Jens Ritter le maître luthier de la guitare d’excellence

blue dragon-jens ritter

Jens Ritter a cassé tous les codes de la tradition des guitares électriques, en allant jusqu’à remettre en question la lutherie traditionnelle et a en devenir aussi, une source d’inspiration pour les nouvelles générations de luthier.

Elle a influencé de nombreux courants musicaux, elle est l’emblème du rock et accompagne bien souvent les orchestres de blues et de jazz, la guitare électrique a eu un impact hors du commun sur les différents genres musicaux, leur offrant d’infinies possibilités sonores.

Nombreux sont les luthiers qui lui confèrent des lettres de noblesse, mais, l’un d’entre eux, par le design et les finitions qu’il leur dessine, a cassé tous les codes de la tradition des guitares électriques, allant jusqu’à remettre en question la lutherie traditionnelle et devenir une source d’inspiration pour les nouvelles générations. Ce luthier n’est autre que Jens Ritter.

Sa renommée est internationale ; ses guitares ont inspiré, entre autres, Prince, George Benson, Mary J. Blige, Grateful Dead’s, Phil Lesh, les musiciens de Madonna, Christina Aguilera, Van Halen, ou bien encore Jamiroquai, et certains musées des beaux-arts en possèdent dans leurs collections permanentes tel le New York’s Metropolitan Museum of Art qui commença sa collection avec l’une des guitares de Jens Ritter de 2011 ou bien le Smithsonian Institution Museum in Washington D.C.,

La raison ? Jens Ritter est l’unique luthier à avoir fait entrer la guitare dans une autre dimension, à en avoir fait un objet d’art, et ce, grâce à son approche raffinée quant au choix des meilleurs bois, son talent de designer et sa maitrise de la finition, faisant de cet instrument un symbole prestigieux de la culture musicale de ces dernières décennies. C’est pour cela que, de nos jours, les possesseurs de guitares de Jens Ritter ne sont pas uniquement des musiciens, mais également des galeries d’art et des collectionneurs. En effet, ses guitares sont stupéfiantes d’élégance, parfois extravagantes, faites de platine avec des incrustations de diamants, mais toutes ont ce point commun : être des objets d’art dont la beauté est à la fois esthétique et musicale.

Jens Ritter vit et travaille à Deidesheim, aux portes de la Forêt Palatine, près du Rhin. Après avoir été initié à son travail par son grand-père puis son père, Jens Ritter a fondé son propre atelier d’où sortent environ par an quelques 60 à 70 instruments entièrement réalisés à la main. Né il y a 45 ans en Allemagne, Jens Ritter est rapidement devenu, par son talent, sa dextérité et sa passion de l’esthétisme, L’incontournable signature de guitares électriques, ce qui lui vaut ce superbe et si bien mérité surnom de « Stradivarius allemand ».

Le site de Jens Ritter : Cliquez-ici

« J’étais à Londres il y a quelques années et il a commencé à pleuvoir comme un fou. Cherchant un abri, je suis rentré par hasard dans une petite boutique du centre ville. Elle était spécialisée dans les tissus vintage pour l’ameublement. Tombé sous le charme de la qualité des tissus, j’ai acheté le stock entier de ce magnifique tissu de brocart en or vintage,  qui a donné son nom à mon instrument la série Blue Dragon. » Jens Ritter

« L’idée de la guitare PRINCESS ISABELLA s’est faite après une conversation que j’ai eu avec Rudy Pensa (le célèbre collectionneur de guitare de New York). Il m’a demandé comment pourrais-je concevoir et créer une «guitare de jazz» en utilisant mon style et mes savoir faire de fabrication d’instruments. Dans mon esprit, le défi était de créer une guitare qui aurait des caractéristiques similaires de pouvoir à la fois soutenir le jeu d’attaque et les sons graves qui caractérise la guitare jazz traditionnelle, dans un corps étudié pour. Après 4 années de conception, de recherche et de développement continu, la guitare PRINCESS ISABELLA était née. » Jens Ritter

« Cette guitare est une des filles de la guitare que j’ai faite pour le MPK Art Museum à Kaiserslautern / Allemagne. « l’OVAL RING INLAYS » Cette guitare parle de la force qu’un musicien peut mettre au service de son art afin d’atteindre un niveau de perfection et de satisfaction qui lui permettra un jour d’accéder au succès, à la fortune et à la reconnaissance dans le monde de l’art musical.

L’instrument est recouvert de plus de 12 000 cristaux Swarovski. Chaque cristal a été mis à la main qui a demandé plusieurs semaines de travail. L’instrument original, l’OVAL RING INLAYS est fabriqué en or pure 24k. » Jens Ritter

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

laura chaplin

Première exposition en France de Laura Chaplin

Bon sang ne saurait mentir, et dans la famille Chaplin, voici Laura Chaplin, la ...

Gilles Galvin « Factory Graff » customizer du mobilier industriel

Ne vous y trompez pas, l’armoire métallique est un objet de design, tendance et ...

Chine – Esquisses de tableaux historiques 1950-1970

Exposition Chine – Esquisses de tableaux historiques 1950-1970

Parler de l’art chinois des années 1950 aux années 1970 revient à citer les ...