Galerie Chenaux : If light

Galerie Chenaux

Galerie Chenaux : relier les artistes et les collectionneurs, relier la culture chinoise et la culture française.

Cela fait deux ans que la galerie d’art contemporain Chenaux s’est installée dans le Marais avec pour objectif d’être LA vitrine d’exposition de l’art contemporain chinois ainsi qu’une plate-forme d’échanges culturels dans notre capitale, ce qui l’amène à exercer des fonctions d’ordinaire rattachées aux maisons de vente et agences de communication. CHEN Adao en est le fondateur et a pris le nom français de Chenaux pour être en phase avec sa politique culturelle : relier les artistes et les collectionneurs, relier la culture chinoise et la culture française.

La galerie Chenaux est novatrice dans son concept d’aborder l’art en mêlant commerce, communication et art à l’échelle internationale.

Dans ce nouvel accrochage qui met en scène cinq artistes, deux mondes diamétralement opposés, le monde sensible et le monde intelligible sont mis en abîme. Ces œuvres, comme autant de témoins d’une Chine post-révolutionnaire, tentent de laisser derrière elles un passé pour puiser dans le présent ce qui les affirmera dans le monde de demain. « If light » nous mène sur le chemin créatif et empli d’émotion de cinq artistes à l’incontestable talent.

He Jie

He Jie médite sur la vie dans les villes, sur l’ordre social, imaginant et évoquant ses souvenirs personnels. Son travail repose essentiellement sur une réflexion de l’état de la société depuis sa création. Son langage artistique se traduit en un camaïeu de tons gris, symboles de la ville, couleur à la fois nostalgique et réactionnaire dont il joue par superposition et à l’aide d’une perspective des plus singulières. Artiste aux multiples expositions, tant collectives que personnelles, He Jie a déjà exposé en Chine, Corée et au Japon.

« My dreamed world illuminated by a canddle» : Sur ce tableau, He Jie peint l’espoir, celui d’un monde meilleur, d’un idéal. Un cadre doré laisse apparaitre un tableau qu’une bougie éclaire dans une chambre obscure. La distance entre la bougie et le cadre, est celle de He Jie face à son rêve. Est-ce que la lumière suffira à allumer le tableau ?

Dong he

galerie Chenaux - Dong he

Vivant actuellement à Paris et très connu en Chine, Dong he, dans ses œuvres, souhaite immortaliser un moment comme une capture d’un espace temps donné. Partant d’une représentation de plusieurs éléments, l’artiste l’entoure d’une réalité abstraite suivant le principe de condensation. Ici la peinture quitte sa vocation initiale pour glisser sur la toile, se fondre dans des mouvements qui lui confèrent une vie comme le font les photographies. Dong he ne cherche pas à fixer des moments précis mais cherche au contraire à rendre un moment passé intemporel et fragmentaire. A chacun d’entre nous en approchant ses œuvres d’y puiser nos propres souvenirs.

« Cimetières d’avions de guerre » : Dans un aérodrome désaffecté américain, des anciens avions de chasse ayant servis pour la guerre reposent en paix. Retirés de leurs fonctions initiales offensives, ils sont désormais éteints et silencieux.

Humanisés par la vie et la mort, ces objets qui ont pourtant été destructeurs d’humain sont aujourd’hui reclus dans un lieu que l’artiste décrit comme un cimetière. Les ressentis de l’artistes sont exprimés à travers les couleurs utilisées.

Zang Yong

Zang Yong est un artiste de son temps en ce qu’il est passionné d’actualité et de politique. La présence du subconscient dans ses toiles lui sert à montrer la réalité intérieure de l’homme. L’artiste part du constat que le monde est « surmédiatisé », l’image, omniprésente et excessive, n’a de cesse de nous agresser, et l’homme, au sein de cette société de sur-consommation tombe dans l’ennui et la superficialité. Zang Yong voit l’intérieur de l’homme à la fois comme l’intérieur du problème mais aussi comme une source d’inspiration. Alors que l’homme privilégie le paraître, la recherche artistique de cet artiste s’attache à la spontanéité des émotions.

En proposant des « scènes de folie intérieure », l’artiste cherche à rétablir une vérité, celle de l’âme. Sa série de peintures explore les questions de l’image en créant un chemin entre la situation réelle et l’intériorisation de l’événement.

Zhu Yuchen

strong>Zhu Yuchen, exposé dans de nombreuses expositions collectives, traite de nos ressentis psychologiques tels que la dépression, le désir, l’anxiété ou la solitude.

Et pourtant, ses peintures, emplies de quiétude, calmes et voluptueuses, sont un appel au rêve. Bâtiments majestueux et monotones, fauteuils magnifiques et solitaires. Les lignes simples représentent à la fois le sens de l’ordre et l’oppression du public. En utilisant des métaphores et des symboles de l’expressionisme, Zhu Yuchen confère à ses toiles une dimension finalement très réaliste. A la fois romantiques et nostalgiques, les toiles de Zhu Yuchen sont imprégnées de modernisme.

galerie Chenaux - Zhu Yuchen

Wei XiaoFei

Wei XiaoFei nous invite à travers ses toiles à nous immerger dans ces paysages aux perspectives presque idylliques. Ses plans s’assimilent à une fuite, une chance qui nous est donnée et qu’il nous faut saisir.

galerie Chenaux - Wei Xiaofei

Tags:

  • Touche-à-Tout, depuis la photographie, l'écriture, la mise en page et les reportages vidéos

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?