• Participez au artsixMic Crowfunding !
  • Aidez-nous à bouger les choses !

fotofever 2017 au coeur de la photographie contemporaine

fotofever 2017

fotofever 2017 : du 10 au 12 novembre au Carrousel du Louvre, avec 80 galeries françaises et internationales et 150 artistes émergents.

fotofever donne de nouveau, rendez-vous aux collectionneurs et aux amateurs de la belle photographie, avec 80 galeries françaises et internationales et 150 artistes émergents. Cette année, fotofever s’associe au Salon de la Photo, qui a lieu au même moment et propose à ses 70 000 visiteurs de découvrir la collection grâce à une exposition d’œuvres à moins de 1 000 euros, toutes sélectionnées parmi les propositions des galeries exposant à fotofever paris. La scénographie inédite en zig zag, inaugurée en 2016 est reconduite de nouveau cette année. Très appréciée par les nombreux visiteurs, elle est fluide et valorisante pour les exposants et les œuvres présentées. Ce sont 70% d’exposants fidèles et 30% de nouvelles galeries qui seront présentes pour cette nouvelle édition 2017. La direction artistique du salon a été confiée à Yuki Baumgarten,  et formée à Londres au Sotheby’s Institute of Art.

Cécile Schall, fondatrice de fotofever conforte son engagement dans l’initiation à la photographie de collection : « fotofever paris 2017 marque le renforcement de notre soutien à la création photographique contemporaine et à la promotion de la collection, avec des initiatives et des projets innovants. »

Questions à Cécile Schall

Pouvez-vous nous présenter fotofever paris 2017 ? Quelles sont les nouveautés cette année ?

Cécile Schall : fotofever paris revient pour sa 6e édition, du 10 au 12 novembre 2017 au Carrousel du Louvre. Nous présentons 80 galeries françaises et internationales avec 30 % de nouveaux exposants et 150 artistes émergents.

Nous souhaitons encourager la collection de photographie en nous adressant à la fois aux collectionneurs confirmés, qui pourront découvrir de nouveaux artistes internationaux et le médium photographique s’ils n’en sont pas déja amateurs, mais aussi accompagner les débutants dans leurs premiers pas vers la collection.

C’est ce que signifie notre positionnement START TO COLLECT !

L’engagement auprès des nouveaux acteurs de la photographie contemporaine continue également de se développer en 2017 avec notamment une section consacrée aux très jeunes galeries.

La scénographie en zig zag, inaugurée en 2016 et très appréciée des visiteurs est reconduite cette année : elle valorise les exposants et les œuvres présentées. Enfin, l’appartement du collectionneur s’agrandit cette année sur 200 m2 et présente une mise en situation d’œuvres à moins de 5 000 euros.

La mise en scène et l’aménagement sont confiés à la célèbre marque française de design Roche Bobois et en collaboration avec une scénographe de talent : Elizabeth Leriche.

Quels sont vos conseils pour se lancer dans la collection de photographie ?

Cécile Schall : Mon premier conseil aux jeunes collectionneurs serait de partager et d’échanger avec les galeristes, ils sont les mieux placés pour parler de leurs artistes.

Ce sont des acteurs incontournables de l’initiation à la collection, des référents qui racontent l’histoire et les coulisses de chaque œuvre.

Ils sont également médiateurs entre les artistes et les collectionneurs, et ce sont eux qui dénichent pour nous les talents émergents les plus prometteurs. Mon autre conseil est d’être vigilant et de bien différencier œuvre d’art et tirage d’art car il existe une confusion entre les deux termes.

En photographie, on parle d’ « œuvre d’art » lorsqu’il s’agit d’une édition limitée à moins de 30 exemplaires tous formats confondus, contrairement au tirage d’art qui dépasse ce chiffre et qui est entretenu par les nouveaux circuits de diffusion.

Enfin, il faut se demander si l’on va pouvoir vivre avec cette œuvre, cela doit être un vrai coup de cœur ! Le rôle premier de fotofever est de faire une sélection de galeries, qui elles-mêmes ont sélectionné des artistes.

Que pensez-vous du marché de la photographie aujourd’hui ?

Cécile Schall : Le marché de la photographie est aujourd’hui multiple. fotofever se positionne sur celui de la photographie contemporaine, et plus particulièrement celui des artistes vivants, représentés par une galerie et dont les œuvres sont vendues à moins de 30 exemplaires. Ce marché est dynamique mais reste une niche. L’un des freins est le tirage multiple, car ce qui fait la vraie valeur d’une œuvre est sa rareté.

Alors, suivez le guide ! les visites guidées de fotofever

Parce que toute œuvre photographique a une histoire, s’inscrit dans une série et est le fruit de la vision de son auteur, fotofever propose de partir à la rencontre d’une sélection d’œuvres « coup de cœur » avec une guide-conférencière afin de découvrir ce qui se cache derrière chacune d’entre elles, mais aussi pour décrypter ensemble ce qui fait son prix.

En pratique :

  • Deux visites par jour, le vendredi, samedi et dimanche à 14h et à 16h
  • 15 minutes d’introduction sur la collection et 45 minutes de visite commentée sur 5 œuvres avec Anaïs Montevecchi, guide-conférencière
  • Gratuit pour les possesseurs d’un billet
  • Inscription au point info ou info@fotofever.com

fotofever paris 2017
du 10 au 12 novembre 2017

Carrousel du Louvre
99 rue de Rivoli
75001 Paris

Le site de fotofever : cliquez-ici

  • Mine de rien il travaille un peu tous les jours. Mine de rien il ne dort pas mais il cause !

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité

Vous pourriez aussi aimer ?

Le 1er Birkin de la maison Hermès

Une exposition de pièces rares vintage Hermès chez Liberty London

Une exposition des pièce rares vintage Hermès appartenant à la célèbre collectionneuse Catherine B ...

Paris Images Trade Show

Le Paris Images Trade Show pour les professionnels du cinéma

Pendant huit jours, 5 manifestations valoriseront : la création numérique sous toutes ses formes ...