La galerie 208 s’expose au Buddha – Bar Hôtel

Le Suricate

La galerie 208 met en scène une exposition sur mesure au Buddha – Bar Hôtel. Les oeuvres ont été soigneusement choisies afin de s’harmoniser au mieux avec le lieu et son identité. Cette exposition vous permettra de redécouvrir un endroit d’exception grâce à des pièces qui s’accordent parfaitement à l’ambiance et la décoration.

Le Suricate du Cracking Art Group vous accueille tel un gardien sur la terrasse de l’Hôtel. Les oeuvres colorées et énergiques d’Olivier Vincent s’associent parfaitement dans la décoration actuelle du Buddha – Bar. Le cactus de Ren Zo se fond dans le décor tel un caméléon. L’oeuvre poétique d’Antoine Graff met en relation le jeu des rythmes et des oppositions selon la logique du hasard. Les oeuvres de Matteo Negri invitent le spectateur à se replonger dans ses souvenirs d’enfance, par un jeu de construction qui ne suit aucunes règles si non celles de la fantaisie.

Ici le temps s’arrête et le voyage commence, ainsi chacun aura le plaisir de déguster un délicieux repas ou de boire un verre tout en appréciant les oeuvres de nos artistes qui créent, avec l’atmosphère du lieu, un climat riche et conviviale.

Le Cracking Art Group est un groupe de six artistes liés par une même vision du monde. Le nom du groupe trouve son origine dans le procédé chimique permettant de transformer des matériaux organiques en matériaux synthétiques en cassant les molécules. Fondé en 1993, il a déjà réalisé de nombreuses installations et expositions à travers l’Europe (Venise, Bruxelles, Prague…). Considérant que l’art a un impact social certain, Alex Angi, Kicco, Marco Veronese, William Sweetlove, Renzo Nucara et Carlo Rizzeti entendent rendre compte de la société actuelle et « montrer les faits qui se sont produits ». D’où une expression artistique simple et optimiste, liée à la vague européenne du nouveau réalisme, qui puise son inspiration dans le pop’art, le dadaïsme ou l’Arte Povera. Ainsi s’offre à nos yeux un véritable arc-enciel d’oeuvres: ronde de crocodiles fuchsia cernant un caniche vermillon, ours géant bleu électrique, file indienne de pingouins jaune fluorescent…

Illustration : Le Suricate du Cracking Art Group

Olivier Vincent

Olivier Vincent est un artiste autodidacte né en 1970, français d’origine Coréenne. Il joue avec les couleurs en les associant selon les émotions qu’il souhaite partager. Grâce à la technique des coulées qu’il maîtrise parfaitement, Olivier sait donner légèreté et luminosité à des oeuvres fortes en couleur vives. Ses coulées sont rythmées au fil de ses humeurs et représentent pour lui la joie, la gaîté, la suspension du temps. !La superposition des couleurs enfantines vient probablement de son passé, dans lequel il masquait ses origines. Dans ses différentes oeuvres, Olivier Vincent semble vouloir camoufler, maquiller une certaine réalité, afin de faire remonter des émotions enfouies dans notre subconscient.

Antoine  Graff

Antoine Graff, né en 1937, passe le concours d’entrée aux Beaux-Arts de Paris à 17 ans où il intègre l’atelier de Brianchon. Il déduit très vite que l’enseignement dispensé dans cette notable institution n’était qu’une fumisterie et se mit à fréquenter les académies. André Lhote rue Odessa, Jean Aujame et Ossip Zadkine à la Grande Chaumière. A 26 ans il abandonna la peinture, précisément à cause des qualités de cet Art qui lui semblaient incontournables, contraignantes et castratrices. !Après en avoir décousu avec la vie sous toutes ses formes, convaincu que la vie est le seul enseignement artistique possible. En 1992 il découvre le papier froissé et fait sienne cette forme d’expression qui est aussi spontanée, aussi aléatoire et aussi surprenante que la vie en elle même.

Matteo Negri

Les oeuvres de Matteo Negri sont une invitation à se plonger dans nos souvenirs d’enfance, douce nostalgie d’un âge béni où le jeu est innocent. L’enfant, devenu grand, continue à jouer, mêlant avec amusement ironie et sarcasme. Références à l’enfance et bien davantage, les oeuvres de Matteo Negri sont tels des miroirs qui reflètent nos souvenirs, sortes de passerelles entre les époques et les âges, clins d’oeil amusés à l’Histoire de l’Art, à nos histoires personnelles. Les Legos sont des jouets universels, au langage aisé à saisir. Tous les enfants connaissent ces célèbres briques, et la plupart ont joué à les emboîter en laissant libre cours à leur imagination et leur créativité. A partir de la réorganisation de briques de Lego, Matteo Negri souligne le très fort potentiel constructif des legos. Le jeune artiste milanais en joue d’ailleurs en poussant la matière jusqu’à ce qu’il juge qu’elle ait atteint une limite statique.

Ren Zo

Ren Zo est un jeune artiste français né en 1978, installé à Marrakech depuis une dizaine d’années. Son intérêt pour la primauté créatrice de la Nature et pour la notion de complémentarité des opposés, véhiculée par la pensée orientale définiront ses principales influences et l’essence même de sa création. !Ses premières sculptures de Cactus « CACATEOS » voient le jour en 2005, et vont depuis sans cesse évoluer, dans la plus grande discrétion auprès de collectionneurs de tous horizons, ponctuée par de très rares expositions publiques. En 2007, il participe à la 1ère édition du festival Jardin’Art de Marrakech, patronné par SM le Roi Mohammed VI et présidée par SAR la Princesse Lalla Hasna.

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Wael Shawky, croisades et autres histoires

Mathaf (Quatar) : Wael Shawky, croisades et autres histoires

Musée d’art moderne et contemporain, le Mathaf a été créé en 2010 afin d’accueillir ...

costa

Galerie Art Jingle présente Costa

l y a Art Brut et Art Brut…et si ce courant artistique est capable ...

Hervé All

Hervé All participe au mur : Honte à la haine

Artiste français de renommée internationale, Hervé All, diplômé des Beaux-Arts de Perpignan et travaillant ...