• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

La caravane des enfants conteurs du Bénin

La Caravane des Enfants Conteurs du Bénin se met en route !

C’est un message d’amour et d’espoir que les enfants conteurs du Bénin sont venus nous apporter à travers ce conte qu’ils vont partager avec nous grâce à leur spectacle ambulant qui sillonnera cet été les routes et les villages de France.

Transmettre, partager, nous entraîner avec eux dans un monde magique pour nous y faire découvrir leurs chants, leurs danses, nous faire vibrer d’émotion, nous faire rire et pleurer, nous émouvoir et nous initier à leur culture en s’ouvrant aux autres et en ouvrant d’autres horizons qui façonnent de nouvelles voies, notamment des chemins de vie poétiques et fraternels.

La journée événementielle de lancement aura lieu le 28 mai au Viaduc Café sur Paris à Bastille et l’intégralité des bénéfices seront reversés à l’association au profit de la tournée de la Caravane des enfants qui débutera dès le mois de juillet.

Tout au long de cette journée, deux voyantes seront présentes : Soraya et Isabelle Viand, bien connus des médias, proposeront des consultations, tandis qu’Anne-Marie Monfroy, magnétiseuse, fera découvrir les bienfaits des soins énergétiques. Dans la magnifique salle voûtée du Viaduc Café, se produiront :

[vc_list icon= »dot-2″ icon_color= »#dd9933″]
  • Sylvain Nicolas, magicien de renom, à 14h30
  • Patrice Toton, conteur béninois, comédien et formateur des enfants, vers 15h
  • Les Mad Moizelles, 5 filles délirantes, à 15h30
  • Cyrielle Debreuil et Laetitia Fourcade, comédiennes qui viendront dire des textes
  • et bien d’autres amis comédiens, chanteurs ou humoristes.
[/vc_list]

A partir du 1er juillet, cinq jeunes conteurs béninois « caravaneront » à travers la France afin de transmettre leurs contes, chants et danses au sein de spectacles aussi inoubliables que magiques qui résument leur travail effectué depuis 6 années. Cet échange hors du commun et cette abolition des aprioris qu’ils proposent, se pressentent dans le titre de leur spectacle : « construire des ponts avec des mots« .

Le conte est aussi un outil assez magique pour construire un lien intergénérationnel : les enfants s’approprient les contes qui leur viennent de leurs grands-parents. Sous la responsabilité du Président de l’association béninoise La Compagnie de Sens Commun, Nestor Viédanon, ils les personnalisent et les transmettent, devenant à leur tour des passeurs de mémoire. Martine Macé, la fondatrice de l’association Aux Rythmes du Bénin, souligne :

« Le patrimoine culturel nous sert d’outil éducatif et thérapeutique »

Partie au Bénin après avoir été confronté à un refus de l’administration quant à la création d’un centre d’accueil en Ardèche, elle a écouté là-bas les contes racontés par les vieux dans les villages, découvrant aussi leurs interrogations : quel va être l’avenir de leur tradition orale ? Sa passion et son expérience personnelle sur le travail autour des contes lui donne envie de concilier la culture et la tradition :

« Avec l’étude des contes, les enfants peuvent évoluer et se transformer. La culture est nécessaire et indispensable dans l’éducation. Nos enfants viennent de tous les milieux, certains sont porteurs de maladie grave, mais tous se sont révélés grâce aux contes ».

enfants bénin 2

Martine est convaincue que le conte est un outil de travail qui peut être utilisé partout, et notamment dans les zones dites « à problèmes » ou pour aider les jeunes migrants à apprendre le français. En renouant avec ses racines grâce à ce support intemporel, chaque personne peut se développer.

Daniel Pennac a écrit dans Comme un Roman qu' »une des fonctions essentielles du conte est d’imposer une trêve au combat des hommes« . Dans le contexte actuel, le conte apparaît donc comme un outil indispensable, voire l’outil idéal pour permettre à chacun d’entre nous de s’ouvrir aux autres. Martine ajoute :

« Le conte est universel. Il est né avec le monde, il est notre pilier… En plagiant Prévert, je pourrais même dire qu’un jour, j’aimerais que tous les enfants du monde puissent se donner la main en partageant un conte » !

L’aventure débutera le 1er juillet à Rouen, au Théâtre Guillaume le conquérant, à Bois-Guillaume, puis le 5 à Orléans avec l’association Arbo Arbo, le 6 à Blois, le 9 sur le marché de Beaugency (45190) avant d’être de passage sur Paris, de nouveau au Viaduc Café à 17h le 10 juillet. La caravane s’acheminera ensuite vers l’Ardèche, Annonay le 12 sans oublier les villages. A noter que d’autres spectacles sont en préparation sur la route du retour vers Paris et sa banlieue le week-end du 23 juillet.

Pour mener à bien le projet de la Caravane des enfants conteurs du Bénin, l’association Aux Rythmes du Bénin collabore avec l’association béninoise La Compagnie de Sens Commun. Le travail et l’implication de l’association lui ont valu d’obtenir le Parrainage de Jack Lang, ainsi que le soutien de l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) et du Consulat Français au Bénin.

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Les Luminessences d’Avignon

Les Luminessences d’Avignon se plaisent au Palais des Papes

Le spectacle de projection monumentale « Les Luminessences d’Avignon » s'apprête à investir le ...

Claudio Tolcachir

Claudio Tolcachir « EMILIA » au Théâtre Paul Éluard de Choisy-le-Roi

Venu d’Argentine, Claudio Tolcachir nous parlera d’amour inconditionnel avec EMILIA le vendredi 11 avril ...

Maguelone Vidal

Maguelone Vidal : Cochlea à la Ménagerie de Verre

Maguelone Vidal occupe une place unique sur la scène artistique contemporaine. A la fois ...