• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

FRANS HALS « Sous le regard de Rembrandt, Rubens et Titien »

Dirck van Baburen
Dirck van Baburen – Chanteur s’accompagnant au luth, 1622, Centraal Museum, Utrecht

Dans le cadre de l’année Frans Hals 2013, l’exposition « FRANS HALS. SOUS LE REGARD DE REMBRANDT, RUBENS ET TITIEN » vise à mettre en regard l’œuvre du maître d’Haarlem avec les plus grands de ses contemporains – ou de maîtres d’époques antérieures – afin d’apporter de nouvelles perspectives sur un travail et un style considérés habituellement comme étant « si personnels ».

L’exposition bénéficiant de prêts exceptionnels de la part de la National Gallery (Londres), du Prado (Madrid), du Louvre (Paris) et de plusieurs collections particulières, ce sont parmi les meilleures œuvres de Frans Hals qui seront ainsi présentées aux côtés de Titien Enfant avec des chiens », Musée Boijmans Van Beuningen, Rotterdam), de RembrandtLe Rieur », Koninklijk Kabinet van Schilderijen Mauritshuis, La Haye, « Portrait de Jacob Trip et Portrait de Margaretha de Geer », The National Gallery, Londres), de Van Dyck Portrait d’un homme de cinquante-cinq ans », Collection du prince de Lichtenstein, Vaduz-Wenen et « Francois Langlois », The Barber Institute of Fine Arts, Birmingham), de JordaensAutoportrait en joueur de cornemuse », coll. Fondation Roi Baudoin, Rubenshuis, Anvers), ou de RubensPortrait de Jan Vermoelen », Collection du prince de Lichtenstein, Vaduz-Wenen). L’exposition a pour commissaire, Anna Tummers, conservatrice au Musée Frans Hals.

Accrochés côte à côte, ces tableaux permettront d’opérer des comparaisons entre œuvres similaires et de mieux comprendre les inspirations mutuelles et les émulations en jeu. Ainsi le visiteur de l’exposition sera-t-il en mesure de mieux appréhender les défis artistiques qui se posaient à Frans Hals, et, en définitive, ce qui le rendit si unique. Une telle confrontation entre grands maîtres contemporains, ou du siècle précédent, s’avère essentielle pour comprendre les enjeux de la peinture au 17ème siècle. Bien souvent, en effet, chacun de ces artistes suivait de près le travail de ses confrères, souvent soucieux de s’en distinguer et d’afficher sa propre originalité en vue de l’emporter sur le terrain de la création artistique.

Un regard nouveau sur Frans Hals

Cette première grande exposition sur l’œuvre de Frans Hals depuis près de vingt-cinq ans offre donc un regard nouveau sur le maître d’Haarlem. Il fut longtemps admis qu’Hals, au 17ème siècle, n’était guère connu en dehors de la ville où il avait son atelier et que sa célébrité internationale ne remontrait qu’au 19ème siècle, lorsque le critique d’art français Théophile Thoré-Bürger le redécouvrit et que des artistes tels Vincent van Gogh ou Edouard Manet affichaient leur admiration. Mais de récentes recherches sont venues démontrer que son travail était déjà fort apprécié de plusieurs grands maîtres et d’amateurs de son temps en dehors d’Haarlem.

Confrontations

Le visiteur pourra ainsi découvrir, à titre d’exemple, le choix artistique qui, selon le théoricien du 16ème siècle Karel van Mander – qui fut le maître de Frans Hals –, s’offrait alors au peintre : privilégier la manière fine (à l’exemple de Brueghel), ou au contraire oser la manière brute, comme le firent Titien ou le Tintoret. Il pourra ainsi comparer les esquisses à l’huile qu’enlevaient d’un pinceau rapide un Rubens, un Van Dyck ou un Jordaens à celles plus travaillées d’un Hals et d’un Rembrandt. La comparaison de portraits d’Hals et de maîtres anversois montre à quel point ces peintres étaient proches dans le genre du portrait formel. Enfin, l’exposition présentera, à côté de scènes de genre de Van Baburen, Jordaens, Van Dyck et d’autres, les scènes pleines de vie que Frans Hals peignit avec tant de virtuosité en donnant à ses personnages rieurs d’incomparables mimiques. Enfin, ses grands portraits de groupe dialogueront avec ceux de ses contemporains. La confrontation la plus spectaculaire étant sans doute celle opposant ses derniers portraits de groupe à ceux du seul maître du 17ème siècle qui osa en peindre avec la même audace : le Rembrandt tardif des dernières années.

Catalogue

Un catalogue illustré entièrement en couleurs accompagne l’exposition. Rédigé sous la direction d’Anna Tummers – conservatrice au département d’arts anciens au Musée Frans Hals et commissaire de l’exposition – il comprendra également des contributions de divers spécialistes internationaux portant sur la virtuosité de Frans Hals, son style direct, ses contacts artistiques avec des peintres d’Anvers et d’Amsterdam, l’influence qu’il détenait à son époque. 160 pages, en couleurs, éditions anglaise et néerlandaise, aux Editions nai010, prix de vente : 25 Euros.

Audioguide et activités diverses

Un audioguide en français, néerlandais et anglais, inclus dans le prix du billet, permettra de présenter en détail certaines des œuvres de l’exposition aux visiteurs. L’exposition s’accompagnera de diverses activités et manifestations. Un court film documentaire sera projeté en introduction à l’exposition (disponible également sur le site).

  • Exposition du 23 mars au 28 juillet 2013

Frans Hals Museum, Groot Heiligland 62, Haarlem – www.franshalsmuseum.nl

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité