Harcourt à Rock en Seine : Une rencontre inattendue entre patrimoine et modernité

harcourt à rock en seine

 A chaque édition du festival, le Studio Harcourt installe son équipe et son plateau au cœur du village des artistes de Rock en Seine

Créé en 2003 grâce au soutien de la Région Ile-de-France, Rock en Seine s’impose aujourd’hui comme LE dernier grand rendez-vous rock de l’été en France et compte au nombre des festivals incontournables d’Europe ! Quatre scènes installées au cœur d’un jardin à la française accueillent les festivaliers dans un cadre bucolique, propice aux découvertes.

Depuis 5 ans, Studio Harcourt suit en coulisse les artistes qui se produisent à Rock en Seine et immortalise ceux qui font vibrer la scène pop rock d’aujourd’hui. Cinq années discrètes durant lesquelles Studio Harcourt s’est imprégné de l’ambiance du festival et de l’énergie vibrante de ses talents. Aux côtés des plus grands artistes qui ont marqué le XXème siècle Studio Harcourt met en lumière les figures emblématiques du rock et de la pop. La rencontre entre ces deux grands noms de la culture donne lieu à une exposition exclusive que les festivaliers pourront découvrir les 25, 26 et 27 août prochain.

Une expo entre deux concerts

A l’occasion des quinze ans du festival, Studio Harcourt expose 37 portraits d’artistes ayant foulé la pelouse de Saint Cloud. La Femme, Die Antwoord, Birdy Nam Nam ou encore Feu Chatterton ! et The Brian Jonestown, les artistes se dévoilent sous les lumières Studio Harcourt. Immortalisés dans le plus pur « style Harcourt », les rockeurs posent seuls, ou en groupe. Le temps d’une prise de vue le bpm ralenti pour laisser parler la lumière.

Tirés en grand format, les portraits de l’exposition offrent un voyage intime au plus près des artistes qui ont fait vibrer le public de Rock En Seine ces cinq dernières années. Un accrochage inédit entre le glamour intemporel et l’intensité du rock’n’roll qui dévoile une facette méconnue du mythique studio photo.

Harcourt à Rock en Seine : https://www.rockenseine.com/

Photo : Studio Harcourt – DIE ANTWOORD (2014)

BENJAMIN CLEMENTINE (2015) – LA FEMME (2013)
  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité