Arts Plastiques
0

Je me souviens : Vimy 100 by Racheal McCaig

Je me souviens : Vimy 100 by Racheal McCaig

A l’occasion des commémorations du Centenaire de la Bataille de Vimy, l’artiste photographe canadienne Racheal McCaig a été invitée par le Gouvernement français à exposer une série de 18 photographies.

Parce que la paix et la liberté sont les choses les plus précieuses… Parce que nous ne devons pas oublier que nos frères canadiens sont venus verser leur sang sur notre terre, pour préserver cette paix et cette liberté… En 2017, les Givenchyssoises et Givenchyssois, rendront hommage aux valeureux soldats canadiens qui ont libéré notre village en avril 1917.

Aujourd’hui encore, pour les canadiens, la bataille de la crête de Vimy est considérée comme un moment déterminant pour le Canada, celui où le pays sortit de l’ombre de la Grande-Bretagne et se sentit capable de grandeur. Cette bataille évoque pour les canadiens, l’effort commun de toutes les unités canadiennes qui combattirent ensemble pour la première fois afin de parvenir à la victoire. Pour les canadiens, c’est en quelques sorte la toute première victoire militaire nationale et donc une grande source de fierté…

Au printemps 1917, le commandement allié confia aux canadiens, la difficile mission de conquérir la crête de Vimy et d’en chasser les allemands, qui y étaient installés presque sans interruption depuis le début de la première guerre mondiale.

Les 4 divisions composant le corps de l’armée qui attaquaient ensemble pour la première fois, prirent la crête d’assaut le 09 Avril 1917 à 5h30. Plus de 15000 fantassins canadiens se lancèrent à l’assaut des positions allemandes situées sur une crête de 7 kilomètre de long, solidement fortifiée. Cette crête étaient considérée comme un véritable cimetière car les précédentes attaques françaises avaient échoués, leur infligeant plus de 100000 pertes.

La colline 145, la plus élevée et la plus importante, là où se trouve aujourd’hui le Mémorial Canadien, fut gagnée lors d’une charge frontale à la baïonnette contre les postes de mitrailleuses. Trois autres journées de combats acharnés concrétisèrent la victoire finale des canadiens. Cependant, cette victoire eut un coût élevé: 3598 Canadiens furent tués et 7000 autres blessés. Le brigadier général A.E. Ross déclara après la guerre : « Au cours de ces quelques minutes, j’ai été témoin de la naissance d’une nation ».

Je me souviens : Vimy 100

A l’occasion des commémorations du Centenaire de la Bataille de Vimy, l’artiste photographe canadienne Racheal McCaig a été invitée par le Gouvernement français à exposer une série de 18 photographies exceptionnelles qui représentent le Mémorial de Vimy sous plusieurs angles. Du 1er au 17 avril 2017, l’exposition intitulée « Je me souviens : Vimy 100 » inaugurera la nouvelle Médiathèque de Givenchy-en-Gohelle à quelques pas du mémorial.

L’exposition explore la réflexion de l’artiste canadienne sur l’importance d’un monument commémorant la bataille de Vimy : une affirmation d’un jeune pays à l’âge adulte et un moment décisif dans l’histoire du Canada. « Je me souviens: Vimy 100 » sera ensuite présentée à Paris, à la Maison des Etudiants canadiens à partir du 20 avril, date à laquelle sera inaugurée officiellement l’exposition parisienne en présence de l’artiste et de M. Lawrence Cannon, Ambassadeur du Canada en France.

Photos : Vimy 100 – ©Racheal McCaig

Vimy 100 - Racheal McCaig
Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • rss
  • pinterest
  • mail

Rédigé par : Jean Marc Lebeaupin

Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

artsixMic l'information en continu

Ne manquez plus notre Newsletter !