• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Jésus selon Mahomet de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur

Jésus selon Mahomet

Pourquoi Jésus occupe-t-il une place exceptionnelle dans le Coran ? À partir de cette question, les auteurs de « Corpus Christi« , Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, enquêtent sur les origines et la genèse de l’islam auprès de vingt-six chercheurs du monde entier.

Dans la sourate IV, versets 157 et 158, le Coran relate la crucifixion de Jésus de manière très différente de la tradition chrétienne. Jésus y est crucifié « en apparence ». Ceux qui ont assisté à la scène auraient-ils été victimes d’une illusion ? Quelqu’un d’autre aurait-il été crucifié à sa place ? Jésus est-il vraiment mort sur la croix ?

À partir de deux versets de la sourate IV qui évoquent la crucifixion de Jésus de manière inattendue, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur cherchent à reconstituer ce que l’on peut comprendre des origines de la prédication de Mahomet, de son développement dans un milieu païen très marqué pourtant par les références et les influences bibliques.

Une religion ne naît jamais de rien. L’islam s’est voulu l’ultime révélation après la révélation juive et la révélation chrétienne. Elle en est à la fois l’héritière et la concurrente. Au carrefour des trois monothéismes, dans la succession du judaïsme de Moïse et du judéo-christianisme de certains disciples de Jésus, ce livre explore pour nous la formation de l’islam au début du VIIe siècle de notre ère.

Pourquoi et comment le juif de Galilée mué en Christ fondateur du christianisme est finalement devenu dans la péninsule arabique « le messie Jésus, fils de Marie, envoyé d’Allah », l’ultime prophète avant le Prophète.

Jésus selon Mahomet

Au commencement était le Verbe.
Au commencement était Yahvé, puis il y eut Dieu le Père et
enfin il y eut Allah, ultime figure d’un dieu unique à trois têtes, occupant le territoire céleste.

Au commencement il y eut Moïse – un berger –, puis Jésus
– un guérisseur –, puis Mahomet¹
– un caravanier.

Au commencement il y eut trois dieux, trois prophètes, trois croyances auxquelles les hommes peuvent attacher plus d’importance qu’à leur propre vie.

Au commencement était la Torah, puis vinrent les évangiles et enfin le Coran, ultime production littéraire née du monothéisme.
Au commencement était la littérature.

Au commencement est la littérature comme elle est de tout temps et en tout lieu.

La littérature est toujours au présent dès que l’on cherche à y lire les commencements.

Première et immense littérature, la Bible hébraïque, cette histoire passionnelle d’un Dieu avec son peuple, contient vingt- sept livres, tout autant que le Nouveau Testament qui prétendra la compléter et la parachever pour en faire l’Ancien Testament.

Venu en dernier, au VIIe siècle de notre ère, le Coran se substitue à l’Écriture juive et aux textes chrétiens ; c’est un livre unique qui contient tous les autres, les rappelle, les oublie, les périme. Par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, Allah a révélé le Coran à Mahomet. C’est le Livre venu de Dieu pour les croyants, l’un de ses attributs, sa Parole.

1. Nous adoptons ici la convention habituellement utilisée en français pour nommer Mahomet, plutôt que Muhammad ou Mohammed employés en arabe (tout en respectant évidemment l’emploi qui en est fait dans certaines des citations).

Gérard Mordillatet et Jérôme Prieur sur France Inter

JÉSUS ET L’ISLAM

JÉSUS ET L’ISLAM sur arte

Jésus, figure fondatrice du christianisme, est aussi un personnage exceptionnel dans le Coran. Pourquoi ? Comment ? Les auteurs des séries documentaires Corpus Christi, L’origine du christianisme et L’Apocalypse mènent l’enquête auprès de vingt-six des plus grands spécialistes mondiaux, y compris des chercheurs de tradition musulmane : des historiens des débuts de l’islam, des philologues, des épigraphistes, des historiens du christianisme oriental, des historiens du judaïsme rabbinique et des spécialistes de l’histoire du Coran. Les sept épisodes prennent pour point de départ une lecture minutieuse de tous les termes de deux versets de la sourate IV du Coran, évoquant à leur manière la crucifixion de Jésus « en apparence », avant d’ouvrir peu à peu la discussion à toutes les questions que pose le texte, tant dans ses dimensions théologiques que littéraires et historiques. C’est au carrefour des trois formes du monothéisme, dans la continuité du judaïsme de Moïse et du judéo-christianisme de Jésus, que nous mène cette enquête qui cherche à reconstituer l’émergence de l’islam dans une région païenne, très marquée pourtant par les influences bibliques et la proximité des églises syriaques.

Premier épisode le mardi 08 décembre à 20h55 (53 min) :  La crucifixion selon le Coran

Jérôme Prieur et Gérard Mordillat

Jérôme Prieur et Gérard Mordillat sont écrivains et cinéastes. Les auteurs de la mémorable série de films Corpus Christi ont publié au Seuil Jésus contre Jésus. Leur premier essai, qui demeure un grand succès, a été suivi de Jésus après Jésus sur les origines du christianisme puis de Jésus sans Jésus sur la christianisation de l’Empire romain.

Jésus selon Mahomet accompagne et prolonge Jésus et l’islam, la nouvelle série qu’ils ont réalisée pour Arte où interviennent vingt-six des plus grands chercheurs internationaux sur l’islam.

Jésus selon Mahomet

Broché: 280 pages
Editeur : Coéditions Seuil (12 novembre 2015)
Collection : RELIGION
Langue : Français
ISBN-10: 2021172066
ISBN-13: 978-2021172065

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

salafistes

Des mots sur les maux…

Le terrorisme a endeuillé cette période de ramadan et anime les nombreuses conversations des ...