonais.

– La médiation culturelle présente de nombreux ateliers participatifs comme la cérémonie du thé, les textiles japonais, les arrangements floraux (ikebana), la méditation (zazen), le tir à l’arc (kyūdō), ou encore une discussion sur l’érotisme au Japon.

Un symposium international associé au projet «Art bouddhique japonais en Europe» (JBAE), dont le MEG fait partie, rassemblera les 18 et 19 septembre 2015 les plus éminents spécialistes internationaux sur «Le japonisme bouddhique : négocier le triangle religion, art et nation».

Un catalogue richement illustré sera édité à l’occasion de cette exposition haute en couleurs. Grâce à cette exposition, on découvre le bouddhisme nippon dans sa dimension immatérielle, comme une composante de la spiritualité mondiale et de l’histoire des idées.

Le Buddha Amida assis (Amida Butsu zazō 阿彌陀佛坐像)
Japon
18e siècle
Bois. H. 100 cm
Don Edmond Rochette, 1938
MEG Inv. ETHAS 015608

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Cité Interdite - La Cité Interdite à Monaco

La Cité Interdite tout l’été à Monaco

Chaque année, pour sa saison estivale, le Grimaldi Forum Monaco, situé entre ciel et ...

BEN, La liberté ou la mort

Exposition « Et si jamais… » au Carré Public

Et si jamais..., quatrième exposition proposée par le Centre d'art Le LAIT pour le ...

Vichy

Vichy fête Napoléon III les 25, 26 et 27 avril 2014

Si Vichy était très en vogue au XIXe siècle, c’est bien sur parce que ...