• Participez au sixMic Crowfunding !

FIAC : exposition des artistes du prix Marcel Duchamp 2013

Farah Atassi
Farah Atassi – Workshop II, 2012 – Huile sur toile 200 x 160 cm – Collection privée – Courtesy Galerie Xippas – Crédit photo : Frédéric Lanternier/ Galerie Xippas

Farah ATASSI

  • Née en 1981 à Bruxelles (Belgique), vit et travaille à Paris
  • Représentée par : Galerie Xippas, Paris  – www.xippas.com

Née à Bruxelles de parents syriens, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, Farah Atassi appartient à la  jeune génération de peintres français évoluant entre abstraction et  figuration. Les trois toiles présentées par Farah Atassi à l’occasion du prix Marcel Duchamp font une référence constante au modernisme et aux avant-gardes européennes à la fois dans les recherches formelles (les lignes pures, le fond du tableau construit à partir d’une grille, le motif en « all–over ») et dans les « displays » d’objets appartenant au Bauhaus. Ces toiles jouent d’opposition entre la planéité du modernisme et la profondeur de la figuration, en particulier avec la trame de fond, bidimensionnelle et géométrique, qui rapporte les lignes de la perspective à la surface du tableau.Le double dispositif (fond en all-over/display d’objets) présent dans chacune des toiles de Farah Atassi permet la confrontation du purisme de l’esthétique Bauhaus à l’ornement folklorique, en particulier dans Tabou.

Latifa Echakhch
Vues de l’exposition « Latifa Echakhch. Goodbye Horses », Kunsthaus Zürich,
16 novembre 2012 – 24 février 2013
© Latifa Echakhch Photo. Mancia/Bodmer, FBM Studio, Zürich / Kunsthaus Zürich
Courtesy Eva Presenhuber, Zurich ; kaufmann repetto, Milan and kamel mennour, Paris
Courtesy the artist, kaufmann repetto, Milan and kamel mennour, Paris

Latifa ECHAKHCH

  • Née en 1974 à El Khnansa (Maroc), vit et travaille à Paris
  • Représentée par : Galerie kamel mennour, Paris – www.kamelmennour.com

Française née au Maroc,  Latifa  Echakhch  vit en France depuis l’âge de trois ans.  Elle est diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Cergy-Paris et de l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Lyon. Le projet de Latifa Echakhch pour le Prix Marcel Duchamp s’inscrit dans le prolongement de l’exposition « Goodbye Horses » présentée cette année au Kunsthaus Zürich, qui montrait une certaine approche du Cirque. L’artiste jouera également ici sur l’idée d’un après : après-spectacle, après-événement.

Claire Fontaine
Claire Fontaine
France (Burnt/Unburnt), 2011 – Allumettes brûlées / non brûlées
dimensions variables.
crédit : James Thornhill
Courtesy de l’artiste, galerie Chantal Crousel, Paris et Air de Paris
courtesy Air de Paris et Galerie Chantal Crousel, Paris

Claire FONTAINE

Représentant d’un courant de l’art contemporain socio-culturellement engagé, Claire Fontaine est un collectif formé en 2004 par deux artistes vivant à Paris : James Thornill et Fulvia Carnevale. L’œuvre présentée sera un hommage à Duchamp dont les artistes ont déjà emprunté le célèbre concept de ready-made pour leur nom.

Raphaël ZARKA,

  • Né en 1977 à Montpellier, vit et travaille à Paris
  • Représenté par : Galerie Michel Rein, Paris- www.michelrein.com

Diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, ce plasticien français est  à la fois photographe, sculpteur, vidéaste … La proposition de Raphaël Zarka pour l’édition 2013 du Prix Marcel Duchamp s’articule autour de trois éléments : une sculpture, une peinture murale, un carton d’invitation. L’oeuvre principale est une nouvelle sculpture de la série des grandes Prismatiques constituée de modules de chêne de 30 cm par 30 cm. Reposant sur deux extrémités telle une arche, sa dimension est de 2 m de haut par 2,80 m de long. Comme dans toutes les œuvres de cette série, une tension s’opère entre la précision géométrique de l’ensemble et les fissures naturelles du bois. Une peinture murale constitue l’arrière plan de la sculpture. Elle rappelle par sa tonalité rose, les écrans/peintures réalisées par Carlo Scarpa autour des sculptures Antiques ou Renaissance du Musée de Palerme, chères à l’artiste. Raphaël Zarka produit pour chacune de ses expositions personnelles un carton d’invitation spécifique. C’est le cas ici, avec l’édition à 1000 exemplaires d’un carton, dont un sera encadré et exposé sur le stand, et sur lequel figure une gravure extraite du traité de perspective du mathématicien anglais Brook Taylor (1685-1731). Cette oeuvre s’inscrit dans les recherches de l’artiste sur l’archéologie de la géométrie abstraite et l’utilisation de volumes dans des contextes péri-artistiques.

Raphaël Zarka
Raphaël Zarka
Intérieur métaphysique avec forme à clé, 2012
tirage lambda, encadrement bois, verre
55 x 75 cm (encadré)
édition de 5 exemplaires + 2 EA
courtesy de l’artiste et galerie Michel Rein, Paris

Jury international 2013

  • Bernhard Mendes BÜRGI (Suisse), Directeur du Kunstmuseum de Bâle
  • Gilles FUCHS (France), Président de l’ADIAF, Collectionneur
  • Alfred PACQUEMENT (France), Directeur du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Président du jury
  • Akemi SHIRAHA (France-Japon), association Marcel Duchamp
  • Giovanni SPRINGMEIER (Allemagne), Collectionneur
  • Poul Erik TOJNER (Danemark), Directeur du Louisiana Museum of Modern Art de Copenhague
  • Sylvie WINCKLER (France), Collectionneuse

Les dates : 

• Vernissage le mercredi 23 octobre 2013
• Exposition du 24 au 27 octobre 2013
• Annonce du lauréat le samedi 26 octobre 2013, 11H30
• Lieu : Paris, Grand Palais (sous escalier d’honneur)

  • Voir les commentaires : (0)

Publicité