• Soutenez artsixMic
  • Communiquez avec artsixMic !
    Communivation

Kenia Almaraz Murillo et Elliott Causse signent Fluctuations à l’UGC Ciné Cité Les Halles

Fluctuations  by Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo

« Fluctuations » imaginés par Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo est une œuvre collective qui mêlent musique, graffiti et création lumière.

Le Groupe UGC, le créateur de projets culturels Manifesto et un collectif d’artistes emmené par Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo, ont hier, révélé au cœur de l’UGC Ciné Cité Les Halles, l’œuvre originale « Fluctuations ». C’est la première œuvre d’une telle ampleur commandée par le groupe UGC au sein d’un multiplexe.

« Fluctuations » : une œuvre collective mêlant musique, graffiti et création lumière

Artistes plasticiens, Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo s’accompagnent de proches collaborateurs issus de la musique, du graffiti et de la scénographie pour tisser dans ce couloir un dédale de lignes et de signes ésotériques, sublimé par une création lumière inédite et augmenté d’un clip vidéo tourné in situ sur une composition musicale originale.

« Faire appel à un collectif de jeunes créateurs témoigne d’une envie audacieuse de bousculer les habitudes et surprendre les spectateurs. Manifesto a accompagné la mutation d’un couloir de sortie de cinéma en un espace artistique de grand format. Ces artistes talentueux prouvent, avec brio, que l’art peut transformer l’expérience d’un lieu pour le public », explique Laure Confavreux-Colliex, co-fondatrice de Manifesto.

Entre lignes horizontales et vibrations verticales, Kenia Almaraz Murillo cisaille l’espace et tend de longues bandes directrices aux couleurs vives. La jeune peintre d’origine bolivienne évoque ainsi celles utilisées par ses ancêtres incas. Elliott Causse, artiste parisien issu du mouvement graffiti, vient alors tisser un flux constitué de deux lignes parallèles blanches qui déploient leur réseau tout au long du couloir. Elles enjambent la bande de Kenia Almaraz Murillo, serpentent du sol au plafond en étendant le cheminement de notre regard comme de notre esprit.

« Les lieux de passage et la question des flux sont au cœur de notre pratique artistique. Nous sommes très fiers de pouvoir accompagner ici les spectateurs vers un retour au monde réel, de la sortie des salles obscures au brouhaha du Forum des Halles. A travers cette œuvre, nous espérons jouer avec le regard du public », expliquent Kenia Almaraz Murillo et Elliott Causse.

Kenia Almaraz Murillo, née à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie en 1994, est arrivée à Paris en 2005. Etudiante aux Beaux-Arts, c’est dans ses racines qu’elle puise l’originalité de son travail : au musée du tissage de Bolivie, elle admire les traditions ancestrales du travail textile andin, également perpétrées par ses arrières grands-mères. De cette pratique, elle retient la symbolique ritualisée et le pouvoir vibratoire des couleurs vives. Elle observe également de nombreux parallèles entre les motifs tissés et la signalétique urbaine contemporaine.

Elliott Causse, né en 1992, a grandi en banlieue parisienne et y puise, dans le langage moderne de ces zones urbaines qu’il parcourt en skate, une inspiration qui l’accompagne pendant ses études aux Beaux-Arts de Paris. D’abord attaché à la liberté du graffiti, il n’en garde progressivement qu’un regard inlassable sur l’architecture, les flux et les circulations urbaines, comme à Châtelet-Les-Halles. Il s’inspire des dystopies du sociologue Mike Davis pour s’intéresser aux systèmes de réseau, canalisations et boîtiers électriques comme la métaphore d’un système d’interactions sociales et de fils de connexion plus souterrains. « Je cherche la radicalité plutôt que la justesse », affirme-t-il.

« Les cinémas UGC sont de véritables écrins de la création pour accompagner l’expérience immersive tout à la fois collective et intime des spectateurs. A l’UGC Ciné Cité des Halles nous avons déjà installé, de manière pérenne, un grand dessin mural d’Abdelkader Benchamma, lauréat du Prix Drawing Now 2015. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’accueillir un collectif de jeunes artistes menés par Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo. Leur vision prolongera l’émotion des spectateurs jusqu’au pied des escaliers de la future Fondation Pinault », explique Catherine Vincent, la directrice de la communication du groupe UGC.

Le Collectif
Le Collectif

Pour leur installation « Fluctuations », Elliott Causse et Kenia Almaraz Murillo ont collaboré avec d’autres membres de leur entourage créatif. Avec le Studio Elémentaires (Apolline Couverchel et Gauthier Haziza), passionnés de scénographie et de création lumière, avec Nano Ville Film qui a réalisé le clip vidéo, accompagné de la musique du duo YEUZ et de Dji Oto.

Fluctuations UGC

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Nicolas-Dubreuille

Nicolas Dubreuille à la Galerie Art Jingle

Issu du monde du design, Nicolas Dubreuille dit "NICO" se consacre à la sculpture ...

Jan Dibbets

Jan Dibbets, la Boîte de Pandore au Musée d’Art moderne

Connu pour ses photographies rattachées non seulement au mouvement du Land art mais également ...

Camille Leherpeur

Camille Leherpeur « Arts-Loi » à Section Pigalle

Camille Leherpeur est né à Paris (France) en 1990. Très tôt il est initié ...