0

La galerie Magda Danysz présente « Ennemi Public »

Little Flagman – 1 MALEONN

Little Flagman – 1 – MALEONN

Cette exposition tend à comprendre qui est aujourd’hui ‘l’ennemi public’ à travers les questions de destruction, d’enfermement ou d’acte vandale. « Quelle place pour la créativité en prison ? Comment survivre en prison ? Comme le dit si bien l’artiste britannique Sarah Lucas : “En prison la seule liberté est la liberté d’imagination, donc j’ai pensé, voyons ce qu’ils font avec cette liberté là…  » » ajoute Barbara Polla.

« Qu’emprisonne-t-on dans une galerie ? Souvent ce que l’on ne peut pas voir, pas montrer ailleurs ; parfois le monde, la vie, la rue. Pour cette exposition, la prison elle-même. L’enfermement. L’ennemi public, celui qui méritait autrefois l’échafaud ; celui dont aujourd’hui on ne sait souvent plus que faire. Qui est l’ennemi public, en France, en Norvège, aux Etats-Unis ? Pourquoi enferme-t-on des ennemis privés, voire des amis – les oiseaux ? Quel est le sens de la prison, si tant est qu’elle en a un ? » Barbara Polla.

La galerie Magda Danysz invite Barbara Polla comme co-commissaire de l’exposition « Ennemi Public », une exposition de groupe qui tend à comprendre qui est aujourd’hui ‘l’ennemi public’ à travers les questions de destruction, d’enfermement ou d’acte vandale.

« Une autre question nous a animées dans la réalisation de ce projet : quelle place pour la créativité en prison ? Comment survivre en prison ? Comme le dit si bien l’artiste britannique Sarah Lucas : “En prison la seule liberté est la liberté d’imagination, donc j’ai pensé, voyons ce qu’ils font avec cette liberté là…  » » ajoute Barbara Polla. Dans l’oeuvre de Mat COLLISHAW, la question de l’enfermement est récurrente. Dès le début de sa carrière, dans Bird-Song cycle, il enferme des oiseaux auxquels il ôte non seulement leur liberté de voler mais dont il limite également la liberté de chanter. En 2010, c’est le dernier repas des condamnés à mort américains qui fait l’objet d’une série de nature morte, il nomme alors ces oeuvres du nom du condamné comme pour nous empêcher d’oublier qu’il s’agit bien du dernier repas de quelqu’un. Jean-Michel PANCIN choisit la prison comme sujet de son oeuvre et le bâtiment architectural de la prison d’Avignon devient l’objet de son travail artistique. Jackie SUMELL propose une oeuvre réalisée avec Herman Joshua Wallace, détenu pendant 38 ans au secret dans une prison de Louisiane. Cette oeuvre, née de la question posée en 2003 par Jackie SUMELL à Herman Wallace « De quel genre de maison un homme qui a vécu dans une boite de 6x9m pendant plus de 30 ans peut-il rêver ? » offre encore une autre forme de réflexion sur le sujet. VHILS (Alexandre FARTO) quant à lui réalise des oeuvres au marteau piqueur sur les murs de la ville. La destruction n’est pas un acte de vandalisme dans son travail et il cherche par cette technique à retracer l’archéologie urbaine mais ce geste le positionne bien souvent aux yeux de la justice comme ‘l’ennemi public’.

ENNEMI PUBLIC avec Mat COLLISHAW, Zhang DALI, Mounir FATMI, Eric HUSSENOT, MALEONN, Joanna MALINOWSKA, Luc MATTENBERGER, Jean-Michel PANCIN, Jackie SUMELL et VHILS (Alexandre FARTO)

  • Exposition du 12 janvier au 16 février 2013

galerie Magda Danysz

  • 78 rue Amelot
  • Paris 75011

A noter : Le mardi 4 décembre 2012 à 19 heure, une conférence avec Paul Ardenne  sur le thème de la PRISON se tiendra à la galerie Magda Danysz. Entré gratuite !

Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : admin

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !