• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

La villa Perrusson et son jardin

Perrusson

La villa Perrusson : un joyau architectural de la fin du XIXe siècle

Située à Ecuisses, en Bourgogne, la villa Perrusson a été conçue dès son origine pour exposer les éléments décoratifs produits par les usines de céramique fondées au XIXe siècle par la famille Perrusson. Des exemples d’éléments de décoration produits par les usines Perrusson sont visibles sur des pavillons de chasse en Sologne ou encore des villégiatures dans la région d’Arcachon. Site de l’Ecomusée restauré par la communauté urbaine Creusot Montceau, la villa son jardin a ouvert ses portes au public le 4 juin.

La villa est un ensemble architectural constitué de deux parties : un corps de logis édifié en 1869, dit « pavillon Perrusson », auquel est adossée, en 1890-1900, une aile nord, dite « pavillon Desfontaines ». Chacun des pavillons est aujourd’hui identifié par le nom des familles Perrusson et Desfontaines, qui occupèrent les lieux durant six générations. Le pavillon Desfontaines a été construit par la famille Perrusson mais a pris le nom de la famille Desfontaines, qui l’a le plus longuement occupé. Les liens entre deux familles ont été tissés par le mariage de l’une des filles de Jean-Marie Perrusson à Marius Desfontaines.

Habitée de façon discontinue à partir des années 50-60, l’édifice a subi des infiltrations d’eau en toiture, créant des dommages sur la couverture, les ornements et la structure. Le projet de restauration de la villa  s’est élevé à 1,88 million d’euros pour la période 2012-2016.

La famille Perrusson

À Écuisses, en 1860, Jean-Marie Perrusson, fils d’un batelier, décide d’abandonner le voiturage par eau comme activité exclusive et de se lancer dans l’industrie céramique, modestement d’abord, sous la forme d’une briqueterie en 1860, puis d’une tuilerie en 1862. Les établissements comptent alors parmi les nombreux sites de production de céramiques architecturales établis, à la fin du XIXe siècle, sur les rives du canal du Centre. Débuté en 1784, le percement du canal du Centre révéla en effet des gisements d’argile qui favorisent l’essor de la « vallée de la céramique », de Digoin à Chalon. Des exemples d’éléments de décoration produits par les usines Perrusson sont visibles sur des pavillons de chasse en Sologne ou encore des villégiatures dans la région d’Arcachon.

L’ascension sociale de la famille est rapide. En l’espace d’une dizaine d’années, entre 1864 et 1870, elle accède au rang de notables. Elle abandonne alors la demeure familiale bâtie à Saint-Julien-sur-Dheune et s’en fait construire une autre, près de l’usine, entre le canal du Centre et la voie ferrée.

Les Perrusson n’auraient probablement pas vécu l’aventure de la céramique sans le développement des entreprises Schneider et Cie au Creusot, de la Grande Tuilerie de Bourgogne à Montchanin et, dans une moindre mesure, de la Compagnie des mines de Blanzy à Blanzy-Montceau, dont ils étaient les prestataires de service.*

La villa est le plus beau témoignage conservé des hommes et des femmes qui ont façonné la céramique en Bourgogne à la toute fin du XIXe siècle. Cette maison est un catalogue sur toutes ses façades et toitures colorées qui, à leur époque, étaient parmi ce que l’on faisait de mieux. Les occasions de déambuler dans les allées du parc à la belle saison pour redécouvrir ce joyau architectural de la fin du XIXe siècle qui vous sont offertes sont nombreuses.

Photo : © Ecomusée Creusot Montceau – Daniel Busseuil

La famille Perrusson

La famille devant la résidence Perrusson-Desfontaines en 1898

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Art en Capitale

Art en Capital 2014

Art en Capital est né en 2006 de la volonté des Salons dits « ...

2ème Biennale Peinture et Sculpture

La Biennale 2014 de Cuiseaux est aussi riche d’événements que variée; tout en rendant ...

Marion Held Javal - Interview

Marion Held Javal vous ouvre en grand les portes de sa demeure

En juin dernier, l'antiquaire Marion Held Javal a décidé de déménager chez elle toutes ...