• Participez au sixMic Crowfunding !

Eva Hober - Galerie

 Eva Hober installe sa galerie dans un magnifique espace de 120 m2 au 156 boulevard Haussmann, dans le 8e arrondissement de Paris ! 

Pionnière dans le Marais il y a quatorze ans en y installant sa galerie, Eva Hober a décidé, cette année, de prendre le large pour venir se poser et s’épanouir dans le très chic 8ème arrondissement parisien.

Voir autre chose et plus grand, c’est ce qui a, certes, décidé la galeriste à sauter le pas, mais, Eva Hober souhaitait également  offrir plus à ses artistes qu’elle gère au plus près, animée par la volonté que leur travail soit vu par le plus grand nombre.

La semaine dernière, elle a donc pris ses aises dans un magnifique espace de 120 m2 au 156 du boulevard Haussmann, à un porche du musée Jacquemart-André. Dorénavant, Eva Hober souhaite privilégier les expositions courtes et les collaborations ponctuelles, et proposer des offres attractives pour les jeunes collectionneurs, comme par exemple : Le projet Friends & Family, qui rassemblera dans un espace dédié à la galerie, une sélection d’oeuvres uniques à moins de 5000 euros. Est également prévu un département de design et de conseil en acquisition d’oeuvres d’art…

« J’ai le sentiment d’avoir acquis la maturité nécessaire pour m’établir sur ce nouveau territoire et redonner de la singularité à la galerie. » Explique ainsi la galeriste.

Accueillant de nouveaux artistes aux côtés de Katia Bourdarel, Damien Cadio, Nicolas Darrot, Youcef Korichi, Audrey Nervi, Axel Pahlavi, Giorgio Silvestrini ou encore Jérôme Zonder, elle s’apprête à représenter Rebecca Bournigault, à qui a d’ailleurs été confiée la réalisation du carton d’invitation de l’inauguration de la galerie.

Clément Cogitore, avec qui elle collabore, présentera au sein de la galerie, du 19 octobre au 25 novembre prochain, l’exposition  » UCHRONIES« ,  parallèlement à son exposition au BAL à Paris jusqu’au 23 décembre 2017 et qui s’intitule : BRAGUINO OU LA COMMUNAUTÉ IMPOSSIBLE.

En résumé de cette belle histoire de changement d’espace, une bien belle aventure de galeriste à suivre jusqu’au bout de la vie de l’art ! La galerie qui présente actuellement et jusqu’au 14 octobre  le travail de Youcef Korichi.

Galeriz Eva Hober : Interview

Youcef Korichi

Youcef Korichi questionne les spécificités du médium pictural en prenant en compte l’histoire de la peinture et ses multiples révolutions. La question technique est traitée en fonction de la nécessité de s’ajuster au sujet choisi. Les notions de cadrages et de hors champ sont centrales dans ce travail ainsi que les notions d’absence et de temps arrêté. L’attention aux surfaces et aux multiples « peaux » que présentent les choses est travaillée selon les sensations tactiles qui leur correspondent de manière singulière. Pour cette nouvelle exposition, Youcef Korichi retrouve cette approche du détail et du cadrage où l’épreuve de la plongée dans la matière est primordiale. Une découpe de mer agitée, un cadre serré grand format sur un passage piéton avec son caniveau, un morceau de terre recouvert d’herbes, ou ce qu’il nomme volontiers des « écrans » qui redoublent la frontalité de la surface du tableau, sont dupliqués et cristallisés de manière à faire apparaître des pans de peinture purs, qui loin de vouloir illustrer, incarnent et créent la sensation de la chose dépeinte, du motif.

Clément Cogitore au Bal

Clément Cogitore s’est rendu en 2016 à Braguino, du nom de la famille vivant dans quelques cabanes de bois perdues au fond de la Taïga sibérienne, à 700 km de toute présence humaine. Par ce geste, il souhaitait percer le mystère de la volonté d’un homme, Sacha Braguine, issu d’une communauté de Vieux Croyants, qui décida d’installer là sa famille il y a plus de trente ans, avec l’espoir de vivre en paix, dans l’autarcie la plus complète, et de construire un modèle de vie autosuffisant. Très rapidement pourtant, ce paradis devient la scène d’un conflit ouvert entre deux familles ne parvenant pas à cohabiter. L’échec d’une communauté possible composera l’axe central du travail filmique, photographique et sonore de Clément Cogitore.

Eva Hober - Grand Angle
Eva Hober - Grand Angle

Galerie EVA HOBER
156 Boulevard Haussmann
75008 Paris

www.evahober.com

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Bibliothèques Sans Frontières

La Grande Bibliothèque du Panthéon : un week-end de lectures, de débats et de partage solidaire

Le Centre des monuments nationaux et Bibliothèques Sans Frontières s’associent pour créer un événement ...

POASSON

Le Sonar(t), Art and Drink provider

Le Sonar(t) a trois ans. Ouvert par trois amis rue Pigalle, des artistes en ...

trisomie 21

Trisomie 21 : Stop discriminating down

La Journée mondiale de la trisomie 21, tous les 21 mars, est un évènement ...