• Participez au sixMic Crowfunding !

La maison de la plage d’Hajer Azzouz

Hajer Azzouz

Hajer Azzouz  installa son lieu de création au bord de l’eau à Marsa Cube qu’elle nomma : La maison de la plage 

Chineuse, acheteuse et collectionneuse, Hajer Azzouz travaille dans la confidentialité et la discrétion la plus totale, elle réalise en Tunisie et ailleurs dans le monde des demeures privées, des bureaux et aussi des scénographies et installations inédites. Diplômée de l’école des beaux arts de Tunis et enrichie de nombreuses années d’expérience, elle installa son lieu de création au bord de l’eau à Marsa Cube qu’elle nomma : La maison de la plage .

Ce lieu abrite Hajer Azzouz Design, bureau d’architecture d’intérieure, de décoration et de scénographie composé aujourd’hui de 5 personnes, traitant des projets éclectiques et divers avec une exigence insatiable pour la perfection et le raffinement. La maison de la plage c’est aussi Hajer Azzouz Art qui donne à voir, à travers le prisme du partage, toute la richesse d’une création en devenir. Hajer part à la conquête des expressions artistiques émergentes et travaille à promouvoir les talents et les acteurs d’une scène artistique contemporaine en devenir. Un nom propre dont les majuscules seraient allées se promener dans des contrées plus guindées, ne laissant à ces lieux que leur dénomination délicate, juste et sans prétention.

La maison de la plage, c’est une histoire d’amour que vit aujourd’hui toute une communauté avec les murs de la maison, une attraction irrésistible, la recette secrète de Hajer Azzouz. Bureaux, atelier, laboratoire d’idées, lieu d’exposition, espace de rencontres, la maison de la plage est tout cela et aucun à la fois, tant les définitions fermées deviennent ici rapidement obsolètes. Entre profonde ouverture et grande intimité, l’univers de Hajer Azzouz se donne à découvrir aux connaisseurs comme aux néophytes, au fil des évènements qui ont rythmé ses saisons depuis que l’agence y a établi ses quartiers.

Nichée au creux d’une ruelle pittoresque de Marsa Cube, débouchant sur la mer azur du golfe de Tunis, cette petite bâtisse cache derrière son traditionnel fer forgé bleu et ses intemporels rideaux de hayek un espace à l’image de la designer. Si vous y venez en semaine, vous y trouverez une petite équipe de talent à l’oeuvre sur d’impressionnants chantiers d’aménagement et de décoration, des objets en série très limitée, des conceptions de plateaux de télévision, des expositions exclusives ou encore des événements féeriques.

Sous l’oeil attentif de Hajer Azzouz, la maison s’affaire à étendre la vision de son occupant passionné, par-delà les domaines et les frontières. Dans les délicats reflets des cristaux et dans la matière brute de l’acier, vibre et rayonne l’aura de la prêtresse des lieux. Riche sans être encombrée, l’atmosphère fourmille de détails de formes et de matières.

De cette personnalisation intense et complexe découle paradoxalement un sentiment de simplicité, voire d’universalité, dans lequel les visiteurs se sentent immédiatement happés, et tandis que ceux-ci passent du palier cossu au petit jardin, l’acclimatation n’aura pris que quelques secondes.

C’est en plein Paris, rue de Guénégaud que la maison de la plage a élu domicile. Hajer Azzouz vous invite à découvrir son univers de designer ainsi que celui des artistes qu’elle accompagne. Une table sera dressée pour vous convier à goûter à toute une histoire… Cette exposition sera l’occasion de découvrir les nouvelles oeuvres de Ahmed Ajeri, Mariam Al Ferjani, Sophie Barraker, Jayce, Sabri Ben Mlouka, Dharma Myriam Zeramdini et d’Othmane Taleb. La possibilité également de rencontrer Mme Hajer AZZOUZ, initiatrice de « La maison de la plage ».

Photo : Hajer Azzouz

Mariam Al Ferjani : Where did we meet before?

A l’occasion de cette exposition, l’artiste esthète Mariam Al Ferjani présentera une série de quatre performances participatives : «Where did we meet before?» C’est une invitation à l’interrogation, non seulement sur le résultat d’une rencontre, mais sur le parcours d’une rencontre. Vous pouvez fuir, revenir, vous souvenir, transgresser, écrire, réécrire, refuser, lire, larmoyer, chuchoter, renifler, repousser, apprivoiser, approcher, vous approcher. Vous déciderez que faire de ce que j’avais dessiné, et je dessinerai par la suite ce que vous avez décidé de faire, et un nouvel univers en émerge, avec l’émotion candide des découvertes espérées.

Programme des performances:
Performance 1 : Le mardi 18 octobre de 19h à 21h
Performance 2 : Le jeudi 20 octobre de 17h à 19h30
Performance 3 : Le samedi 22 octobre de 17h à 19h30
Performance 4 : Le dimanche 23 octobre de 15h à 18h

Mariam AL FERJANI

Hajer AZZOUZ – La maison de la plage
Exposition du 18 Octobre au 28 novembre 2016

35 rue Guénégaud. 75006 Paris
http://hajerazzouz.com/

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

ParisBerlin

ParisBerlin>fotogroup avec les collectifs Caravane (Bruxelles) et neunplus (Berlin)

ParisBerlin>fotogroup est une association, qui s’engage, depuis 2001, à exposer et à assurer la ...

Camille Leherpeur

Camille Leherpeur « Arts-Loi » à Section Pigalle

Camille Leherpeur est né à Paris (France) en 1990. Très tôt il est initié ...

Raymond Cauchetier - A bout de souffle - Jean-Luc Godard -1959

Raymond Cauchetier : La nouvelle vague

Raymond Cauchetier : Un moment de bonheur teinté de nostalgie et de beaucoup d’émotion.