La Fontaine – une école buissonnière d’Erik Orsenna

La Fontaine - une école buissonnière

Avec « La Fontaine, Une école buissonnière« , Erik Orsenna s’intéresse dans ce « portrait décalé » à la vie du fameux fabuliste et brillant auteur de contes grivois !

A la mort de Jean de La Fontaine, Erik Orsenna révèle que l’on découvrit que le Maître des Eaux et des Forêts portait un cilice, « cette chemise de fer qui entaillait la chair pour le punir de ses abandons passés ». Une drôle de fin pour cet auteur joyeux païen et jouisseur du présent, adepte d’une vie de coureur de jupon

Mais que savons-nous de La Fontaine, sans doute l’un des plus grands poètes français ? C’est dans cet esprit et en partenariat avec la Ville de Château-Thierry, la ville où Jean de la Fontaine naquit le 8 juillet 1621, qu’ Erik Orsenna a décidé de se mettre à l’ouvrage pour nous compter à son tour la vie notre célèbre fabuliste.

« Depuis l’enfance, il est notre ami. Et les animaux de ses  Fables, notre famille. Agneau, corbeau, loup, mouche,  grenouille, écrevisse ne nous ont plus jamais quittés.
Malicieuse et sage compagnie !
Bientôt voici Paris,  joyeux Quartier latin et bons camarades : Boileau, Molière,  Racine.
Voici un protecteur, un trop brillant surintendant des  Finances, bientôt emprisonné. On ne fait pas sans risque  de l’ombre au Roi Soleil.
Voici un très cohérent mari : vite cocu et tranquille de l’être,  pourvu qu’on le laisse courir à sa guise.
Voici la pauvreté, malgré l’immense succès des Fables.
Et, peut-être pour le meilleur, voici des Contes. L’Éducation  nationale, qui n’aime pas rougir, interdisait de nous les  apprendre. On y rencontre trop de dames « gentilles de  corsage ».
Vous allez voir comme La Fontaine ressemble à la vie :  mi-fable, mi-conte.
Gravement coquine. » Erik Orsenna

Erik Orsenna est l’auteur de L’Exposition coloniale (prix Goncourt 1988), de Longtemps, de Madame Bâ et de Mali, ô Mali. Il a écrit aussi des petits précis de mondialisation, dont Voyage aux pays du coton (2006), et deux biographies, l’une consacrée au jardinier de Louis XIV, André Le NôtrePortrait d’un homme heureux (2000), et l’autre à Louis Pasteur, La Vie, la Mort, la Vie (2015). On lui doit également cinq contes célébrant la langue française dont La grammaire est une chanson douce (2001).  Entré à l’Académie française en 1998, il occupe, sans légitimité aucune, le siège de Louis Pasteur et d’Émile Littré.

Concours : La Fontaine d’Orsenna
Tentez de gagner un exemplaire dédicacé par Erik Orsenna de La Fontaine, Une école buissonnière. C’est ici !

A lire aussi :
Erik Orsenna nous raconte Jean de La Fontaine

Erik Orsenna présente "La Fontaine, une école buissonnière"

  • Broché: 198 pages
  • Editeur : Stock
  • Collection : La Bleue
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 223408248X
  • ISBN-13: 978-2234082489
  • Dimensions du produit: 13,6 x 2 x 21,6 cm

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

samariens - La tristesse de l’éléphant

La tristesse de l’éléphant : Prix bande dessinée des collégiens samariens

Vingt classes de 4e du département de la Somme, après avoir été formées aux ...

James Renner - Version Officielle

James Renner : Version officielle chez Super 8 Éditions

Ecrivain et journaliste américain originaire de l’Ohio, James Renner est l’auteur emblématique de Super ...

Van Gogh 125

Le Grand Atlas de Van Gogh

Où Vincent van Gogh (1853-1890) a-t-il fait étape avant son arrivée à Auvers?