• Soutenez artsixMic
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Joël Pommerat : Cendrillon au Théâtre de la Porte St Martin

Cendrillon - Joël Pommerat

Cendrillon : A la mort de sa mère, une très jeune fille se fait la promesse de ne jamais cesser de penser à elle plus de cinq minutes… 

Entre marâtre et marraine, une très jeune fille cherche sa voie… L’une et l’autre marquent la place de celle qui manque si cruellement : la mère, dont la disparition ouvre l’histoire de Cendrillon. Pour la réinventer à sa façon, Joël Pommerat a souhaité reprendre les choses d’un peu plus haut afin de créer une pièce « sur la mort, sur la vie et sur le temps ».

Son récit commence donc tandis que la mère malade adresse à sa fille des paroles presque inaudibles et qu’elle ne comprendra pas tout à fait… Parfois, le deuil arrête le temps ; parfois, les vivants se sentent chargés des morts, au risque de succomber sous le fardeau. Comment Cendrillon se remettra-t-elle en marche en se délivrant du malentendu qui l’accable ?

Créé en 2011, Cendrillon est un spectacle de Joël Pommerat produit et porté par le Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Invité par Jean-Louis Colinet en tant qu’artiste associé (entre 2010 et 2016), Joël Pommerat a travaillé pour ce projet avec des comédiens belges, en dehors de sa Compagnie Louis Brouillard. Cendrillon a ensuite voyagé en France et à l’étranger, le spectacle a notamment été présenté aux Ateliers Berthier de l’Odéon – Théâtre de l’Europe en 2011 et en 2013. En 2017, le Théâtre de la Porte St Martin et son directeur Jean Robert-Charrier offrent la chance unique de jouer Cendrillon pendant plus de deux mois à Paris. Le Théâtre de la Porte St Martin, le Théâtre National Wallonie-Bruxelles et la Compagnie Louis Brouillard/Joël Pommerat s’associent pour rendre possible ces représentations.

La pièce. A la mort de sa mère, une très jeune fille se fait la promesse de ne jamais cesser de penser à elle plus de cinq minutes… Elle suit son père dans une maison de verre où les attend une nouvelle famille. Cette Cendrillon nous parle du deuil, du désir de vivre, du pouvoir de l’imagination et des mensonges des adultes. Avec une délicatesse qui n’exclut pas l’humour, Joël Pommerat aborde encore une fois les questions graves et vitales de toute enfance. Avec une délicatesse qui n’exclut pas un certain humour, Pommerat aborde ici une troisième fois, après Le Petit Chaperon Rouge et Pinocchio, les questions graves et vitales de toute enfance.

Joël Pommerat

Joël Pommerat est né en 1963. Il est auteur-metteur en scène, il a fondé la Compagnie Louis Brouillard en 1990. Joël Pommerat a la particularité de ne mettre en scène que ses propres textes. Selon lui, il n’y a pas de hiérarchie : la mise en scène et le texte s’élaborent en même temps pendant les répétions. C’est pour cela qu’il se qualifie d’« écrivain de spectacles ».

Questions à Joël Pommerat – Propos recueillis par Christian Longchamp pour le Théâtre de la Monnaie à Bruxelles (2011)

Cendrillon, tout comme Pinocchio et Le Petit Chaperon rouge il y a quelques années, sont des créations théâtrales destinées autant aux enfants qu’aux adultes. Comme auteur, cela vous demande-t-il un travail d’écriture particulier, différent de celui que vous déployez dans vos autres pièces ?

Non. J’essaie même de radicaliser certains de mes partis pris. En tous cas de répondre aux mêmes principes d’écriture que pour mes autres spectacles. Par exemple, je cherche à suggérer autant qu’à préciser mon propos et mes intentions. J’essaie de trouver un équilibre entre des lignes clairement identifiables et des zones de suggestion, des choses moins exprimées. Ce jeu entre dit et non-dit, j’essaie de le développer tout autant dans mon travail pour les enfants que dans mes autres créations.

Qu’est-ce qui vous attire dans l’univers des contes ? En avez-vous été, enfant, un grand lecteur ? Quel souvenir en gardez-vous ?

J’en lisais beaucoup. Des histoires qui conjuguent récits de vérité et imaginaire, fantastique. Il existait notamment une collection de plus d’une dizaine de volumes qui s’appelait Contes et légendes populaires de…. – elle couvrait toutes les régions françaises, mais aussi les pays et les cultures du monde entier. Je les ai empruntés quasiment tous à la bibliothèque de mon collège. S’il m’arrive d’écrire à partir de contes aujourd’hui, c’est parce que je suis certain que ces histoires vont toucher les enfants bien sûr, mais qu’elles vont me toucher également moi en tant qu’adulte. Ces histoires, ce qu’on appelle aujourd’hui des contes, ne sont pas destinés à l’origine aux enfants, Le Petit Chaperon rouge et Cendrillon (Pinocchio est à part, ce n’est pas un conte traditionnel) sont des histoires qui à l’origine ne s’adressent pas aux enfants, et ne sont pas du tout « enfantines », si on ne les traite pas de façon simplifiée ou édulcorée. Les rapports entre les personnages peuvent être violents et produisent dans l’imaginaire des émotions qui ne sont pas du tout légères. Ce sont des émotions qui ne concernent pas seulement les enfants.

Avec Alfredo CañavateNoémie CarcaudCaroline DonnellyCatherine Mestoussis,Nicolas NoreDeborah RouachMarcella CarraraJulien Desmet.
Scénographie / Lumière Eric Soyer. Costumes Isabelle Deffin. Son François Leymarie. Vidéo Renaud Rubiano. Musique originale Antonin Leymarie.
Collaborateur artistique Philippe Carbonneaux.

Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 Boulevard Saint-Martin
75010 Paris

https://www.portestmartin.com

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

DISCO QUEEN

Le DISCO QUEEN fête son 25 ème anniversaire avec le le Mugler Follies

Le 17 novembre, le Disco Queen fête en grande pompe son 25ème anniversaire avec ...

bartabas

Bartabas : La Voie de l’écuyer

La Voie de l’écuyer, spectacle chorégraphié par Bartabas pour les écuyers de l’Académie du ...

Aymeric Lompret

Aymeric Lompret : Nouveau spectacle au Sentier des Halles

Cool et charismatique, le jeune humoriste lillois, Aymeric Lompret, nous présente son nouveau spectacle ...