La Galerie Africaine présente African Revival

African revival

Entre allégories et scènes du quotidien, ses oeuvres célèbrent la vie et l’amour tout en ramenant les personnages à leur condition éphémère. L’artiste travaille principalement sur de grands formats, laissant ainsi toute l’ampleur nécessaire à un mouvement affirmé. La couleur, les matières et la construction de l’espace démontrent la complexité des échanges et de la perception individuelle dans un monde où les différences tendent à disparaître tout en étant de plus en plus revendiquées. Anne-Sophie Bertrand

Informations pratiques

Exposition du 7 au 30 avril 2015

Dessins et peintures de Nelson Gomez Teixeira

SCULPTURES :

EN TERRE DE SENI CAMARA
EN BOIS DE NIKO
EN COMPOSITE DE MARIEB

La Galerie Africaine
17 rue du Pont Louis Phillippe 75004 Paris
Local section PCF 4ème arrondissement
www.lagalerieafricaine.com

Niko

Franco-béninois, Niko est né en 1964 et vit en France. Il a commencé à sculpter seul, en autodidacte, il y a une dizaine d’années, après s’être essayé à la peinture, qui « le rendait malheureux ». Il aime à intégrer ses sculptures dans l’environnement urbain et dans des lieux choisis en fonction de leurs éléments architecturaux.

Nelson Gomez Teixeira

Nelson Gomez Teixeira a quitté Praia, dans l’île de Santiago au Cap Vert à l’âge de trois ans, a vécu à Lisbonne jusqu’à l’âge de dix-huit ans et est à Paris depuis presque vingt ans. Et aujourd’hui il nous parle, nous montre avec force l’Afrique où il a à peine vécu, mais qui est en lui, par sa filiation, par son entourage, par sa recherche, sa volonté d’aller plus loin et au fond des choses.

Seyni Awa Camara

Seyni Awa Camara, née vers 1945 en Casamance, est une sculptrice et potière sénégalaise, que l’on rattache à la première génération de l’« École de Dakar », même si elle est autodidacte et inclassable. Elle a créé des milliers de personnages en terre cuite : hommes, femmes, animaux…

Elle n’a jamais quitté son pays, mais ses œuvres ont été exposées dans plusieurs pays d’Europe – notamment en 1989 au Musée national d’art moderne de Paris dans le cadre de l’exposition Magiciens de la terre –, ainsi qu’aux États-Unis. (source wikipédia)

En 1990 Philip Haas lui a consacré un film documentaire tourné à Bignona où elle vit toujours avec sa famille : Magicians of the Earth: Seni’s Children. En 2011 Jesús Ahedo (galerie Kalao panafrican creations) tourne le dernier film ‘Seyni Awa Camara entre les éléments’, publié dans le livre homonyme en Bilbao 2011.

MARIEB

Marie Bonalair est née à St Claude, Guadeloupe en 1956. Sa famille s’installe à Paris en 1960. En l’an 2000, animée par les incantations des arts premiers, alors qu’elle suit un parcours professionnel « administratif » dans le milieu cinématographique et audiovisuel, , elle ose la sculpture.

Elle débute avec des éléments simples : plâtre, bois, papier. Happée par une boulimie créatrice, elle est fascinée par la matière, qui nourrit son inspiration. Au fur et à mesure que s‘affirme sa vocation, se révèlent ses aptitudes à composer avec le marbre, l’ardoise, la fonte, le bronze, l’acier etc., le tout assaisonné de pigments et plongé dans un bain de résine.

Ce composite est le complice de ses appétences artistiques

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Dorothée Smith

Dorothée Smith « Entre (deux) Fantômes »

Le sentiment de hantise traverse une partie de l’oeuvre de Dorothée Smith, invoqué à ...

Arnault Joubin

Arnault Joubin « Paysages Irlandais »

Le chemin artistique d’Arnault Joubin est, depuis de nombreuses années, parsemé d’œuvres qui ont ...

Showroom Robin Pourbaix : Il est urgent de se faire plaisir !

Pour sa neuvième et ultime édition, le festival européen de performance invite des artistes ...