0

La galerie Projective City présente Seconde Nature du 14 juin au 01 juillet 2012

La notion de “Seconde Nature” suggère que les choses qui nous sont – devenues- si familières nous semblent innées. Nos habitudes – de penser, d’agir, de ressentir- sont désormais si ancrées que nous ne remarquons même plus qu’elles ne sont pas aussi naturelles qu’elles pourraient le sembler. Elles sont, bien au contraire, tout à fait conditionnées et formatées par un environnement “culturel”. Théodore Adorno, à l’origine de ce concept – qui fait son apparition dans ses écrits sur “l’industrie de la culture”-, le décrit comme “l’espace social et matériel pré-construit dans lequel l’individu doit s’intégrer et se conformer”.

Le monde occidental est aujourd’hui régi par du mobilier suédois, des murs de béton préfabriqué, des centaines de chaînes de télévision et des semaines de 35 heures, toutes ces données qui sont aujourd’hui considérées comme tout à fait “naturelles”… Et, qui, plus important encore, s’imposent dans cet environnement déjà biaisé de conceptions idéologiques telles que race, genre, classe, identité sexuelle, etc – faisant de l’industrie culturelle un élément fondamental à explorer. Selon Adorno, l’être humain est aliéné par cet environnement fait de pierres, d’arbres, d’animaux, de tonnerre… d’éléments habités par les fantômes de ses ancêtres. Mais surtout, que cet environnement premier, primal, a largement été remplacé par un second : un monde construit qui est depuis, à son tour, assimilé comme étant de l’ordre du “naturel”.

Conséquence directe de ce remplacement, de cet amalgame : notre perception du monde naturel et originel est à jamais accessible depuis le filtre de l’objectif de cette “seconde nature”. Les frontières entre naturel et culturel ne sont désormais plus définies. Les artistes présentés abordent cette délimitation instable et nébuleuse comme un espace générateur de créativité. L’exposition rassemble une variété d’approches esthétiques de cette notion de “Seconde nature” : photographies, dessins, collages, sculptures et techniques mixtes. Des images paisibles d’espaces naturels en interaction avec des artefacts de l’homme, aux compositions soignées en opposition/en réponse à des problématiques profondément humaines en passant par une illustration du monde naturel, ou encore par, de complexes collages dépeignant l’omniprésence de la seconde nature elle-même…. La complexité des questions liées à cette confrontation « nature et culture », est abordée ici par :

  • Benoit Pype
  • Géraud Soulhiol
  • Matthew Rose
  • Nesta Mayo
  • Marc Gourmelon
  • Adaem

Cette exposition vous est proposée par Benjamin Evans, Audrey Mattio et Fabienne Saqué.

  • Exposition du 14  juin au 01 juillet 2012

Projective City

  • 34 Rue Hélène Brion
  •  75013 Paris

 

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : admin

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !