le Béjart Ballet Lausanne danse Le Presbytère

Depuis sa fondation, en 1987, le Béjart Ballet Lausanne sillonne le monde. Avec ses près de 40 danseurs de 21 nationalités, le Béjart Ballet Lausanne dispose d’un large répertoire, au coeur duquel l’oeuvre grandiose de Maurice Béjart (Le Sacre du Printemps, Boléro, Le Mandarin merveilleux, Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat…).

A la mort de Béjart en 2007, Gil Roman, son disciple depuis trente ans, reprend la direction artistique de la compagnie et ajoute à son répertoire ses propres chorégraphies (Aria, Syncope, Là où sont les oiseaux, Anima Blues). Il passe également commande à des chorégraphes amis comme Julio Arozarena, Sthna Kabar-Louêt, Tony Fabre et Christophe Garcia. La compagnie reste ainsi fidèle à sa vocation : un espace de création.

Le Béjart Ballet Lausanne donnera 5 représentations exceptionnelles au Palais des Congrès de Paris du 04 au 6 avril 2015 et en tournée en France ! Après plus de 350 représentations à travers le monde, le ballet qui sera présenté est Le Presbytère, un des ballets les plus populaires de Maurice Béjart et véritable succès public depuis sa création en 1997, au Théâtre Chaillot avec Elton John et Queen sur scène.

Ce ballet est un hommage à Jorge Donn, danseur icône de Béjart, et Freddie Mercury, morts tous deux du Sida, un Hymne à la vie ! Sur les musiques de Queen et de Mozart, les chorégraphies de Maurice Béjart, les 40 danseurs, costumés par Gianni Versace, enchaînent avec force et grâce les tableaux d’un ballet poignant sur la jeunesse et l’espoir. Plus que jamais, la compagnie honore et entretient l’héritage de Maurice Béjart, la création…

Œuvre grandiose de Maurice Béjart, Le Presbytère sera un rendez vous prestigieux et glamour pour les amateurs de danse et amoureux du 6è Art…

Béjart Ballet Lausanne

Gil Roman – Directeur Artistique du Ballet Béjart Lausanne

Successeur de Maurice Béjart, Gil Roman cumule presque 30 années de danse ininterrompue, couronnées par des récompenses prestigieuses. Directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne depuis 2007, il a rejoint Maurice Béjart au Ballet du XXe Siècle en 1979. Il révèle ses talents de chorégraphe avec plusieurs créations originales comme Aria (2008) ou Syncope (2010), et d’acteur dans les pièces et films de Maurice Béjart. En 2009, le documentaire Béjart – Le Coeur et le courage suit la préparation du ballet Aria et montre que, sous son impulsion et avec toute la fougue et la ténacité de la compagnie, le voyage créatif se poursuit.

Tournée 2015

Marseille – Le Dôme – Mardi 31 mars
Marseille – Le Dôme – Mercredi 1er Avril
Paris – Palais des congrès – Samedi 4 avril
Paris – Palais des congrès – Dimanche 5 avril
Paris – Palais des congrès – lundi 6 avril
Dijon – Zénith – Jeudi 9 avril
Lyon – Amphithéâtre 3000 – Samedi 11avril
Lyon – Amphithéâtre 3000 – dimanche 12 avril
Nantes – Zénith – Mercredi 15 avril
Rouen – Zénith – Samedi 18 avril
Roubaix – Théâtre le Colisée – Mercredi 22 avril
Roubaix – Théâtre le Colisée – jeudi 23 avril
Roubaix – Théâtre le Colisée – vendredi 24 avril

Chorégraphie : Maurice Béjart
Musique : Queen, Wolfgang Amadeus Mozart
Costumes : Gianni Versace

Bejart Maurice

Maurice Béjart

Né le 1er janvier 1927 à Marseille, Maurice Béjart débute sa carrière de danseur à Vichy en 1946 avant de la poursuivre auprès de Janine Charrat, de Roland Petit et surtout, à Londres, au sein de l’International Ballet.

Très vite le danseur se double d’un chorégraphe. Il crée Symphonie pour un homme seul (1955, Ballets de l’Etoile), Le Sacre du Printemps (1959, Théâtre Royal de la Monnaie).
En 1960, Maurice Béjart crée, à Bruxelles, le Ballet du XXe Siècle, une compagnie internationale avec laquelle il parcourt le monde. Parmi ses créations : Boléro (1961), Messe pour le temps présent (1967) et L’Oiseau de feu (1970).

En 1987, Maurice Béjart s’installe à Lausanne, et le Ballet du XXe Siècle devient le Béjart Ballet Lausanne. Il crée pour la compagnie de nombreux ballets, dont Le Mandarin merveilleux, King Lear – Prospero, À propos de Shéhérazade, Lumière, MutationX, La Route de soie, Le Manteau, Enfant-Roi, La Lumière des eaux et Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat…

Metteur en scène de théâtre (La Reine verte, Casta Diva, Cinq Nô modernes, A-6- Roc), d’opéras (Salomé, La Traviata, Don Giovanni), réalisateur de films (Bhakti, Paradoxe sur le comédien), Béjart a également publié plusieurs livres (roman, souvenirs, journal intime, pièce de théâtre). En 2007, après avoir créé La Vie du danseur raconté par Zig et Puce, c’est durant la création de ce qui sera sa dernière oeuvre, Le Tour du monde en 80 minutes, que Maurice Béjart décéde le 22 novembre à Lausanne.

Maurice Béjart

Photo : DR

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?