Hommage à Leila Alaoui avec l’exposition Blended

Leila Alaoui

la Fondation Leila Alaoui et Photomed, présentent BLENDED une exposition conçue par Leila Alaoui du  21 MAI AU 19 JUIN 2016 À SANARY-SUR-MER

Le 15 janvier 2016, lors des attentats de Ouagadougou, Leila Alaoui tombait sous les balles de l’inculture, de l’obscurantisme et de la barbarie. Au cours d’une de ses conversations avec sa mère, Christine Alaoui, Leila l’avait incitée à exposer ses photos conservées secrètement dans des portfolios.Deux jours avant sa disparition, Leila avait sélectionné et retouché seize de ces photos. Photomed 2016 a voulu lui rendre hommage en lui dédiant cette édition.

« Leila incarnait tout ce que Photomed représente : l’ouverture, l’échange, la créativité et la beauté méditerranéenne. Elle sera présente parmi nous comme commissaire à titre posthume de la première exposition de sa mère, Christine, également photographe » expliquent les organisateurs.

Avec ses photographies prises au cours des années 70, Christine Alaoui nous propose un voyage très personnel, alors qu’avec son mari elle vivait entre les États-Unis et le Maroc. Selon les mots de Leila, elles nous attirent, parce qu’elles nous racontent une histoire, une époque. Pour Philippe Sérénon, cofondateur du festival Photomed et directeur artistique, elles s’inscrivent dans la lignée de la photographie humaniste française. Christine Alaoui saisit des instants, porteurs d’émotion et d’intemporalité. Ses cadrages font penser à Brassaï ou Meyerowitz, chaque image engageant le spectateur dans une intimité pudique et sensible. Le titre de l’exposition fait référence au mélange de cultures qui caractérise l’auteur, née française, mariée à un Marocain et qui préfigure, dès cette époque les temps actuels où nombre de gens, se sentent plus citoyens du monde qu’attachés à leur terre natale.

Photo : Leila Alaoui

La Fondation LEILA ALAOUI

La famille de Leila Alaoui a mis en place une fondation dédiée à sa mémoire. Cette fondation, basée à Marrakech, est constituée de membres du milieu artistique et associatif dont Leila était très proche. Elle a pour objectif de continuer à assurer la diffusion de l’œuvre de la photographe mais également de garder vivant l’esprit de Leila en continuant à livrer les combats qui lui étaient chers.

Au Maroc, la fondation a l’ambition de devenir un acteur de médiation sociale et culturelle. Elle est appelée à devenir un tremplin pour les jeunes talents, à travers l’organisation d’ateliers, de résidences d’artistes, marocains et internationaux. Elle lancera également en 2017 le prix de photographie Leila Alaoui. A travers son action internationale, la fondation souhaite mettre en lumière les atouts d’une jeunesse marocaine plurielle résolument tournée vers l’avenir.

Leila Alaoui

Leila Alaoui
Photo : Fondation Leila Alaoui

Les prochains rendez-vous de la Fondation Leila Alaoui sont :

A la galerie Continua/Les Moulins | du 21 mai au 25 septembre 2016
Au Grassi Museum fur Angewandte Kunst de Leipzig | du 17 juin au 16 octobre 2016
Au musée du Quai Branly | du 21 juin au 26 septembre 2016

La page facebook de la Fondation : https://www.facebook.com/fondationleilaalaoui/

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Paul Landowki - Musée Paul-Landowski

Boulogne-Billancourt inaugure son nouveau Musée Paul-Landowski

arisien de naissance mais issu de la noblesse polonaise, Paul Landowski découvre la philosophie humaniste ...

L'art peut-il changer le monde ?

L’art peut-il changer le monde ? REZA à l’université d’été UTOPIA

L'art peut-il changer le monde ?" une conférence du photographe REZA à l'université d'été ...

photographie - Photo 2016

Premier salon de la photographie du 13ème

En totale rénovation depuis une décennie et encore méconnu des parisiens, le 13ème arrondissement ...