La poule Coucou de Rennes Patrimoine vivant de la Bretagne

La poule Coucou de Rennes

Cela fait vingt-sept ans que l’Écomusée du pays de Rennes assure la conservation et la valorisation de la poule Coucou de Rennes, une des grandes races fermières françaises qui faillit disparaître dans les années 1970.

Après avoir retrouvé de manière providentielle les derniers spécimens de cette volaille en 1988, l’Écomusée a effectué un travail majeur de multiplication des effectifs, coordonné un plan de sauvegarde et mis en place une nouvelle micro-filière de production avec des éleveurs professionnels. Vingt-sept ans de démarches ont permis de sauver cette poule dont la race a été créée en 1914, il y a un siècle, par le docteur Ramé.

1858 : Première mention d’une race de poule de type Coucou de Rennes.
1914 : Le Ministère de l’Agriculture inscrit la Coucou de Rennes sur le registre des grandes races de volailles françaises. Création du « standard » officiel de la race.
1988 : Alors que la Coucou de Rennes est déclarée « disparue », l’Écomusée s’intéresse au sort de cette race locale et retrouve quelques spécimens chez un ancien éleveur. Commence un long travail de conservation.
1997 : La Coucou de Rennes fait son retour sur les étals des marchés rennais. Lancement de l’Association des producteurs de poulets Coucou de Rennes.

François de Beaulieu

Auteur de ce livre, François de Beaulieu est naturaliste et historien ; il a fait des études de littérature et d’ethnologie qui l’ont conduit à enseigner du collège à l’université. Il contribue depuis plus de trente ans à la protection de la nature en Bretagne, tant par l’écriture de livres et d’articles que par l’action associative.

Ses écrits témoignent de cette passion pour le patrimoine naturel et culturel de la région ; il a notamment publié Les Bretons et leurs animaux domestiques (avec des photographies d’Hervé Ronné), le Dictionnaire de la nature en Bretagne (avec des aquarelles de Sandra Lefrançois) ou La mémoire des landes (avec des toiles de Lucien Pouëdras).

Il a été secondé dans la réalisation de son ouvrage par Hervé Ronné, auteur-photographe indépendant depuis plus de vingt ans pour la presse magazine, la communication et l’édition. Son travail est fondé sur une attention toute particulière aux activités humaines témoignant de l’évolution du paysage et de la société. Il vit en Bretagne, à Morlaix, lieu privilégié pour traquer l’insolite révélateur ou le quotidien à l’état brut (http://www.herveronne.com).

Et par Alain Amet, photographe au musée de Bretagne depuis 1996, qui intervient fréquemment dans le cadre de reportage pour l’Écomusée du pays de Rennes.

Hervé Ronné

© Hervé Ronné

Informations pratiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Skicolor 2016

Skicolor 2016 est officiellement en piste au Gets

Après une première mondiale réussie, la station des Gets vous donne rendez-vous le samedi ...

Restaurant de MOLITOR

Réveillon du 31 décembre à Molitor

MOLITOR célèbre le premier réveillon de sa nouvelle vie et a imaginé une soirée ...

Ecriture Dessinée

« L’écriture dessinée » Rodin, Duchamp, Dotremont chez Balzac

C’est à une exposition aussi originale que surprenante que nous convie la Maison de ...