Gaëlle Nohant « La part des flammes » chez Héloïse d’Ormesson

Gaëlle Nohant

Après L’Ancre des rêves, publié en 2007 chez Robert Laffont et récompensé par le prix Encre Marine, Gaëlle Nohant nous revient avec un roman qui risque fort d’être élu « roman de l’été ». Si l’on s’habitue très vite au style limpide de l’auteur, ce style qui a le talent et la franchise de vous déconnecter de ce monde pour vous plonger dans le sien, Gaëlle Nohant, en mélangeant avec dextérité, histoire et fiction, s’impose ici comme une romancière avec laquelle le monde littéraire va devoir compter.

Synopsis du livre : 4 mai 1897. Pendant trois jours, le Tout-Paris se presse rue Jean-Goujon à la plus mondaine des ventes de charité. Les regards convergent vers le comptoir tenu par la charismatique duchesse d’Alençon qui, au mépris du qu’en-dira-t-on, a accordé le privilège de l’assister à Violaine de Raezal, ravissante veuve à la réputation sulfureuse, et à Constance d’Estingel, qui vient de rompre ses fiançailles. Dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, la bonté de Sophie d’Alençon leur permettra-t-elle d’échapper au scandale ? Mues par un désir de rédemption, ces trois rebelles verront leurs destins à jamais liés par l’incendie du Bazar de la Charité. Enlèvements, duel, dévotion, La Part des flammes nous plonge dans le Paris de la fin du XIXe au coeur d’une histoire follement romanesque qui allie avec subtilité émotion et gravité.

Les faits historiques sont relatés avec vivacité et intérêt et l’évocation de la condition de la femme en cette fin du XIXè siècle est traduite avec des mots justes, percutants et biens souvent émouvants. Du suspens, des manigances, des amours contrariés… Tout est bien ficelé, sans aucun faux pas. « La part des flammes » fait partie de ces romans que l’on quitte avec tristesse tant le lecteur s’est attaché aux personnages.

Un beau succès pour cette auteure dont le livre était resté longtemps sans éditeur avant qu’Héloïse d’Ormesson ne le lise et décide de le publier. Mais comme un bonheur arrive rarement seul, France Loisirs a ensuite voulu le publier en première exclusivité et Livre de Poche en a acheté les droits au terme d’enchères record. Les libraires se le sont arrachés, le livre s’est retrouvé en lice pour plusieurs prix avant même sa sortie, les éditions Héloïse d’Ormesson l’ont choisi pour fêter leurs dix ans, et Gaëlle Nohant s’est retrouvée sur LCI le soir de la sortie du livre ! Une histoire digne d’un conte de fées qui couronne un succès des plus mérités.

La part des flammes

Broché: 492 pages
Editeur : Héloïse d’Ormesson (19 mars 2015)
Langue : Français
ISBN-10: 2350873102
ISBN-13: 978-2350873107

Tags:

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Miranda Megan

Megan Miranda nous livre son premier roman pour adultes, Evanouies

Passant de la biologie, dont elle est diplômée, à la littérature, Megan Miranda est ...

carmignac -  Walk on the Wild Side

Au cœur de la Collection Carmignac : Walk on the Wild Side

En avant-première de l’ouverture de la Fondation Carmignac à la rentrée 2017 sur l’île ...

Anaïs Maquiné-Denecker - Pour quelques minutes de célébrité

Pour quelques minutes de célébrité 

Avec son premier roman « Pour quelques minutes de célébrité », Anaïs Maquine-Denecker décroche la 93ème ...