Fous de danse au 104 vous invite à expérimenter la danse sous toutes ses facettes

Fous de danse au 104

Événement proposé par le Musée de la danse, sous l’impulsion de son directeur Boris Charmatz, Fous de danse vous invite à expérimenter la danse sous toutes ses facettes durant dix heures.

Fous de danse vous invite à expérimenter la danse sous toutes ses facettes durant dix heures le dimanche 1er octobre de 12 à 22h. Jalonnées de multiples réjouissances, et ouvertes à tous, Fous de danse est en accès libre. Échauffement collectif, chorégraphies participatives, Soul Train géant, spectacles, danses traditionnelles et autres déhanchements sur le dancefloor sont notamment au programme de cette journée folle.

« Fous de danse est le titre d’une revue éditée dans les années 1980, qui a donné envie de danser à toute une génération de danseurs et de chorégraphes. Cette idée de transport collectif – d’engouement pour un mouvement qui prend les corps et les entraîne – a guidé la conception de cet événement hors-norme, visant à produire un continuum de gestes, de formes et d’intensités dans l’espace public. Alors qu’il est plus que jamais rétréci, aménagé, contrôlé, qu’est-il possible de faire dans l’espace « public » ? Comment le transformer de l’intérieur, y propager une dimension commune ? Peut-être que la danse est un des moyens d’inventer ce nous : un nous remuant, débordant, qui se joue des âges, des classes, des genres, des catégories « amateur » ou « professionnel ». Le désir qui fonde Fous de danse est celui-ci : créer une communauté dansante éphémère, investir le CENTQUATRE-PARIS par la vitalité des corps, la variété des états ; inventer une forme chorégraphique qui se métamorphose dans le temps, et invite le public à prendre part à cette transformation de l’espace et des gestes qui l’habitent.

Le Musée de la danse est un espace pour penser, pratiquer et repousser les frontières de la danse. Il ne se limite pas à un lieu, des collections, des œuvres ou des spectacles. S’il est un centre, où la danse est mise à l’épreuve des œuvres, des mots, des images, il est aussi une périphérie, un élargissement de son périmètre. Il n’a de sens qu’ouvert sur le dehors, en prise directe avec ce qu’inventent et transmettent les corps à tous les niveaux de la société. Dans la continuité de cette extension du domaine de la danse, Fous de danse marque le désir d’ouvrir toutes grandes les portes pour promouvoir une exposition vivante, mouvante, ouverte à tous ; une danse qui prend l’air, s’évade, se transmet… Tout est « sur place » : les ateliers, les danses traditionnelles, les danses urbaines, les spectacles… Tout est présent sans ligne de démarcation, sans scène surplombante, sans décor. Chorégraphique, sociologique, extatique, démocratique ? Fous de danse sera énergique ou ne sera pas. » Boris Charmatz chorégraphe et directeur du Musée de la danse

Le site du 104 : http://www.104.fr

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Vanessa Kayo

Vanessa Kayo « Feignasse Hyperactive » au théâtre BO Saint Martin

Comédienne et humoriste, Vanessa Kayo interprète actuellement son one-woman-show, « Feignasse Hyperactive », au ...

One Night of Elvis

One Night of Elvis au Grand Rex à Paris

C’est très tôt dans son enfance que Lee devient fan d’Elvis, puisqu'il est âgé ...