• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

Installation artistique et mathématique de Jean-Michel Pancin à l’université d’Avignon

Jean-Michel Pancin
Installation de Jean Michel Pancin – Université Avignon – équation art mathématique Gilles Deleuze 4

« Projet Dédales » est une « entreprise » artistique débutée en 2007. Elle s’est développée à partir d’une proposition formulée par Jean-Michel Pancin qui a assuré les principes et la direction artistiques du projet. Le protocole de départ était de détourner les mathématiques appliquées à des fins poétiques et esthétiques, en développant une modélisation autour du thème de “sculpture de soi”. Afin d’illustrer cette problématique et les énigmes existentielles qu’elle soulève, Raphaël Mognetti a réalisé une structure ailée et a incarné lui-même le personnage d’Icare dans les mises en scène mathématisées de Jean-Michel Pancin.

Dans le livre « Dédales« , 44 énigmes sont proposés et les solutions proposées par Xavier Guichet sont des résolutions mathématiques possibles parmi d’autres. Si les mathématiques appliquées y sont traitées de manière relativement pointue et sérieuse, c’est avant tout le plaisir du jeu qui a guidés les auteurs vers et à travers ce projet. Leur démarche est esthétique et poétique, avec toute la liberté d’approximation, d’interprétation et de réappropriation que cela suppose. Projet Dédales” est ouvert aux chercheurs qui souhaiteraient se joindre à eux pour proposer de nouvelles formules. Avec le site internet, ils souhaitent développer une plateforme de collaboration entre plasticiens, graphistes et mathématiciens. Les travaux réalisés sont également montrés à travers livres et expositions.

L’exposition d’Avignon repose sur une formule de 35 m qui indique la longueur des errances d’un être rêvé sur un intervalle de temps, celui de l’abécédaire : le temps de parcourir la rotonde, le temps du A comme Animal, le temps du B comme Boisson, etc. Dans l’ascension vers la rotonde, nous retrouvons les 2 forces qui permettent d’approcher l’être rêvé : la force d’attraction de l’être rêvé et l’énergie de propulsion vers un être rêvé.

être rêvé

Présentées dans l’escalier, ces deux équations sont associées à des sous-titres selon le principe posé pour le livre par Jean-Michel Pancin en 2007 et mises en espace pour la première fois dans l’exposition “U-pesanteur” de 2008.

Raphaël Mognetti

 Entre les 2 escaliers se trouve une mise en scène déjà exposée sous forme lumineuse lors de l’exposition de 2008 réalisée avec Raphaël Mognetti.

Avoir choisi l’escalier hélicoïdal du bâtiment contemporain de l’université d’Avignon est un choix de rêve car l’abécédaire conçu pour le film d’Arte y trouve un prolongement inespéré. Les équations de Jean-Michel Pancin se présentent à nous telles des pistes à suivre pour atteindre au-delà du rêve, un dépassement de soi et savoir toujours repousser ses limites pour aller plus haut, vers l’infini.

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité