• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

France – Allemagne-s, 1870-1871, la Guerre, la Commune, les Mémoires

France - Allemagne(s), 1870-1871

L’exposition France – Allemagne(s) pose un nouveau regard sur la guerre de 1870 – 1871 en offrant les points de vue des deux nations, immédiats ou rétrospectifs, et en inscrivant ce conflit dans des perspectives chronologiques plus longues.

Parfois appelée guerre franco-prussienne ou guerre de 1870, la guerre franco-allemande a opposé du 19 juillet 1870 au 28 janvier 1871 la France et une coalition d’États allemands dirigée par la Prusse et comprenant les vingt-et-un autres États membres de la confédération de l’Allemagne du Nord ainsi que le royaume de Bavière, celui de Wurtemberg et le grand-duché de Bade.

Cette guerre franco-allemande s’inscrivit dans le contexte troublé du XIXe siècle ; les peuples avaient des aspirations nationales qui s’exprimèrent à plusieurs reprises sans aboutir à la création d’un État-nation. L’armistice qui s’ensuivit marqua la défaite française, et, forts de cette victoire, les États allemands s’unirent en un Empire allemand, proclamé au château de Versailles, le 18 janvier 1871.

Napoléon III capitula provoquant la chute du Second Empire ce qui marqua la naissance en France d’un régime républicain pérenne avec la Troisième République. Pourtant, éclipsée par les deux grands conflits mondiaux qui suivirent, cette guerre de la fin du XIXème siècle demeure méconnue du grand public tant en France qu’en Allemagne alors qu’elle représente un moment fondateur dans la relation entre ces deux pays, autour de laquelle se noue déjà l’avenir de l’Europe. « Année terrible », selon l’expression de Victor Hugo ; les tensions sociales et l’élan de patriotisme déclenché par la défaite débouche sur une guerre civile, la Commune de Paris.

Cette exposition proposée par le musée de l’Armée a pour but de proposer un nouveau regard sur la guerre de 1870-1871 ; les deux nations y exposeront leur propre point de vue, qu’ils soient immédiats ou rétrospectifs, et en inscrivant ce conflit dans des perspectives chronologiques plus longues : l’une allant de 1864, qui marque le début des guerres d’unification allemande, jusqu’à l’année 1875 avec la crise dite de la « guerre en vue » ; l’autre débutant en 1813, correspondant aux guerres de libération allemandes (Befreiungskriege) suivies du Congrès de Vienne en 1815, jusqu’au traité de Versailles de 1919.

Les arts, la littérature ou encore l’espace urbain ont été profondément marqués par ce conflit comme en témoignent entre autres le quartier de la Défense à l’ouest de Paris, la colonne de la Victoire (Siegessäule) à Berlin ou bien encore la Strasse der Pariser Kommune. Ces traces toujours présentes seront largement abordées tout au long du parcours de l’exposition, à travers une grande variété d’objets, de peintures, de sculptures, ainsi qu’un exceptionnel ensemble de photographies d’époque, soit plus de 320 oeuvres, objets et documents, plus de 80 prêts provenant de musées allemands, 20 dispositifs multimédias et 9 panneaux dédiés aux jeunes publics.

Seront également évoquées les évolutions importantes issues de ces événements, qu’elles soient politiques, diplomatiques, militaires, idéologiques, sociales, économiques ou encore religieuses.
L’annexion par le Reich du territoire d’Alsace-Moselle (dit Alsace-Lorraine) provoqua en France un sentiment de frustration qui contribua à l’échec du pacifisme, et plus tard, à l’entrée du pays dans la Première Guerre mondiale.

Commissariat:
Mathilde Benoistel, documentaliste, ajointe au conservateur du département experts et inventaire.
Sylvie Le Ray-Burimi, conservateur en chef du patrimoine, responsable du département des peintures et sculptures, cabinet des dessins, des estampes, de la photographie et de la bibliothèque.
Christophe Pommier, adjoint au conservateur du département artillerie.

Informations pratiques :

France – Allemagne(s), 1870-1871, la Guerre, la Commune, les Mémoires
Exposition du 12 avril au 30 juillet 2017

Musée de l’Armée, Hôtel des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 Paris

musee-armee.fr

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Here i am

Nourith « Here I Am » Interview, Rencontre

D’origine israélienne, Nourith n’est pas seulement chanteuse, mais également auteur- compositeur-interprête. Vivant à Paris, ...

Sony World Photography Awards © Daniel Hunter, UK, Entry, Open, Enhanced

Sony World Photography Awards 2017 : Les inscriptions sont ouvertes

Les Sony World Photography Awards 2016 ont enregistré un record de participation avec 230 ...

Victoria’s Secret - Défilé 2016 à Paris

les mannequins de Victoria’s Secret pour le défilé 2016 sont à Paris

Ce week-end, la ville lumière a vu débarquer les mannequins de Victoria’s Secret pour ...